Accueil Actualité « Je parle le Bassa 2.0 », une plateforme web au service de la...

« Je parle le Bassa 2.0 », une plateforme web au service de la langue Bassa

(TIC Mag) – Promouvoir la langue bassa à partir des nouvelles technologies et précisément via Internet. C’est l’objectif de la Camerounaise Stéphie Rose Nyot (photo) qui a initiée la plateforme numérique «Je parle le Bassa 2.0». Une plateforme qui permet aux internautes d’apprendre à s’exprimer dans la langue Bassa, parlée dans les régions camerounaises du Centre et du Littoral.

D’après elle, l’idée de mettre sur pied ce projet naît de son souci de promouvoir sa langue d’origine qui lui était elle-même inconnue jusqu’à récemment : «A la fin de mes études, je me suis rendue compte que je ne comprenais plus le bassa. Pour moi, ça devenait un peu vide de dire que je suis Camerounaise sans comprendre ma langue», explique Stéphie Rose Nyot.

Sur le principe, « le but c’est de créer un espace d’échanges et de partage ou chacun des abonnés peut trouver des réponses à son apprentissage. Je travaille avec mes parents qui parlent et écrivent parfaitement le Bassa. Une à deux fois par semaines, on propose un thème sur (sur lequel les abonnés sont invités à prononcer les mots en langue bassa). Avec l’aide de mes parents, on corrige, et ce corrigé s’accompagne aussi d’un audio ».

De cette manière, les internautes apprennent petit à petit la langue et enrichissent chaque jour leur vocabulaire.

Depuis son lancement en décembre 2013, la page Facebook de la plateforme compte aujourd’hui (2016) déjà plus de 6 000 personnes. A terme, elle compte élargir son projet à d’autres langues camerounaises et même des autres langues africaines.

Laisser une réponse

SVP, commentez
SVP, entrez votre nom ici

TELECHARGEZ NOTRE VERSION MAG

NEWSLETTER WHATSAPP

Recevez gratuitement notre newsletter quotidienne

Votre adresse e-mail est en sécurité

SUIVEZ NOUS SUR TWITTER

L’ère de l’interdépendance numérique : Résumé des propositions du rapport du Groupe de haut niveau sur la coopération numérique

- Les technologies numériques ne connaissent pas de frontières. Elles transcendent les frontières, les secteurs et les disciplines, ouvrent de nouvelles perspectives qui transforment...

Quel agenda pour les Rendez-vous Vivatech 2020

L'édition 2019 des Rendez-vous Vivatech, tenu du 16 au 18 mai, à Paris, avec 124 000 participants et 3 milliards de vues...

L’ONUDI et SGS s’associent pour développer les capacités nationales de gestion des déchets électroniques

- Le directeur du Département de l'environnement de l'Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), Stephan Sicars, et la...

« Le fait que SGS Renovo soit une solution auto-financée est très intéressant pour le Ghana »

– Moïse YAKAN, Directeur Régional Afrique Centrale et de l’Ouest du Programme SGS Renovo, et Alexandre Lusenti, Product Manager du programme...

Cameroun : En raison du refus de baisser ses coûts, l’ART rejette le catalogue d’offres de IHS

- Au Cameroun, la filiale locale du fournisseur d’infrastructures de télécommunications IHS devra revoir sa copie, notamment son catalogue d’offres pour la fourniture...

Nicolas Yenoussi : « A Yaoundé, l’expérience du Bénin en matière de digitalisation de l’administration fiscale a suscité suffisamment d’engouement »

- Le directeur général des Impôts du Bénin, Nicolas Yenoussi, participe aux travaux de la 34e conférence annuelle du Cercle de...