E-commerce : l’offensive française sur l’Afrique

(TIC Mag) – Depuis l’annonce de la modernisation de son accès à Internet, l’Afrique subsaharienne (particulièrement l’Afrique centrale et de l’Ouest) semble être la destination de choix de plusieurs investisseurs européens, et davantage français dans le secteur du e-commerce. Le 4 juin 2014, CDiscount, filiale de commerce en ligne du groupe Casino, annonçait son arrivée en Côte d’Ivoire en alliance avec le groupe Bolloré. Quelques temps après, Carrefour annonçait pour septembre 2015 l’ouverture d’un premier hypermarché à Abidjan (Côte d’Ivoire). Au cours des dernières années, les investissements français n’ont cessé d’augmenter en volume sur le continent, avec des résultats parfois encourageants comme la croissance à deux chiffres des sites comme Jumia au Nigeria ou Rupu au Kenya. Des performances qui tranchent avec celles des investisseurs locaux.

En mars dernier, Africa Internet Group (AIG) initié par le groupe allemand  Rocket Internet et créé par deux français, présentait au public son activité de e-commerce et de logistique (livraison, entrepôts, centres d’appels) sur le continent africain. De manière générale, le groupe est présent dans la majorité des secteurs à travers différents sites : Jumia pour le shopping en ligne, Kaymu une marketplace C2C, Lamudi une plateforme immobilière en ligne, Jovago un site de réservations d’hôtel en ligne en Afrique, Carmudi une marketplace africaine en ligne pour tous types de véhicules, Easy Taxi une application mobile pour réserver un taxi en ligne et Hellofood qui propose de commander des repas auprès des restaurateurs.

A eux seuls, les sites d’Africa Internet Group répartis dans une vingtaine de pays sur le continent représentent 20 000 personnes, 5 000 hôtels, 40 000 restaurants, 100 000 annonces immobilières et 250 000 produits et vente.

Le marché africain du e-commerce représente aujourd’hui un secteur à fort potentiel de croissance, la destination d’avenir de l’avis de nombre d’experts. En septembre 2014, McKinsey publiait une étude de marché sur l’avenir du e-commerce dans 10 pays d’Afrique subsaharienne (Cameroun, Congo, Côte d’ivoire, Gabon, RD Congo, Ghana, Guinée équatoriale, Nigeria, Sénégal, Tchad). D’après ses conclusions, 167 millions d’Africains ont déjà accès à Internet, soit 16% de la population. Parmi eux, 67 millions possèdent un smartphone. Dans le même sillage, les analystes de Knowdys, prévoient une augmentation de 65% des abonnements téléphoniques dans l’intervalle 2015-2020 et un boom du e-commerce au sud du Sahara.

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

a2p-messaging-infographic

Burkina Faso : Vox Solutions choisi par Orange comme...

– VOX Solutions, l'un des opérateurs de solutions complètes de monétisation de voix et de messagerie...

Protection des données : L’APDP Bénin s’inspire au Maroc 

Protection des données : L’APDP Bénin s’inspire au Maroc 
Dr.-Ing. Pierre-François KAMANOU

Le rôle-clé des « numéros fixes virtuels » dans...

- La transformation transformation numérique est aujourd'hui vitale pour toute entreprise souhaitant rester compétitive et éviter...