Les serveurs de Sony piratés, l’avion de son président détourné

Le groupe Sony a été victime, le weekend dernier, de deux attaques de hackers appartenant au groupe baptisé Lizard Squad. La première attaque, qui a frappé les serveurs PlayStation Network et Sony Entertainment, les a fait planter. Empêchant les « Gamer » de jouer en ligne. L’autre attaque a ciblé John Smedley, le président directeur général de Sony Online Entertainment. Elle a contraint les pilotes de l’avion dans lequel il se trouvait à changer d’urgence de destination, après leur avoir fait croire à la présence d’explosifs à bord.

 

C’est le FBI qui a demandé à American Airlines, la compagnie aérienne empruntée par John Smedley, de dérouter l’avion vers la ville de Phoenix. Cet ordre est survenu après deux tweets des hackers (@LizardSquad). Le premier, adressé à John Smedley, présentait au patron de Sony une copie de son billet d’avion sur le vol 362 d’American Airlines reliant Dallas à San Diego. Le deuxième, adressé à la compagnie aérienne, indiquait la présence d’explosifs dans les soutes.

Selon Le Figaro.fr, les attaques du groupe Lizard Squad, par déni de service (DDOS), se sont multipliées sur les services en ligne des consoles PlayStation et Xbox. Objectif, les saturer avec un trafic volumineux. Les serveurs, surchargés par l’afflux soudain de trop nombreuses données, sont tombés en panne. Cette situation a provoqué le ralentissement ou l’arrêt total des services de Sony.

Après leurs attaques, les pirates de Lizard Squad ont célébré leur victoire sur Twitter. Ils ont déclaré : « Aujourd’hui nous avons planté le drapeau de l’Etat islamique sur les réseaux de Sony ». Leur message était accompagné d’une photo d’un homme portant un drapeau de l’EEIL (Etat Islamique en Irak et au Levant).

Cependant, il semblerait que Lizard Squad aurait lui-même été hacké par un autre hacker. Sur Tweeter, le dénommé @Famegod  revendique les attaques informatiques sur Sony. Pour preuve, il aurait fournit au FBI la liste des adresses IP utilisées par Lizard Squad.

Lire aussi :

Les pirates de logiciels de plus en plus inspirés d’après Microsoft

Selon The Software Alliance, le taux de piratage des logiciels au Cameroun serait de 82%

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Economie numérique et environnement, l’Onu dénonce les méfaits d’une...

Economie numérique et environnement, l’Onu dénonce les méfaits d'une croissance rapide

Au Colloque mondial des Régulateurs, l’ART soutient l’exploitation saine de...

Au Colloque mondial des Régulateurs, l’ART soutient l’exploitation saine de la technologie

SIPEN 2024 : Le baptême du feu pour le...

SIPEN 2024 : Le baptême du feu pour le ministre en charge du Numérique Alioune Sall