Alamine Ousmane Mey : « La réforme engagée vise à rendre l’administration plus performante »

Le Ministre des Finances donne les enjeux de l’utilisation du téléphone mobile dans le processus de collecte des impôts au Cameroun.
Vous venez de signer avec MTN Cameroon et Orange Cameroon une convention pour le payement de la taxe foncière par le Mobile Money. Pourquoi avoir fait  ce choix ?
La réforme qui est engagée vise à moderniser, à simplifier, à  rendre l’administration plus performante. En fait, il  s’agit ici de la dématérialisation  des procédures, pour rendre le service plus simple, facile, et faciliter aussi aux usagers le contact avec l’administration.
Certainement les réformes qui sont engagées au niveau du ministère des Finances et particulièrement au niveau de la Direction générale des impôts demande que les Technologies de l’information et de la communication soient mises à profit. Parce qu’elles nous apportent une grande valeur ajoutée.
Avant le Minsup qui a signé récemment un accord permettant le payement des frais d’inscription universitaire via MTN Mobile Money, on n’avait pas vu les administrations publiques s’intéresser à ce service. Qu’est-ce qui vous séduit dans le Mobile Money ?
Le système est sécurisant, il facilite les opérations et il apporte le confort au contribuable. Aujourd’hui, nous avons le privilège de signer dans cette phase une convention avec les partenaires que sont Orange et MTN pour commencer le payement par Mobile Money des taxes foncières.
Que gagne le  Minfi en créant un système de payement de la taxe foncière via le téléphone mobile ?
Aujourd’hui au Cameroun, la taxe foncière représente à peu près huit milliards de rendement fiscal. Mais à ce stade, nous mobilisons moins de deux milliards. Il est donc question de monter en puissance en matière de collecte de cet impôt-là, mais en utilisant des instruments qui permettent à l’usager dans un cadre confortable, chez-lui, en utilisant le téléphone, d’effectuer le payement sans avoir à se déplacer pour aller vers l’administration fiscale.
Avec les conséquences liées aux fils d’attente, au temps mis pour se déplacer vers ces administrations, les conséquences liées à la manipulation du cash. Ceci rentre dans le domaine du passé.
Depuis quelques mois, le Minfi fait des TIC un outil essentiel dans son fonctionnement. La convention que vous signez ce jour avec MTN et Orange rentre-t-elle dans cette nouvelle tendance ?
L’objectif c’est de faire de notre administration une administration simple, une administration moderne, une administration performante. Cela se base sur l’utilisation des technologies nouvelles, cela se base sur la convergence que nous offre le téléphone mobile et Internet en matière de plateforme de payement.
Propos recueillis par Frégist Bertrand
 
Lire aussi :

Germaine ASHU : « Les TIC ouvrent des opportunités de développement »

Sophie Ngassa : « Les technologies donnent de la vie à tout »  

Gwladys Minyem : « Infinity High Tech Days, excellent moment de partage »

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Economie numérique et environnement, l’Onu dénonce les méfaits d’une...

Economie numérique et environnement, l’Onu dénonce les méfaits d'une croissance rapide

Cameroun : L’ Antic et ses partenaires organisent la...

Cameroun : L’ Antic et ses partenaires organisent la conférence Africa Crypt 2024 pour une résilience du...
Yves KOM

Yves KOM : « Chez Orange, nous croyons au génie...

– Chaque jeune a un talent et Orange est là pour le révéler. Telle est l’ambition...