Cameroun : Désaccords entre la Primature et le ministère de la Communication sur la  TNT

1

(TIC Mag) – Le Cameroun accuse depuis bientôt deux mois un retard dans la migration vers la Télévision numérique terrestre (TNT), prévue en principe pour juin 2015 par l’Union internationale des télécoms (UIT). Rendue à la mi-août de 2015, ce sont seulement les villes de Douala et de Yaoundé qui ont effectuées la migration. En fait, juste un millier de foyers testent encore la TNT dans ces deux villes.

De l’avis de plusieurs observateurs, ce retard serait dû non seulement aux difficultés techniques, mais aussi à cause de graves dissensions au sein du Comité de pilotage et de suivi de la migration numérique (CAMD-TV), l’organe chargé de mener à bien la migration vers la TNT au Cameroun.

D’après le quotidien privé « Mutations »,  une sorte de guerre oppose Louis-Paul Motazé (photo), secrétaire général des services du Premier ministre et aussi président du CAMD-TV, à Issa Tchiroma Bakary, le ministre de la Communication qui assure la tutelle du Comité.

Dans un courrier adressé au Premier ministre, le ministre de la Communication se serait plein d’avoir été écarté du projet et  de n’avoir pas été invité à une consultation relative à la constitution du premier bouquet de chaînes de la TNT.

On se souvient il y a quelques jours, que la CAMD – TV annonçait  qu’elle entamait la seconde phase de son programme à savoir les différentes consultations en vue de la constitution du bouquet qui devra comporter 30 chaines, ainsi que l’élaboration du guide national pour la production des contenus patrimoniaux. Au cours de cette phase, il s’agira donc de définir les critères d’éligibilités des chaines qui devront composer le bouquet, surtout en termes de contenus et sur les thématiques.

TAS-2019.jpg

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici