MTN Cameroon a payé 200 milliards de F.Cfa de taxes, impôts et redevances diverses en 2015

0

(TIC Mag) – Au cours du forum sur les services 3G et 4G dans l’économie numérique au Cameroun tenu du 09 au 10 février 2016 à Yaoundé et organisé par l’Agence de régulation des télécommunications (ART), l’opérateur mobile MTN Cameroon a dressé un bref bilan de sa contribution à l’économie camerounaise. D’après Serge Esso, le directeur central des Affaires publiques de MTN Cameroon, qui présentait ce bilan, pour la seule année 2015, la filiale du groupe sud-africain a payé au Cameroun sous forme de taxes, impôts et redevances diverses près de 200 milliards de francs Cfa.

« Depuis son installation au Cameroun, MTN a investi plus de 800 milliards de Francs CFa pour construire des infrastructures de télécommunications modernes qui permettent de renforcer les liens et désenclaver les zones les plus éloignées du pays. Mtn Cameroun est également reconnu comme l‘un des plus gros contributeurs de l’Etat. Depuis 2010, nous avons payé pour plus de 600 milliards de francs Cfa à l’Etat et à ses organismes sous forme de taxes, impôts et redevances diverses dont près de 200 milliards de francs Cfa pour la seule année 2015 », a déclaré Serge Esso.

Dans un communiqué publié le 12 février 2015, l’entreprise a indiqué avoir payé en quatre ans au gouvernement camerounais sous forme de taxes, impôts, redevances diverses et renouvellement de sa licence 542,65 milliards de F.Cfa. : « Entre 2010 et 2014, MTN a payé 467,65 milliards de francs CFA au gouvernement camerounais et à l’Agence de régulation des télécommunications sous forme d’impôts, taxes et redevances payés dans le strict respect de la réglementation en vigueur. MTN Cameroon a également payé 75 milliards de francs CFA à l’Etat pour le renouvellement de sa licence en 2015 », indique l’entreprise.

Un chiffre d’affaires de 312,5 milliards de F.Cfa en 2015 ?

En ce qui concerne la répartition de son chiffre d’affaires, le communiqué de MTN Cameroon indique qu’elle « reverse à l’Etat en moyenne près de 40% de son chiffre d’affaires annuel. Dans le même temps, 53,1% de ce chiffre d’affaires annuel est réinvesti dans l’entreprise et l’économie locale, sous forme de renforcement des infrastructures et de paiement des salaires des employés, des factures des fournisseurs de services, des commissions des partenaires de la distribution ; sans oublier les activités de la Fondation MTN qui continuent de recevoir une reconnaissance nationale ».

Si l’on soustrait les 75 milliards de F.Cfa consacrés au renouvellement de sa licence (obtention de la licence 3G et 4G), l’on se rend compte que les taxes, impôts et redevances diverses pour l’année 2015 payés par MTN se sont élevés  à 125 milliards de Francs Cfa. Etant donné que l’entreprise affirme qu’elle reverse à l’Etat en moyenne près de 40% de son chiffre d’affaires annuel, l’on peut donc supposer que le chiffre d’affaires de MTN Cameroon pour l’année 2015 s’est élevé en moyenne à près de 312,5 milliards de F.Cfa. [A confirmer. Les chiffres seront publiés en mars]. Il faut noter que pour l’année 2014, la filiale du sud-africain MTN avait réalisé un chiffre d’affaires de 283,3 milliards de fcfa et enregistré un accroissement de 6,9% de ses revenus.

D’après Serge Esso, avec près de 10 millions d’abonnés actifs et 57% de parts de marché, MTN Cameroon est non seulement le leader de la téléphonie mobile, mais aussi « le premier opérateur à avoir lancé la 4G dans notre pays ». Dans ce sens, le directeur central des Affaires publiques de MTN indique qu’« au cours de ses quinze premières années d’activité au Cameroun, MTN a contribué à apporter de la modernité, du progrès, de la richesse au Cameroun et aux Camerounais. Notre volonté aujourd’hui est de jouer un rôle déterminant dans le développement de l’économie numérique qui est un élément essentiel dans la croissance et l’émergence continue du Cameroun pour l’année 2016. Nous pensons que le Cameroun doit être présent au partage de la manne numérique ». Mais, Serge Esso précise que le pays doit encore faire des efforts, car le Cameroun ne remplit pas encore toutes les conditions pour une réelle économie numérique.

Dans son bilan, l’opérateur mobile relève également qu’il a contribué au développement de dizaines d’entrepreneurs camerounais « qui ont grandi avec nous comme sous-traitants ou fournisseurs de biens et services » et qui ont créé une main d’œuvre évaluée à plus de 100 000 personnes. L’entreprise elle-même affirme avoir 650 employés directs et des dizaines de milliers d’emplois indirects.

Pub-DBA-en-GIF-3.gif

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici