Cameroun : voici pourquoi MTN et Orange n’ont pas la 4G

6

(TIC Mag) – Depuis près de deux mois, les deux principaux opérateurs mobiles du Cameroun affichent et continuent d’afficher des annonces dans les rues revendiquant chacun le titre de premier opérateur 4G au Cameroun. Si dans les déclarations des uns et des autres on peut désormais y voir un peu plus clair, il n’en demeure pas moins vrai que jusqu’à ce moment aucun de ces deux opérateurs mobiles ne propose réellement les services 4G.

La directrice d’Orange Cameroun a clairement indiqué récemment comme l’a rapporté TIC Mag que « les fréquences pour émettre la 4G n’ont été attribuées pour le moment à aucun opérateur ». Affirmation récemment confirmée par le régulateur télécoms, l’ART. MTN Cameroon pour sa part continue à travers ses déclarations publiques de revendiquer la possession de cette 4G, notamment grâce aux prouesses techniques de ses ingénieurs en dépit de l’absence de ces fréquences. Comme l’a indiqué toujours sur TIC Mag Georges Mpoudi Ngolle, ex Chief Information officer de MTN Cameroon, et actuel GM de MTN Business. « Nous ne sommes pas en train de parler d’une théorie de lancement. Il y a un opérateur qui fait du bruit, qui fait de la publicité mensongère pour être clair. Ils n’ont pas encore reçu de fréquences. Ils ont un problème de spectre de fréquences. Pendant ce temps, il y a un autre opérateur qui a lancé la 4G, mais le message qui est dit c’est que la bataille se joue simplement sur le terrain de la communication. Ce n’est pas vrai ! », affirmait-il.

A présent donc au Cameroun, seul MTN Cameroon maintient qu’elle offre les services 4G. Son principal argument, qu’importe la technologie utilisée, l’utilisateur final a des débits descendants correspondants aux débits de la 4G. Dans la réalité, ceux qui ont testé la 4G de MTN affirment qu’ils parviennent à lire des vidéos et voir des films sur Internet sans interruptions, même si cela peut varier selon que l’on soit au centre des quatre villes connectées 4G ou dans les quartiers. Car, il arrive qu’en fonction du quartier, cette 4G n’apparaisse plus sur le smartphone laissant place à la 3G. Concernant les débits descendants sur les smartphones, les mobinautes qui l’ont testé avec l’application Speedtest affirment qu’il leur arrive d’avoir, en fonction de l’heure de la journée et du quartier, des débits descendants pouvant aller jusqu’à 60 Mbps et des débits montants atteignant près de 23 Mbps.

Si l’on met de côté le volet des fréquences normales de la 4G qu’ils n’ont pas encore, et qui en soi met déjà en doute leur 4G, pour nous intéresser aux débits qu’ils proposent, l’on pourrait valablement se poser la question de savoir si avec ces débits (60 Mbps ou 17 Mbps, voir les tweets) l’on est vraiment dans la 4G telle que définie par les experts. Cela nécessite de comprendre ce qu’est la 4G.

Ce qu’est la 4G

Les experts s’accordent à dire que la 4G désigne la quatrième génération du réseau de téléphonie mobile qui a comme spécificité l’introduction du très haut débit via le protocole Internet (IP) pour le transport des communications vocales et des SMS sous forme de paquets de données. Surtout, les débits de la 4G sont définis. Car, la 4G est régie par des normes internationales édictées par l’Union internationale des télécommunications (UIT). Et c’est depuis l’année 2008 que les experts du département de radiocommunication de l’UIT se sont réunis pour définir de commun accord ce qui constituait les caractéristiques de la 4G encore appelée IMT-Advanced ou International Mobile Telecommunications-Advanced. En 2012, ces experts se sont à nouveau réunis du 23 au 17 février 2012 à Genève en Suisse lors de la Conférence mondiale de Radiocommunication pour confirmer ces normes de la 4G et déterminer ses détails. Chaque opérateur mobile qui offre cette technologie se doit donc de satisfaire à plusieurs exigences. Parmi ces exigences (les télécharger en cliquant ici), la fourniture sur le smartphone d’un débit descendant de 100 Mbit/s en mobilité rapide et d’un débit d’un Gbit/s en stationnaire. Quand on dit 100 Mbps (Mégabits par seconde) en mobilité rapide cela veut dire que si vous êtes dans un véhicule qui roule à 60 km/h, vous devez être en mesure d’avoir exactement ce débit descendant sur votre smartphone. Ce qui vous permet de télécharger en quelques minutes des gigas de vidéos. Et quand on parle d’un gigabit par seconde en stationnaire, c’est 1 000 Mbps, soit une connexion est ultra rapide. Pour leur part, les débits montants avec la 4G doivent être en moyenne de 500 Mbps.

Aussi, il faut noter qu’avec la 4G, le réseau doit être totalement IP avec commutation de paquets. C’est aussi ce qu’avait préconisé l’Union internationale des télécommunications (UIT) dans sa définition de l’IMT-Advanced en 2008. L’UIT avait indiqué que les systèmes IMT-Advanced sont « des systèmes qui donnent accès à un large éventail de services de télécommunications, y compris les services mobiles avancés, soutenus par des réseaux fixes et mobiles, qui sont de plus en plus basés sur des paquets ». Les groupes d’études de la branche Radiocommunication de l’UIT avaient également défini les principales caractéristiques de la 4G qui sont : « la compatibilité des services de l’IMT et avec les réseaux fixes ; la capacité de l’interfonctionnement avec d’autres systèmes d’accès radio ; les services mobiles de haute qualité ; un équipement approprié pour les utilisateurs pour une utilisation dans le monde entier ; des applications conviviales, des services et des équipements; une capacité de roaming dans le monde entier ; l’amélioration des débits de pointe pour soutenir les services et applications avancés (100 Mbps en mobilité rapide [train, voiture, ndlr] et 1 Gbps en faible mobilité [Au bureau, à domicile ou dans un lieu public, bref en stationnaire, ndlr] ont été mis en place en tant que cibles pour la recherche). » « Ces fonctionnalités permettent aux systèmes IMT-Advanced de répondre à l’évolution des besoins des utilisateurs. Les capacités des systèmes IMT-Advanced sont constamment améliorées en droite ligne avec les tendances des utilisateurs et les développements technologiques », ajoute l’UIT.

La « LTE-Advanced »

Il faut aussi noter qu’en décembre 2010, l’UIT avait décidé que la « LTE-Advanced » et le «WirelessMAN-Advanced » devaient avoir la désignation officielle de l’«IMT-Advanced ». La LTE étant entendue comme Long Term Evolution. « Comme les technologies les plus avancées actuellement définis pour les communications mobiles mondiales sans fil de haut débit, l’IMT-Advanced est considérée comme “4G”, même s’il est reconnu que ce terme peut également être appliquée à des précurseurs de ces technologies, LTE et WiMax et à d’autres technologies 3G évoluées offrant un niveau substantiel d’amélioration de la performance et les capacités en ce qui concerne les systèmes de troisième génération initiales actuellement déployés ».

Aussi important de le mentionner, il existe des technologies similaires à la 4G ou de l’IMT-Advanced. Certains experts citent la LTE, le WiMAX, la LTE Advanced et le Gigabit WiMAX. Ils doivent par contre offrir les débits cités plus haut.

De ce qui précède, il apparaît que la 4G proposée par MTN ne remplit pas toutes ces conditions, notamment en terme de débits. Ce qui ne veut pas dire que nous contestons le fait que des utilisateurs affirment qu’ils voient aisément des vidéos en streaming grâce à l’offre de MTN. Sous d’autres cieux, les opérateurs qui ont les débits similaires revendiquent également la possession de la 4G. Les normes de l’UIT sont des débits théoriques, se défendent-ils indiquant qu’ils ne sont pas obligés de parvenir à ces débits indiqués par l’UIT.  Mais, l’UIT ne dit nullement dans le texte présentant la norme que ce sont les débits théoriques. « Les principales caractéristiques des IMT-Advanced sont les suivants : (…) La capacité d’interfonctionnement avec d’autres systèmes d’accès radio ; une amélioration des débits de données de pointe pour soutenir les services et applications avancés (les débits de 100 Mbps lors d’une grande mobilité et d’un Gbps lors d’une faible mobilité ont été établis en tant que cibles pour la recherche). Ces caractéristiques permettent à l’IMT- Advanced de répondre à l’évolution des besoins des utilisateurs. Les capacités des systèmes IMT-Advanced sont constamment améliorées en conformité avec les tendances des utilisateurs et les développements technologiques », écrivent les experts de l’UIT. Ainsi donc, les débits réels de la 4G devraient au fil du temps être revus à la hausse et non à la baisse.

En définitive, Orange et MTN au Cameroun ne possèdent pas encore les débits de la 4G tels que définis par l’UIT. Les promotions en cours en ce moment au Cameroun ne correspondent donc pas à la réalité telle que définie par ceux qui, en premier, ont normalisé la 4G. Comme me confiait encore il y a quelques années Emmanuel Chimi, spécialiste des réseaux, aujourd’hui dans le monde, le concept de la 4G a été tout simplement dénaturé par des annonces empreintes de farces.  Acte !

Tribune libre publiée par Beaugas-Orain DJOYUM

Directeur de publication de TIC Mag

CEO de ICT Media Strategies

Le suivre sur Twitter : @BeaugasOrain


A noter, s’il est avéré que MTN et Orange Cameroun font de la publicité mensongère, alors ils sont passibles de sanctions. Selon l’article 56 de la loi n° 2006/018 du 29 décembre 2006 régissant la publicité au Cameroun, est puni des peines prévues à l’article 240 du code pénal, celui qui fait diffuser sous sa responsabilité un message publicitaire comportant des allégations fausses ou de nature à induire les consommateurs en erreur.
baniere830x100-ict-strategies

6 COMMENTAIRES

  1. Avant de dire que ces operateurs n’ont pas de 4G renseignecar plvous sur les debits offerts puis pourquoi ces debits. Chacun offre du 60 Mbps certes mais avez vous cherché a savoir pourquoi? Je pense que non. On nous a appris que avec 10 MHZ de bande passant On fait du 60 Mbps et Je penze que c’est le cas d’Orange et MTN, de plus c’est autorisé. Ne spéculez plus et donnez de bonnes informations aux camerounais. Des informations du genre à quoi peut servir la 3G ou 4G car beaucoup pensent À La gratuité Des appels.
    Merci

    • mon cher Claude, on a pas besoin de se renseigner. Vous pouvez aussi écrire votre part d’article sur le sujet pour édifier et donner la bonne informations au Camerounais. La fréquence de la 2G pose un problème au niveau de la transmission. Faites passer 1000 Mbps sur la frequence de la 2G tant que vous n’utilisez pas la fréquence recommandée pour la 4G, vous n’avez pas la 4G. Un point un trait. Comme vous vous ne speculez pas. dites nous donc pourquoi on offre du 60 mpbs sur la frequence 10 Mhz alors que aucune bande de fréquence 4G n’est encore attribuée?

      • Beaucoup d’informations vrai mal tellement mal exploitées ! Je suis d’accord avec Claude quil faut donner la bonne informations aux camerounais, à savoir effectivement à quoi vas leur servir la 4G concrètement et surtout dans quelle condition la recevoir! Pour revenir à l article, je tien d’abord à rappeler que je travail pour un constructeur d appareil électronique utilisant ces technologies (Sony la filiale française et je fais allusion à leur appareil mobile et tablette qui utilise des réseaux), si je prend la peine de le préciser c’est tout simplement parce que je vais sûrement me faire rappeler que je ne maîtrise pas le sujet. Pour avoir tester la 4G de MTN pendant un mois lors de mon séjour de janvier au Cameroun, je peux affirmer que le réseau est bien 4G. Je ne vais pas rentrer dans les explications techniques (je ne sais pas à qui j’ai à faire mais je vais y aller avec des théorie très simple). Un téléphone portable sur lequel est brandé 4G est configuré de sorte que celui ci ne peut afficher le logo 4G que lorsque le débit défini par le régulateur est atteint ! En outre un téléphone (sauf défaillance) est aujourd’hui pour monsieur et madame michu (monsieur et madame tt le monde) le seul et meilleur moyen de déterminer la situation d’un réseau! Exemple illustratif: tu prend une voiture manuelle où il est affiché en vitesse maximale 380, tu aura beau reste sur la pédale vitesse à fond pendant d’heure que celle ci ne montera JAMAIS à 380 si ton levier de vitesse est à 3. Ceci dit la voiture est configurée de sorte qu elle ne peut aller jusqu’à 380 de vitesse que si et seulement si tu met ton levier de vitesse au maximum c est à dire à 5 (pour une boîte de vitesse de 5). Et bah C’est la même logique avec le réseau mobile. Un téléphone portable qui t’affiche 4G reçoit à cet instant un débit défini 4G, à défaut il alterne en permanence pour mieux te situer, en débit (décroissant)soit en H+,H, 3H,Edge….. On ne peut pas brider son réseau et la puissance d’un réseau. Pour ce qui est de la constance du réseau 4G pendant l’usage c’est lié à ce qu’on appel des zones de dégroupage ou encore couverture réseau! Le débit 4G ne peut être constant que si la zone de couverture à suffisamment d antenne pour le nombre de produits se trouvant dans ce zone. Sa voudrait dire que c’est normal de passer de bonamoussadi avec un réseau 4G et arriver à village par exemple avec un réseau H+, tout simplement parce que la bande passante réseau évolue selon la couverture de la zone (question de flux lié aux antennes installées pour distribuer le réseau). J’ai essayé de faire simple mais voila

  2. Merci Emmanuel pour tes explications. Quelques observations :
    Dans ton commentaire tu dis “Je suis d’accord avec Claude quil faut donner la bonne informations aux camerounais, à savoir effectivement à quoi vas leur servir la 4G concrètement et surtout dans quelle condition la recevoir!” Il serait bon de lire TIC Mag régulièrement, car un article publié en décembre 2016 l’explique, cette 4G. https://www.digitalbusiness.africa/page/2/?s=Comprendre+la+4G#.Vr34vdAbjIU Soit publié quelques jours après l’annonce des opérateurs. En tapant “4G” dans recherche, tu peux lire tous les articles publiés par TIC Mag au sujet de la 4G.
    Et autre information, l’article que tu commentes ne refuse pas que certains utilisateurs sont satisfaits de l’offre de MTN, car il est bien écrit : “Ce qui ne veut pas dire que nous contestons le fait que des utilisateurs affirment qu’ils voient aisément des vidéos en streaming grâce à l’offre de MTN. ”
    Ce qui est évoqué ici c’est le respect des normes tels que élaborées.
    Au sujet du respect des textes d’ailleurs, je t’invite à lire ce texte où le régulateur télécoms dit clairement qu’il s’en tient aux textes et que les fréquences 4G n’ont été attribuées à aucun opérateur et que la 4G version MTN c’est de “la débrouillardise” avec les fréquences 2G. Le Lien : https://www.digitalbusiness.africa/dapres-jean-louis-beh-mengue-mtn-cameroon-propose-la-4g-de-la-debrouillardise-avec-la-2g/#.Vr4HstAbjIW

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici