Sénégal : Souveraineté numérique, conseil national du numérique, digitalisation de l’administration, FDSUT, les prescriptions de Diomaye Faye à Ousmane Sonko et Alioune Sall

[Digital Business Africa] – Le président sénégalais Bassirou Diomaye Diakhar FAYE s’est engagé à assurer le développement du secteur du numérique et la souveraineté numérique du pays.

Lors de la réunion hebdomadaire du conseil des ministres qu’il a présidée ce mercredi 12 juin 2024 au Palais de la République, le président a abordé la question de la souveraineté numérique du Sénégal et les voies et moyens pour accélérer le développement du secteur du numérique.

Au sujet de la souveraineté numérique, le Président de la République a demandé au gouvernement de procéder à l’actualisation du cadre juridique du secteur des télécommunications et du numérique et au renforcement de l’aménagement numérique du territoire favorisant l’accès universel à la téléphonie et à l’internet de qualité sur l’ensemble du territoire national.

Il a rappelé, à cet effet, l’urgence de la relance des activités et du suivi de la gouvernance du Fonds de développement du Service universel des télécommunications (FDSUT).

Le Chef de l’État sénégalais a également demandé au gouvernement d’œuvrer pour une bonne maitrise du patrimoine numérique du Sénégal et de mettre en place un modèle de gouvernance adapté des infrastructures numériques publiques ainsi que des données.

À ce titre, il a demandé au ministre chargé du Numérique de finaliser le nouveau cadre législatif relatif aux données personnelles et à l’encadrement de l’hébergement des données nationales.

Le Président de la République a, par ailleurs, invité le Premier Ministre Ousmane Sonko et le Ministre chargé des Télécommunications et du Numérique Alioune Sall à accélérer la digitalisation intégrale des administrations et la définition d’une stratégie nationale avancée de cybersécurité afin de renforcer la confiance dans le secteur numérique.

Le chef de l’État a, en outre, demandé au gouvernement d’accompagner davantage les entreprises privées du secteur du numérique en vue de développer l’entreprenariat numérique, les start-ups en particulier, source d’innovations et de créations massives d’emplois nouveaux dans plusieurs branches d’activité.

Le Président de la République a aussi exhorté le Premier Ministre à réhabiliter le Conseil national du numérique, cadre institutionnel majeur de partenariat public/privé, pour accentuer le développement de l’économie numérique et la souveraineté numérique du Sénégal.

Avec ces prescriptions à son Premier ministre Ousmane Sonko et à son ministre chargé du Numérique Alioune Sall, le président Diomaye Faye reste fidèle à ce qu’il avait annoncé dans son projet de société plébiscité par le peuple sénégalais qui l’a élu à la tête du pays.

Fidèle à ses promesses 

Le président avait promis au sujet du cadre normatif de l’économie numérique de :

– œuvrer à la mise à jour et à l’harmonisation des cadres normatifs relatifs à l’économie numérique (UEMOA, CEDEAO) et à la confection d’un projet commun de protection des usagers africains du numérique, à l’image de ce que certains pays européens ont fait pour le Règlement général sur la protection des données RGPD relatif à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données ; Caractère personnel.

– favoriser la mise en place de datacenters souverains, publics et privés, connectés à très hauts débits sur internet avec des tarifs d’hébergement compétitifs par rapport à l’offre internationale ;

– pérenniser l’interopérabilité des réseaux, services et applications numériques au sein de l’Administration ;

– recenser le patrimoine numérique de l’État et renégocier les contrats de concession y afférents dans l’intérêt du peuple sénégalais ;

– mettre en place un cadre de mutualisation des infrastructures publiques numériques ;

– renforcer les textes de loi pour apporter les garanties de sécurité et de protection des données des patients dans le cadre du programme de digitalisation de la santé ;

– adopter une loi incitative d’utilisation des solutions cloud locales et d’hébergement des données sensibles des entités dites d’importance vitale au sein du territoire.

Une administration publique digitalisée

Dans ce même projet de société, le président Diomaye Faye a promis de doter le Sénégal d’une administration publique digitalisée et performante capable de relever les défis de la nouvelle économie et de ses conséquences sur la société. Cité. Il s’agira, promettait-il, de capitaliser sur les acquis pour consolider la confiance du citoyen sénégalais, la sécurité (juridique, économique et sociale) et la pérennité du système économique.

Le président avait aussi promis de doter le pays d’un système de cybersécurité et de cyberdéfense aux standards mondiaux capable de faire face à toute menace « cyber », qu’elle soit locale ou globale.

Autre promesse contenue dans le projet de société du nouveau président sénégalais, la mise en place d’un cadre incitatif et sécurisé pour l’entreprenariat numérique afin de permettre l’éclosion d’un écosystème national performant, prioritaire sur la commande nationale et capable de prendre en charge la demande en produits et services numériques des autres secteurs de l’économie naissante. national. Ceci tout en relevant le défi de l’accès à Internet sur tout le territoire sénégalais.

Par Digital Business Africa

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Tchad : L’Arcep et Airtel renouvellent leur licence de...

Tchad : L’Arcep et Airtel renouvellent leur licence de fonctionnement, le 1er point d’échange internet en téléchargement

Compétition : AGL avec Yiri lance un appel à...

Compétition : AGL en collaboration avec Yiri lance un appel à candidatures pour le programme Accelerate...

Numérique : La Libye détrône le Maroc au classement...

Numérique : La Libye détrône le Maroc au classement 2024 de l’Indice de développement des TIC