22 C
Yaounde
mercredi, 18 septembre 2019 00:44
Acceuil AFRIQUE CENTRALE Paulette Fotsing : « Notre ambition avec Wouri TV est de devenir le futur...

Paulette Fotsing : « Notre ambition avec Wouri TV est de devenir le futur Netflix africain »

[DIGITAL Business Africa] – La DG de Wouri TV, Paulette Fotsing, présente sa plateforme de vidéo en ligne Wouri TV et parle de ses ambitions à DIGITAL Business Africa. Experte en management de la Qualité, de la Sécurité et de l’environnement, cette jeune camerounaise s’est lancée dans l’entreprenariat avec son compatriote Patrick Kengne Kamga. Domaine d’activité choisi : le cinéma. Avec une forte volonté d’utiliser le numérique pour promouvoir leurs produits parmi lesquels Wouri TV.

Digital Business Africa : Wouri TV se dit le carrefour du cinéma, des films et émissions TV. Présentez-nous avec précision ce projet…

Paulette Fotsing : Wouri Entertainment, est une entreprise crée en Juin 2016 et spécialisée dans le domaine de l’audiovisuel, principalement du cinéma. Wouri Entertainment regroupe trois activités : Une activité de production avec un double objectif : le premier étant l’accompagnement des producteurs locaux dans la production d’œuvres cinématographiques et de divertissement, que ce soit du court ou long métrage, des feuilletons et séries, des documentaires ou émissions TV. Notre accompagnement est matérialisé par un support qui peut être d’ordre financier et/ou par la mise à disposition de notre matériel de production audiovisuel. Le deuxième objectif, est de produire nos propres contenus en nous appuyant sur les talents locaux.

Notre deuxième groupe d’activité est la distribution : elle concerne la commercialisation des contenus auprès de nos partenaires TV à qui nous cédons les droits de diffusion suivant des termes bien définis.

En fin, notre troisième groupe d’activité est la diffusion : il s’agit ici de l’exploitation numérique d’œuvres cinématographiques au travers de notre plateforme de vidéo à la demande (VOD) accessible via notre site internet WWW.WOURI.TV. Nous avons aussi une application mobile WOURI TV disponible sur Google Play Store et prochainement sur App Store.

Digital Business Africa : Quelle est la petite histoire qui se cache derrière Wouri TV ? Comment est-elle née ?

Paulette Fotsing : Wouri TV est né de la rencontre de deux jeunes Camerounais amoureux de leur pays et passionnés par sa culture. L’idée initiale nous est venue de trois principaux constats : l’absence de débouchés en terme de distribution pour les productions locales, la qualité des contenus disponibles qui ne répondaient pas souvent aux standards exigés par les canaux de diffusion internationaux et enfin la visibilité (bien qu’il y ait des améliorations à apporter, ce qu’on faisait déjà aujourd’hui et qui n’était pas mal n’était pas vu, ni connu des camerounais de partout dans le monde.

A titre indicatif, il y a une pléthore de festivals qui se créent tous les jours et d’autres plus anciens. On ne sait où vont les films après qu’ils soient passés dans ces festivals-là. Le public critique notre cinéma, mais en réalité critique une partie du vide puisqu’il ne sait pas où le voir. Particulièrement pour ce dernier constat, pour y faire face, nous avons créé Wouri TV qui y apporte des réponses concrètes et efficaces.

L’informatique et Internet étant totalement incontournables de nos jours, tout le monde est amené à utiliser des applications web au quotidien. Proposer ce projet via une application web nous a permis de nous adapter aux habitudes de consommation actuelle, afin de toucher le plus grand nombre.Paulette FOTSING

Digital Business Africa : Pourquoi avoir choisi de proposer ce projet via une application web ?

Paulette Fotsing : Il fut un temps où lorsqu’on prenait le Taxi, on pouvait avoir une  discussion presque face à face dans la voiture avec le chauffeur, voire avec les autres passagers du taxi, que ce soit en occident ou en Afrique. Pouvons-nous en dire autant aujourd’hui ? Non. Tout le monde a la tête courbée sur son Smartphone. Ce phénomène a complètement envahi nos mœurs. L’informatique et Internet étant totalement incontournables de nos jours, tout le monde est amené à utiliser des applications web au quotidien. Proposer ce projet via une application web nous a permis de nous adapter aux habitudes de consommation actuelle, afin de toucher le plus grand nombre. La communication sur Internet évolue à une vitesse monumentale au fur et à mesure des avancées technologiques.

Digital Business Africa : Quel est votre parcours personnel ?

Paulette Fotsing : Arrivée en France en 2002 après l’obtention de mon baccalauréat scientifique au Cameroun, pays dont je suis originaire, j’ai poursuivi mes études universitaires à Lille puis à Rouen. A l’issue de ma formation universitaire qui a été sanctionnée par un master en sécurité des procédés et risques industriels, j’ai exercé dans une entreprise sidérurgique pendant deux ans.

En 2010, j’ai intégré l’Ecole internationale des Sciences et du Traitement de l’information où j’ai obtenu un Master spécialisé en management de la Qualité, de la Sécurité et de l’environnement. Actuellement, j’occupe un poste à responsabilité au sein d’un grand groupe du BTP français (EIFFAGE, pour ne pas le citer…). En parallèle à cette activité, je suis également Co-fondatrice et Directrice générale de WOURI Entertainment depuis 2016.

Digital Business Africa : Quels sont les plus grands succès de votre entreprise ?

Paulette Fotsing : Nous avons connu de nombreuses étapes qui se sont construites progressivement. Notamment le partenariat avec de grandes chaînes de télévision telles que Canal + Afrique, TV5 Monde, Nollywood TV, qui étaient jusque-là inaccessibles à de nombreux producteurs camerounais. La projection des films camerounais dans des salles de cinéma en France, le partenariat avec des opérateurs télécoms camerounais tels que MTN, Nexttel et très prochainement Orange pour la diffusion de nos produits dans leur application mobile locale. Bien d’autres partenariats arrivent.

Digital Business Africa : Quel est à présent le projet réalisé de votre entreprise qui fait votre fierté ?

Paulette Fotsing : Je dirai la mise sur pied de notre plateforme de vidéo à la demande (VOD), qui permet à notre public du monde entier de visionner les meilleurs films et séries camerounais et qui permet aux producteurs locaux de monétiser leurs productions.

Cette plateforme est le véritable révélateur de la température de la seule et unique personne pour qui tout ceci est fait, à savoir Le cinéphile. Vu les retours que nous avons via le web, nous pensons que c’est un bon début pour cette innovation

Digital Business Africa : Sur quel projet précis travaillez-vous en ce moment ?

Paulette Fotsing : Actuellement, nous travaillons sur la promotion et le perfectionnement de WOURI TV, notre plateforme de VOD afin de la faire découvrir à un public plus large. C’est un excellent produit qui, nous le pensons, facilitera l’accès aux contenus de qualité aux amateurs de cinéma sur le territoire national et à tous les fans du cinéma camerounais et africain de par le monde.

Digital Business Africa : Quelles sont vos ambitions ?

Paulette Fotsing : Notre ambition est de devenir le futur Netflix africain, pour faire référence au géant américain de la VOD. Pour cela, nous comptons nous étendre progressivement dans d’autres pays d’Afrique. Nous comptons également nous investir  dans la mise sur pied et la production de contenus originaux et novateurs qui viendront compléter notre offre actuelle.

Digital Business Africa : Comment le gouvernement devrait-il venir en aide aux jeunes entrepreneurs et innovateurs du pays ?

Paulette Fotsing : Nous pensons que le gouvernement peut accentuer son aide en participant à la structuration de l’écosystème entrepreneurial.  Ceci par exemple en créant des structures d’accompagnement tel que des pépinières d’entreprise et faciliter l’accès au financement. Car les principaux problèmes rencontrés par les entrepreneurs locaux sont la formation, l’accompagnement et l’accès au financement.

Digital Business Africa : Quel est votre conseil aux jeunes entrepreneurs et aux innovateurs ?

Paulette Fotsing : Aujourd’hui avec du recul, l’on se rend compte qu’il y a tellement de choses à dire sur ce sujet. S’il y’a un conseil à retenir, je dirais qu’être bien entouré est un facteur déterminant pour réussir son projet. Que ce soit dans le choix de ses équipes ou celui de ses partenaires. Il est préférable de choisir des personnes qui nous complètent, que de partir sur celles qui ont exactement les mêmes compétences que nous.

Digital Business Africa : En cinq phrases maximum, s’il vous était donné de rencontrer le président de la République, Paul Biya, que lui diriez-vous ?

Paulette Fotsing : Notre pays regorge de jeunes talents amoureux des métiers du cinéma qui, malgré les moyens limités, arrivent quand même à faire des films intéressants. Au vu de cela, on comprend tout de suite qu’il y a du potentiel pour aller encore plus loin. Seulement, cette jeunesse a besoin d’être accompagnée au travers de formations et de financement. L’Etat doit également contribuer à la réouverture de salles de cinéma sur toute l’étendue du territoire et nous aider à lutter contre la piraterie.

Propos recueillis par Laurent ADJOVI


L’AFRIQUE NUMÉRIQUE DYNAMIQUE SE RACONTE : ACTE II

DIGITAL Business Africa lance ses interviews avec les entrepreneurs, innovateurs et jeunes créatifs du secteur du numérique en Afrique. Si vous aussi vous voulez raconter votre histoire ou innovation dans entrepreneuriat numérique, écrivez simplement : « L’AFRIQUE NUMÉRIQUE DYNAMIQUE SE RACONTE » à [email protected] en précisant votre projet, votre innovation, et la Rédaction de DIGITAL Business Africa vous contactera. Cette interview est publiée sur la page Facebook de DIGITAL Business Africa (TIC Mag) et sur le site web de DIGITAL Business Africa (www.digitalbusiness.africa). #LAFRIQUENUMERIQUEDYNAMIQUE

Lire aussi

Gervais Djimeli Lekpa : « Nos challengers sont Netflix au niveau mondial et Iroko au niveau africain »

Beaugas Orain DJOYUM
Beaugas Orain DJOYUM
Beaugas Orain DJOYUM est un passionné des TIC, des Télécoms et du Numérique. Il est le Directeur de publication de Digital Business Africa, la plateforme web d'informations stratégiques sur les TIC, les Télécoms et le Numérique en Afrique. Journaliste diplômé de l'ESSTIC et consultant en e-Réputation, il dirige le cabinet ICT Media STRATEGIES. Un cabinet spécialisé en veille stratégique dans le secteur des TIC, des Télécoms et du Numérique, en e-Réputation, en communication digitale, en édition web & magazine et en production des contenus médiatiques spécialisés. Pour le contacter : [email protected]. Téléphone fixe : +237 243 25 64 36. Téléphone mobile : +237 674 61 01 68

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

SUIVEZ NOUS SUR VOS RÉSEAUX SOCIAUX

33,045FansLike
6,290FollowersFollow
329SubscribersSubscribe

TELECHARGEZ NOTRE VERSION MAG

Recevez gratuitement notre newsletter quotidienne

Votre adresse e-mail est en sécurité

Régulation : Comment faire face aux grands acteurs télécoms ? Les stratégies de Sébastien Soriano dans Digital Business Africa N°004

- Aujourd’hui, le constat est là. Dans plusieurs pays, la sanction des opérateurs télécoms pour mauvaise qualité de service n’apporte pas toujours la...

Comment surveiller les transactions mobiles financières, Digital Business Africa N°004 présente quelques pistes avec James G. Claude de GVG

- Le numéro 004 de la version Mag de Digital Business Africa est disponible dans vos kiosques numériques. A la Une...

Recensement biométrique dans la Fonction publique au Gabon : Les clarifications du gouvernement

- Le Conseil des Ministres du 29 mars 2019 a entériné la décision portant recensement biométrique au sein de la Fonction publique....

L’université inter-Etats Cameroun-Congo lancera un concours pour les filières TIC

(TIC Mag)   - L’Université inter-Etats Cameroun-Congo, dont les locaux seront logés à Sangmélima (région du Sud-Cameroun) accueillera «dès novembre 2015» des étudiants des deux...

NEWSLETTER WHATSAPP

SUIVEZ NOUS SUR TWITTER

Côte d'Ivoire : Dr GUIBESSONGUI N’Datien prend officiellement ses fonctions de nouveau Directeur de Cabinet du ministère du numérique - https://t.co/cGXHetQXlj

Kenya : Safaricom distribue plus de 720 millions de dollars de dividende à ses actionnaires - https://t.co/mNiINPTC0J

Télécommunications : La SADC veut supprimer le roaming entre ses membres avant la fin 2019 - https://t.co/cDYnVycgTx

Voir plus...

Côte d’Ivoire : Dr GUIBESSONGUI N’Datien prend officiellement ses fonctions de nouveau Directeur de Cabinet du ministère du numérique

A cette occasion, le Directeur de Cabinet sortant, M. Henri DJOMAND, a traduit sa gratitude et ses remerciements au Ministre Claude Isaac...

Kenya : Safaricom distribue plus de 720 millions de dollars de dividende à ses actionnaires

- Au Kenya, le géant des télécommunications Safaricom a débuté la distribution des dividendes bruts par anticipation pour un montant total...

Régulation : Comment faire face aux grands acteurs télécoms ? Les stratégies de Sébastien Soriano dans Digital Business Africa N°004

- Aujourd’hui, le constat est là. Dans plusieurs pays, la sanction des opérateurs télécoms pour mauvaise qualité de service n’apporte pas toujours la...

Comment surveiller les transactions mobiles financières, Digital Business Africa N°004 présente quelques pistes avec James G. Claude de GVG

- Le numéro 004 de la version Mag de Digital Business Africa est disponible dans vos kiosques numériques. A la Une...

La République de Guinée et l’ARPT vont intenter un recours en annulation de la sentence arbitrale en faveur de GVG

L’autorité de Régulation des Postes et Télécommunications a signé un contrat avec le groupe GVG, en mai 2009, dans des conditions très...

RD Congo : Proche de FATSHI, Augustin Kibassa Maliba est le nouveau ministre des Postes et Télécoms

- Le tout premier gouvernement de Félix Antoine Tshisekedi (FATSHI) est connu sept mois après son investiture. Le Premier ministre, Sylvestre...