Le gouvernement kenyan réserve un milliard de shillings pour développer l’industrie nationale de la téléphonie mobile

0

[Digital Business Africa] – Le secrétaire du Cabinet chargé de l’information, de la communication et de la technologie a déclaré que le gouvernement avait réservé un milliard de shillings pour aider au développement des start-ups locales dans les secteurs des logiciels et matériels de téléphonie mobile. Joe Mucheru (photo), responsable des TIC, a déclaré lors de la réunion annuelle de l’industrie des TIC dans la capitale, Nairobi, qu’il était préoccupé par l’importation par le pays de 50 millions de combinés téléphoniques tous les deux ans, incitant les entreprises locales à commencer à les fabriquer localement.

Les TIC sont l’un des secteurs de l’économie du Kenya qui connaissent la plus forte croissance en raison de la demande de services tels que l’accès Internet haut débit et les services financiers mobiles tels que M-Pesa, exploité par Safaricom. Le pays compte 45,5 millions d’abonnés à la téléphonie mobile, selon les données du régulateur du secteur, et ils utilisent une gamme d’appareils mobiles importés d’entreprises telles que Apple et Huawei.

Mais, des pays africains comme le Kenya, qui ne disposent pas d’une base industrielle solide, essayent de remplacer les importations par des produits locaux afin d’économiser leur monnaie et de réduire la pression exercée sur leurs taux de change. Le gouvernement travaillera ainsi avec les entreprises qui cherchent à participer à la fabrication et à l’assemblage de téléphones afin de réduire leurs coûts, a déclaré Mucheru. « Pourquoi ne pouvons-nous pas tirer parti des compétences disponibles localement pour fabriquer ces combinés adaptés à nos marchés ? », a-t-il demandé.

Par Gaëlle Massang

baniere830x100-ict-strategies

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici