Des utilisateurs de Facebook pris pour des cobayes dans une étude

Selon des informations rendues publiques par l’AFP, près de 700 000 utilisateurs de Facebook ont été manipulés  en secret pour une étude. Menée entre du 11 au 18 janvier 2012 par des scientifiques des universités Cornell et de Californie à San Francisco, l’étude visait à observer la « contagion émotionnelle » des groupes.

 

Les scientifiques auraient utilisé le système d’algorithmes du réseau pour modifier le contenu des informations reçues par un groupe d’utilisateurs afin d’étudier l’impact sur leurs émotions.

Après les résultats de l’étude, publiés dans la revue scientifique américaine Comptes rendus de l’Académie nationale des sciences (PNAS), datées du 17 juin, et par la suite dans la revue en ligne Slate et sur les sites du magazine The Atlantic et de Forbes, la toile est montée au créneau. Certains internautes n’ont pas hésité à exprimer « leur trouble profond » ou qualifiant la méthode utilisée « d’alarmante » ou de « démoniaque ».

Interrogé par l’AFP, Facebook, plus grand réseau social avec plus d’un milliard d’utilisateurs, a rejeté ces accusations. “Cette recherche a été menée pendant seulement une semaine et aucune donnée utilisée n’était liée au compte d’une personne en particulier”, a indiqué une porte-parole, Isabel Hernandez, dans un courrier électronique. “Nous faisons des recherches pour améliorer nos services […] et une grande partie consiste à comprendre comment les gens répondent à différents contenus positifs ou négatifs”, a-t-elle poursuivi.

Lire aussi :

La journée mondiale sans Facebook ignorée

Mark Zuckerberg à propos de WhatsApp : « Rien ne va changer »

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Economie numérique et environnement, l’Onu dénonce les méfaits d’une...

Economie numérique et environnement, l’Onu dénonce les méfaits d'une croissance rapide

Au Colloque mondial des Régulateurs, l’ART soutient l’exploitation saine de...

Au Colloque mondial des Régulateurs, l’ART soutient l’exploitation saine de la technologie

SIPEN 2024 : Le baptême du feu pour le...

SIPEN 2024 : Le baptême du feu pour le ministre en charge du Numérique Alioune Sall