Congo Brazza : Bientôt un labo accélérateur de l’innovation avec l’aide du PNUD

0
Osiane 2019 : Luc Missidimbazi célèbre le partenariat entre le PNUD et l’association PRATIC pour l’accompagnement des start-up congolaises
De gauche à droite : le président de Pratic, Luc Missidimbazi, la ministre du Tourisme et de l’Environnement, Arlette Soudan-Nonault et la représentante adjointe du Pnud, Emma Ngouan-Anoh. Crédit photo : Quentin Loubou, Adiac

[Digital Business Africa] – Au Congo, les startups et les incubateurs bénéficieront prochainement d’un coup de pouce dans leur processus de développement. Ceci, à la faveur de la mise sur pied d’un laboratoire d’accélérateur d’innovation, né d’un accord signé le 17 avril 2019 en marge du salon Osiane 2019 entre le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) et l’association Pratic, organisatrice du salon Osiane.

De manière pratique, ce laboratoire contribuera à faire davantage connaître et valoriser les opportunités du numérique au Congo à l’échelle internationale via un réseau d’experts d’entreprises et d’institutions. Il permettra également de développer une coopération multiforme nationale et internationale, dans le domaine du numérique et l’innovation.

« Il s’agit d’une réaffirmation de l’engagement du Pnud et la place centrale qu’il accorde à l’innovation et aux nouvelles technologies dans la recherche de solutions audacieuses, pragmatiques et révolutionnaires aux défis de développement du pays. Il vise à faire émerger au niveau local une intelligence collective pour tester de nouvelles approches, explorer des idées ambitieuses et novatrices qui inspireront des changements dans la manière d’appréhender les questions complexes de développement du Congo. Ce réseau de laboratoires d’accélérateurs nationaux fait partie de l’objectif du Pnud consistant à connecter les connaissances et les solutions tout en investissant dans des approches novatrices et ambitieuses », explique Emma Ngouan-Anoh, la représentante adjointe du Pnud au Congo.

Dans son discours de clôture d’Osiane 2019 le 18 avril 2019, Luc Missidimbazi a à nouveau salué cet accord qui a coloré positivement ce salon. « Une vingtaine de start-up a participé au salon Osiane cette année. C’était un grand plaisir de voir des jeunes apporter des solutions aux besoins des citoyens. Et nous avons pu constater la capacité de nos jeunes à être aujourd’hui des acteurs du développement. Et pour cela, nous devons les accompagner. Cet accompagnement, nous allons le faire grâce à un partenaire, le PNUD. Le PNUD nous a choisis pour être l’un des accélérateurs de l’innovation à travers des appels à projets qui seront lancés et la mise en place des incubateurs. C’est très important, parce que ce maillon a longtemps été négligé en Afrique centrale particulièrement, alors que nous avons des compétences. Et rien que pour cela, nous sommes très satisfaits d’Osiane 2019 », a déclaré  Luc Missidimbazi.

Notons en rappel que ce laboratoire d’accélérateur lancé au Congo rejoint une soixantaine d’autres lancés par le Pnud en Afrique au cours de l’année 2019. Il rentre dans les initiatives en vue d’atteindre les ODD, dont le développement des TIC constitue un pilier central.

Ecrit par Jephté TCHEMEDIE

Pub-DBA-en-GIF-3.gif

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici