Naissance au Gitex Africa de la Fédération africaine des entreprises du numérique (FAEN)

[DIGITAL Business Africa] – Au cours du Salon Gitex Africa qui se tient à Marrakech au Maroc du 29 au 31 mai 2024 et à l’initiative de l’APEBI (Fédération des technologies d’information de télécommunication et de l’offshoring) soutenue par le Royaume du Maroc, il a été mis sur pied la Fédération africaine des entreprises du numérique (FAEN).Naissance au Gitex Africa de la Fédération africaine des entreprises du numérique (FAEN)

Composé pour l’instant de huit pays membres (dont le Cameroun, le Maroc, le Congo, le Nigeria, le Gabon, la Guinée Conakry, le Rwanda et Djibouti) ce réseau devrait mutualiser les efforts et défendre les intérêts de ses membres.

Les explications du Dr Ing. Pierre-François Kamanou, président du REPTIC.

Avec la signature de ce protocole d’accord de la FAEN, les membres fondateurs ont pris cinq principales résolutions :

1. Favoriser l’accès universel aux technologies numériques :

Assurer que chaque pays africain dispose d’une infrastructure numérique de base, y compris l’accès à Internet à haut débit, pour permettre à tous les citoyens de participer pleinement à l’économie numérique.

2. Soutenir l’entrepreneuriat et l’innovation locale :

Créer des incubateurs et des accélérateurs pour soutenir les startups et les PME numériques, en mettant l’accent sur les solutions adaptées aux contextes locaux et régionales, et encourager l’utilisation de technologies ouvertes et accessibles.

3. Développer les compétences et la formation :

Mettre en place des programmes éducatifs et de formation professionnelle pour développer les compétences numériques à tous les niveaux de la société, en particulier chez les jeunes, les femmes et les populations rurales.

4. Promouvoir l’inclusion financière numérique :

Travailler avec les institutions financières pour développer des services bancaires et des paiements numériques qui soient accessibles à tous, en particulier aux populations non bancarisées, afin de réduire la fracture économique.Naissance au Gitex Africa de la Fédération africaine des entreprises du numérique (FAEN)

5. Encourager la gouvernance et la législation adaptées 

Collaborer avec les gouvernements pour élaborer des politiques et des lois qui soutiennent le développement de l’économie numérique, tout en protégeant les droits des utilisateurs et en favorisant la confiance dans les services numériques.

6. Harmoniser les réglementations numériques et faciliter les communications téléphoniques régionales, le commerce électronique transfrontalier et les échanges de services numériques à travers les frontières africaines.

Cela comprend la mise en place des régulations communes pour l’identification numérique des personnes (morales & physiques), la protection des données, la cybersécurité, et les transactions électroniques, afin de créer un environnement de confiance pour les consommateurs et les entreprises et de stimuler le commerce intra-africain.

7. Création de plate-forme d’e-commerce en relation avec la ZLECAf

Ces missions visent à créer un environnement propice où l’économie numérique peut prospérer de manière équitable et inclusive, en s’assurant que les bénéfices de la transformation numérique sont en accord avec le plan 2063 de l’union africaine.

À l’issue de leurs travaux, une équipe a été constituée pour la finalisation des actes de constitution de la FAEN, dont le siège social sera basé au Maroc. Une fois publié, les autres organisations professionnelles des pays d’Afrique pourront adresser une demande d’adhésion.

Naissance au Gitex Africa de la Fédération africaine des entreprises du numérique (FAEN)Liste des 8 organisations professionnelles des TIC, membres fondateurs de la FAEN :

  1. APEBI du Maroc, représenté par Redouane EL HALOUI, Président
  2. ATCON du Nigeria, représenté par Tony IZUAGBE, Président
  3. GOTIC de Côte d’Ivoire, représenté par Mohamed SOUNKERE, Mandataire du président Laurent GNON
  4. REPTIC du Cameroun, représenté par Dr.-Ing. Pierre-François KAMANOU, Président
  5. ICT Chamber du Rwanda, représenté par Emery RUBAGENGA
  6. PROTIC de Guinée-Conakry, représenté par Boubacar 55 BARRY, President
  7. Chambre de Commerce, d’Industrie, d’Agriculture et des Métiers du Congo-Brazza, représenté par Paul OBAMBI, Président
  8. Chambre de Commerce et d’Industrie de Djibouti, représenté par Mahamoud Iddiris Khaireh, Président

Par Digital Business Africa

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Burkina Faso : L’EMGA dément un Fake sur l’...

Burkina Faso : L’EMGA dément un Fake sur l’ état de santé du président Traoré et invite...

Togo : Un atelier pour clore le programme Seuil...

Togo : Un atelier pour clore le programme Seuil élaboré booster le secteur des TIC et de...
Régulation de la 5G:DG de l'ARTP et la déléguation de l'ARTP de Guinnée

Régulation de la 5G : L’ARPT Guinée s’inspire de...

- Le DG de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) du Sénégal, M....