Cameroun : L’ultime alerte de l’ART aux opérateurs mobiles sur la dégradation de la qualité de service [DOCUMENT]

(TIC Mag) – Ils sont nombreux les Camerounais qui vivent une expérience désastreuse avec la qualité des services mobiles. Appels entrecoupés, numéros déclarés non attribués pourtant valides, appels indisponibles, paiements des forfaits data ou appels non pris en compte alors que l’abonné est débité, le chapelet des plaintes et réclamations des usagers est long. Les principaux opérateurs pointés du doigt par les abonnés, MTN Cameroon et Orange Cameroun.

Une récente étude commandée par le Minpostel pointait également du doigt les opérateurs Nexttel et Camtel. « Mais, ceux qui agacent véritablement les usagers sont Orange et MTN », commente Martin Yo, un abonné qui détient deux cartes SIM, Orange et MTN. Mais, qui envisage de se procurer une troisième SIM (Nexttel ou Camtel), tant il a été débité plusieurs fois en vain. « Ce qui énerve le plus dans cette histoire c’est que le service client des opérateurs n’est pas réactif à solutionner les problèmes. Quand vous vous plaignez par exemple que votre crédit a été injustement débité, sans que vous n’ayez le service, il faut attendre parfois plus de 48h avant que votre crédit ne soit restitué. C’est la même chose que ce soit à Orange ou à MTN ces derniers mois. On dirait qu’ils ont les mêmes infrastructures et qu’ils s’entendent pour importuner les abonnés », se plaint-il.

Des plaintes des usagers sont parvenues au régulateur qui a également effectué des tests et le résultat confirme les différentes réclamations des abonnés. Sur le volet des appels par exemple, « les mesures effectuées dans les plateformes font apparaître un taux élevé d’échecs des appels, des coupures fréquentes des communications, ainsi qu’une détérioration de la qualité auditive », constate Philémon ZO’O ZAME, le DG de l’ART dans un communiqué publié ce 16 janvier 2018.

Le Communiqué de l’ART

D’imminentes sanctions

TIC Mag a appris que des sanctions sont déjà prêtes au niveau de l’ART et qu’elles seront infligées incessamment. Mais avant ces sanctions, apprend TIC Mag, le régulateur télécoms a convoqué tous les opérateurs mobiles à une ultime séance de travail ce 22 janvier à 10h dans ses locaux à Yaoundé avec pour unique point à l’ordre du jour, la qualité de service.

L’on se souvient il y a près de trois mois, la ministre des Postes et Télécommunications, Minette Libom Li Likeng, face au constat de la dégradation constante des services de communications électroniques, avait donné un délai de six mois aux opérateurs pour améliorer la qualité de leurs services. Faute de quoi ils seraient sanctionnés. Mais depuis lors, de l’avis de nombreux abonnés, la situation s’est empirée au lieu de s’améliorer.

Par TIC Mag

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Cameroun: La nécessité de numériser la CNI comme en...

Cameroun: La nécessité de numériser la CNI comme en Afrique de l'Ouest
Cameroun : le tarif du timbre de la CNI passe de 2 800 F.CFA à 10 000 F.CFA, des Camerounais mécontents sur la toile

Cameroun : le tarif du timbre de la CNI...

Cameroun - CNI: Plus de 700 kits fixes et 300 kits mobiles dotés de la « plus...
start-up Bee

Cameroun : La start-up Bee, Advans et Atlantique Assurance...

- La start-up Bee Group, spécialisée dans le transport par motos et la livraison des produits...