En 2021, Orange Cameroun va enregistrer la plus forte progression des parts du marché mobile, contrairement à MTN Cameroon qui en perdra !

0
Elisabeth Medou Badang quitte la direction de Orange.

(TIC Mag) – D’après les statistiques présentées par Ericsson Cameroun au cours d’une rencontre avec les journalistes camerounais le 29 juin 2017 à Yaoundé (alors qu’il présentait son rapport 2017 sur la mobilité dans le monde), l’on apprend qu’en 2021, c’est Orange Cameroun qui devra enregistrer la plus forte progression des parts du marché mobile passant de 34,7% en 2016 à 37% en 2021. Alors que le leader actuel du marché de la téléphonie mobile, Mtn Cameroon, verra ses parts de marché réduites passant de 53,6% à 44,6%. Ce qui n’empêchera tout de même pas MTN Cameroon à rester leader du marché. Mais avec moins d’abonnés qu’en 2016.

Projections Parts de marché opérateurs mobiles au Cameroun. Source : OVUM, BI Analysis

Ces chiffres, Ericsson précise qu’il les tire des projections du cabinet d’intelligence économique britannique OVUM, spécialisé dans les marchés des réseaux et télécommunications. Ce qui fait dire à Ericsson que l’opérateur Nexttel, avec ses stratégies agressives de tarification, devrait conforter ses positions sur le marché camerounais.

D’après les chiffres présentés, Nexttel devrait augmenter ses parts de marché au cours des cinq prochaines années passant de 11,6% en 2016 à 15% en 2021. L’opérateur historique Camtel passera de 0,1% à 1,9% sur la même période. Ceci, au détriment de MTN Cameroun qui perdra des parts de marché au profit de ses concurrents.

Parts de marché Opérateurs mobiles Cameroun en ce moment. Source : OVUM, BMI

Aussi, l’on apprend, d’après ces mêmes chiffres, que le revenu moyen pondéré par utilisateur de 3,70 $/Mois actuellement (environ 2 100 F.CFa/Mois), avec une contribution croissante des données, a de forte chance de baisser. Notamment à cause des stratégies de tarification agressives de tous les opérateurs mobiles qui présentent un risque élevé pour la croissance du revenu moyen par utilisateur.

Toutefois, Ericsson indique que l’augmentation de l’investissement et l’utilisation subséquente des services 4G dans tout le Cameroun ont le potentiel d’augmenter le revenu moyen par utilisateur à moyen terme, “car les applications à forte intensité de données prennent la plus importante part du trafic réseau monétisable”.

Par TIC Mag

Pub-DBA-en-GIF-3.gif

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici