Mentalista Foot, un jeu vidéo de football mental pour deux personnes, sans souris, ni clavier, ni manette

0

[Digital Business Africa] – La réalisation d’un jeu vidéo demande souvent des moyens financiers importants. Ce n’est pas le secteur du numérique le plus favorable à l’épanouissement des start-ups. Mais, parmi celles présentes du 26 au 30 octobre 2018 à Porte de Versailles lors de Paris Games Week 2018, le salon français du jeu vidéo, organisé depuis huit ans par le SELL (syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs), l’une d’elle, par sa démarche innovante, se dit prête à relever le défi. En proposant un jeu de football mental pour deux personnes, sans souris ni clavier, ni manette, contrôlé uniquement par ondes cérébrales, la startup française “Mentalista” suscite l’intérêt avec sa solution hardware et son algorithme “Classificateur d’images mentales”. Mentalista a présenté à Paris Games Week 2018 le résultat de son travail sur ses interfaces cerveau-machine.

Démarrée sous forme associative en 2013, la société n’a qu’un an et fait travailler cinq personnes. M. Romaric Manovelli, son directeur du développement, explique de quoi il s’agit et comment cela fonctionne : « On travaille sur une partie du cerveau très précise, le cortex visuel qui enregistre tout ce qu’on regarde et tout ce qu’on imagine. Si l’on prend “Mentalista foot” qui est notre projet le plus abouti, on a enregistré, avec un petit capteur placé à l’arrière du crâne, les impulsions électriques émises par un panel d’utilisateurs regardant la balle allant à droite, puis imaginant la balle allant à droite. Une fois les données enregistrées, on a fait la même chose pour une balle allant à gauche. A partir des points de concordance entre ce qui est visualisé et ce qui est imaginé, on peut créer une signature électrique pour chaque type de déplacement. Chaque action a son image mentale. En phase de jeux, on compare en temps réel, les signatures produites par les joueurs avec celles présentes dans l’algorithme. Lorsqu’il y a suffisamment de similitudes et que l’intention mentale du joueur est interprétée, l’algorithme la transmet à l’API d’une “Sphéro” qui se charge de déplacer la balle en conséquence. »

Par Philippe Mingotaud, correspondant de DIGITAL Business Africa en Europe


Lire aussi

Paris Games Week 2018 : Face aux Goliaths du jeu vidéo, l’Afrique affiche fièrement ses ambitions

Paris Games Week 2018 : Pôle 3D, CREPS et une vingtaine d’écoles vantent leur formation en jeux vidéos

Blacknut, la société française proposant des jeux vidéos “gourmands”, mais accessibles à tous

Mentalista Foot, un jeu vidéo de football mental pour deux personnes, sans souris, ni clavier, ni manette

Paris Games Week 2018 : Pourquoi l’industrie du jeu vidéo s’est profondément modifiée

baniere830x100-ict-strategies

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici