Site icon Digital Business Africa

Marketing digital: 2500 pages de documents internes sur le référencement de Google fuitent

Workspace. Workplace and office table

[DIGITAL Business Africa] – Une faille inédite chez Google. Le spécialiste en référencement, Rand Fishkin, a fait savoir que des documents sur le référencement de Google ont fuité. C’est ce que l’on a pu lire sur un billet de blog, le 27 mai 2024. On parle de 2500 pages de documents internes de Google reçus d’une source anonyme. Les documents en question seraient « très techniques » et renseigneraient sur certains critères utilisés par le moteur de recherche, dirigé par Sundar Pichai. Ils contiennent, selon le site lesnumeriques.com,  des données collectées par Google pour alimenter l’algorithme de son moteur de recherche et de nombreux critères pour le référencement des sites web. En claire, les documents  indiquent clairement comment et pourquoi certains sites sont proposés devant d’autres lors d’une recherche.

Selon le site ici.radio-canada.ca, « le référencement est la manière dont Google classe les contenus dans ses résultats de recherche. Maîtriser le référencement – dont le secret est une véritable boîte noire pour Google – est une mine d’or pour les sites web qui, une fois placés au sommet du classement, obtiennent beaucoup plus de clics, et donc, d’argent ». En anglais, on parle de Search Engine Optimization. Ainsi, cette fuite serait une aubaine pour les entreprises et personnes en quête d’influence sur Internet. Toutefois, Google précise:

« Nous mettons en garde contre les hypothèses inexactes sur la recherche basées sur des informations hors contexte, obsolètes ou incomplètes. […] Nous avons transmis de nombreuses informations sur le fonctionnement de la recherche et les types de facteurs que nos systèmes prennent en compte, tout en nous efforçant de protéger l’intégrité de nos résultats contre les manipulations », avertit Google .

Ces 2500 documents se basent sur les données que l’entreprise récolte sur les pages web et les internautes. Même comme aucune indication nette sur la manière dont les quelque 14 000 attributs révélés par la fuite sont pondérés ou s’ils ont déjà été utilisés.

Par Jean Materne Zambo, sources : ici.radio-canada.ca, lesnumeriques.com

Quitter la version mobile