Les 15 recommandations des experts pour accélérer le développement de l’économie numérique en Afrique centrale

[Digital Business Africa] – La Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique et le gouvernement de la Guinée équatoriale ont organisé du 23 au 27 septembre 2019 à Malabo en Guinée équatoriale la 35ème session du Comité Intergouvernemental de Hauts Fonctionnaires et d’experts (CIE). La rencontre qui a vu la participation de Digital Business Africa s’est tenu au Centre de conférences de Sipopo sous le thème « Transformations numériques et diversification économique en Afrique centrale: enjeux, défis et opportunités ». 

Digital Business Africa, à travers son directeur de publication Beaugas – Orain Djoyum, par ailleurs DG du cabinet ICT Media STRATEGIES, a participé aux travaux du groupe d’experts sur l’e-commerce.  Il a profité de cette occasion pour inviter les Etats de l’Afrique centrale à travailler ensemble pour trouver une solution de taxer les Gafa, mais également pour permettre aux PME africaines de mieux vendre en Europe et même aux Etats-Unis. « Pour la diversification économique en Afrique centrale, il est important de commencer dès aujourd’hui à  penser à la taxation des Gafa qui font déjà un chiffre d’affaires bien que réduit en  Afrique centrale. Cela peut donner davantage des fonds aux Etats de l’Afrique centrale si par exemple comme le propose la France 3% du chiffre d’affaires de ces Gafa était injectés dans les caisses publiques des Etats. Par ailleurs, il est important de travailler avec l’ensemble des acteurs qui réglementent la chaîne de l’e-commerce pour permettre aux PME africaines qui vendent leurs services et produits en ligne de pouvoir facilement entrer en possession de leur argent. Par exemple, en travaillant à la levée du blocus que les agrégateurs de paiement en ligne comme PayPal imposent afin que le transfert des fonds de PayPal vers les comptes bancaires en direction des pays de la zone CEMAC soit possible. Actuellement, c’est un frein pour plusieurs PME africaines qui vendent leurs produits et services en ligne», a proposé Beaugas-Orain DJOYUM.

Antonio Pedro, directeur du Bureau Afrique centrale de la CEA, lors du CIE Malabo 2019.

L’ensemble des acteurs présents ont formulé plusieurs autres propositions. Digital Business Africa vous propose les 15 recommandations retenues par les experts réunis à Malabo.

« …Pour une accélération de la diversification économique à travers l’économie numérique au profit de la diversification économique et de l’industrialisation, il est nécessaire de prendre les mesures suivantes :

– Intégrer l’économie numérique comme l’un des piliers fondamentaux de la diversification économique, dans les visions et les stratégies nationales de développement, en assurant une cohérence avec le reste des politiques macroéconomiques et sectorielles ;

– Mettre en œuvre, dans les meilleurs délais, la Déclaration de Brazzaville des Ministres des Télécommunications et des Technologies de l’Information et de la Communication des Etats membres de la CEEAC, réunis à Brazzaville (République du Congo) le 24 novembre 2016, portant sur la mise en place d’un roaming sous régional en y associant l’ARTAC, la CEEAC, la CEA et l’UIT ;

– Faciliter et appuyer la mise en place d’une base régionale de données multisectorielles afin de mesurer les efforts des pays par rapport à l’atteinte des ODDs à partir des technologies qui permettent l’utilisation du big data, de l’intelligence artificielle et des données alternatives, entre autres;

 – Compte tenu de la difficulté des PME évoluant dans le domaine du numérique à mobiliser des ressources adaptées, la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale recommande et fait appel aux Etats de la CEEAC pour la création d’un fond d’investissement communautaire pour soutenir les Startups de la sous-région. La BDEAC met à disposition son expertise pour abriter ledit fond et en assurer la gestion ;

CEA Malabo 2019 Selfie

– Créer un Hub Technologique Numérique Sous-Régional conformément aux é de la réunion des Ministres des Télécommunications et des recommandations formules lors  Technologies de l’Information et des Communications des Etats membres de la CEEAC réunis à Brazzaville (Congo) en mars 2019, avec l’appui multiforme de la CEA ;

– Solliciter l’appui de la CEA et de l’Office des Nations Unies des Technologies de l’Information et des Communications (UNOICT) tout en y associant des centres de recherche universitaires et des organisations du secteur privé de la sous – région, pour mettre en place deux laboratoires d’innovations technologiques pilotes (UNTIL) dans deux pays de la sous-région ;

– Mutualiser tous les efforts et initiatives sous régionaux de recherche et d’innovation technologiques y compris dans le domaine du numérique pour faciliter ‘l’émergence d’un pôle d’excellence régional dynamique pour l’innovation ;

– Lancer des plateformes locales ou nationales d’essai du E-commerce pour sensibiliser les producteurs, les acheteurs et les Gouvernements au potentiel du commerce électronique m plus de faciliter l’identification des facteurs porteurs et des contraintes au E-Commerce en vue d’établir l’écosystème requis pour son expansion, notamment à travers la modernisation et la mise à niveau des services postaux ;

– Mettre en place des Programmes Nationaux d’Identité Digitale dans chaque pays de la sous-région afin d’octroyer une identité juridique a tous les citoyens au moyen de systèmes d’identification numérique efficaces lesquels constituent des appuis d’importance stratégique pour promouvoir le commerce électronique, la protection sociale, l’inclusion financière, l’efficacité des services publics en plus d’un plus grand accès des citoyens à ces services

– Introduire le « Gouvernement en Ligne » (E-Gouvernement) durant les 3 prochaines années, et ceci dans chaque pays de la sous-région,  afin de contribuer à la diffusion des technologies numériques au sein des entreprises et auprès des citoyens. à une plus grande transparence, à un plus grand accès aux services publiques, à augmenter les recettes fiscales, à réduire les couts de transactions, à une plus grande efficacité et a l’alphabétisation numérique, tous nécessaires la promotion de l’économie numérique ;

– Favoriser l’accès à la commande publique pour les petites et moyennes entreprises dans les biens et services afin de favoriser leur développement économique et promouvoir le contenu local ;

– Organiser régulièrement, au niveau sous régional, des rencontres multilatérales sur le développement de l’économie numérique en Afrique Centrale entre les Etats membres et les opérateurs du secteur privé, en y associant les universités, les centres de recherche et la société civile ;

– Faciliter et appuyer l’émergence des innovations dans le domaine de la finance a au vu de son potentiel pour appuyer l’inclusion financière, l’emploi et la diversification économique, à la lumière des meilleures pratiques, y compris portant sur les cadres réglementaires, en matière de FINTECH et ceci en collaboration avec le secteur privé et les opérateurs de la téléphonie mobile, entres autres ;

– Finaliser, adopter et promouvoir le label « Made in Central Africa » pour améliorer Limace de marque des économies de la sous-région et encourager les producteurs à s’inscrire dans une démarche d’amélioration systématique de la qualité et d’innovation constante, notamment à travers l’identité digitale et les plateformes numériques :

– S’assurer que toutes les recommandations issues de la 35`me Session du CIE soient porté-es à l’attention des organes de décision des institutions d’intégration sous – régionale V compris la CEEAC et de la CEMAC et que le suivi trimestriel de leur mise en Lruvrti effective soit effectué par les Bureaux du CIE, avec l’appui du Bureau sous-régional pour l’Afrique Centrale de la CEA.

Par Digital Business Africa

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Le Sommet mondial  du numérique  se tient en ligne...

Le Sommet mondial  du numérique  se tient en ligne ce 5 fevrier 2024
MTN Revolutionizes Software Development with CHENOSIS at PROMOTE 2024

MTN Revolutionizes Software Development with CHENOSIS at PROMOTE 2024...

- MTN took center stage at PROMOTE 2024 with the grand unveiling of CHENOSIS, a groundbreaking...

Congo : S.E Denis Sassou N’guesso connecte le pays...

Congo : S.E Denis Sassou N’guesso connecte le pays au câble 2 Africa, le Datacenter Tier 3+...

Sur votre mobile

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités.

Chaine WhatsApp de Digital Business Africa