Accueil Dernières publications Le Guinéen Moustapha Mamy Diaby président du nouveau Conseil des ministres des...

Le Guinéen Moustapha Mamy Diaby président du nouveau Conseil des ministres des TIC de Smart Africa

[Digital Business Africa] – Pour la première fois, en prélude au Sommet Transform Africa 2019, la toute première réunion du Conseil des ministres en charge des TIC des pays membres de la Smart Africa Aliance s’est tenue le 13 mai 2019 à Kigali au Rwanda. Et au cours de cette rencontre, Moustapha Mamy Diaby, le ministre guinéen des Postes, Télécommunications et de l’Economie Numérique, a été désigné Président du Conseil des ministres en charge des TIC de l’Alliance Smart Africa.

D’après Moustapha Mamy Diaby, la création de ce Conseil des ministres va permettre aux décideurs qu’ils sont de voir comment harmoniser les positions africaines, de voir les avancées dans le cadre légal et réglementaires et de voir à quels niveaux ils peuvent consacrer leurs efforts pour rendre leurs pays beaucoup plus attractifs et donner une meilleure visibilité au secteur privé.

« L’objectif principal de Smart Africa c’est d’accélérer le processus de transformation numérique de nos pays. Cette accélération ne peut se faire que par les investissements massifs, mais pas seulement. Il faut faire en sorte que les différents cadres légaux et réglementaires soient attractifs et harmonisés pour que l’on puisse mettre en place les projets transnationaux », explique Moustapha Mamy Diaby.

Le Guinéen Moustapha Mamy Diaby président du nouveau Conseil des ministres des TIC de Smart Africa
Tout un mécanisme de suivi et d’évaluation sera mis en place. Mes collègues ministres m’ont fait l’honneur de me désigner président du Conseil des ministres de la Smart Africa Alliance et j’ai pris l’engagement ferme de suivre au jour le jour la mise en œuvre de toutes les recommandations et de faire en sorte que cette plateforme se démarque des autres plateformes de ministres qui ont été mises en place par le passé Moustapha Mamy Diaby

Le ministre guinéen des Postes, Télécommunications et de l’Economie Numérique, s’engage à travailler avec davantage d’ardeur dans cette nouvelle casquette. C’est ce qu’il a en effet confié à Digital Business Africa. « L’Alliance Smart Africa est une Alliance qui ambitionne des actions concrètes. La réunion du conseil des ministres se tient pour voir comment accélérer ces actions concrètes. Tout un mécanisme de suivi et d’évaluation sera mis en place. Mes collègues ministres m’ont fait l’honneur de me désigner président du Conseil des ministres de la Smart Africa Alliance et j’ai pris l’engagement ferme  de suivre au jour le jour la mise en œuvre de toutes les recommandations et de faire en sorte que cette plateforme se démarque des autres plateformes de ministres qui ont été mises en place par le passé », promet-il.

A ne pas manquer : lire bientôt dans la version Mag de Digital Business Africa l’interview intégrale Moustapha Mamy Diaby.

Au TAS 2019, du 14 au 17 mai 2019, Moustapha Mamy Diaby était accompagné du directeur général de la Guinéenne des larges bandes (GUILAB), du Conseiller TIC au MPTEN et du directeur général Adjoint de la Société de Gestion et d’Exploitation du Backbone national (SOGEB).

A l’Alliance Smart Africa, la Guinée était déjà coordonnatrice du projet d’interconnexion des pays africains. La 1ère phase de ce projet va être réalisée en Afrique de l’Ouest et permettra d’interconnecter la Guinée avec certains de ses pays limitrophes avant de passer en Afrique de l’Est.

Le Guinéen Moustapha Mamy Diaby président du nouveau Conseil des ministres des TIC de Smart Africa
13 mai 2019. Kigali au Rwanda. Première réunion du Conseil des ministres en charge des TIC des pays membres de la Smart Africa Aliance

Une consécration qui vient doubler la fierté de Moustapha Mamy Diaby. En effet, dans son discours d’ouverture de la cinquième édition du Transform Africa Summit 2019 (TAS 2019) à Kigali au Rwanda le 15 mai 2019, Paul Kagamé, le président du Rwanda et ailleurs PCA de la Smart Africa Alliance, organisatrice du TAS 2019, a annoncé que la prochaine édition du TAS 2020 sera organisée par la Guinée. Confirmation faite par une lettre du président guinéen, a annoncé Paul Kagamé, sous les applaudissements des 4000 participants du sommet. « Nous remercions le président, Son Excellence, Alpha Condé, pour son engagement fort pour Smart Africa », a salué Paul Kagamé.

Par Beaugas Orain DJOYUM, à Kigali

Laisser une réponse

SVP, commentez
SVP, entrez votre nom ici

TELECHARGEZ NOTRE VERSION MAG

NEWSLETTER WHATSAPP

Recevez gratuitement notre newsletter quotidienne

Votre adresse e-mail est en sécurité

SUIVEZ NOUS SUR TWITTER

Maroc : La cession des parts de l’Etat dans Maroc Telecom se fera en deux volets

- Au Maroc, on en sait désormais un peu plus sur l’opération de cession de 8% des parts de l’Etat au...

E-agriculture : La Tunisie va utiliser les drones pour la sécurisation de ses récoltes

- En Tunisie, les drones seront désormais utilisés pour la sécurisation des récoltes agricoles. La décision du déploiement de ces drones...

« Le fait que SGS Renovo soit une solution auto-financée est très intéressant pour le Ghana »

– Moïse YAKAN, Directeur Régional Afrique Centrale et de l’Ouest du Programme SGS Renovo, et Alexandre Lusenti, Product Manager du programme...

Cameroun : En raison du refus de baisser ses coûts, l’ART rejette le catalogue d’offres de IHS

- Au Cameroun, la filiale locale du fournisseur d’infrastructures de télécommunications IHS devra revoir sa copie, notamment son catalogue d’offres pour la fourniture...

Nicolas Yenoussi : « A Yaoundé, l’expérience du Bénin en matière de digitalisation de l’administration fiscale a suscité suffisamment d’engouement »

- Le directeur général des Impôts du Bénin, Nicolas Yenoussi, participe aux travaux de la 34e conférence annuelle du Cercle de...

James G. Claude au TAS 2019 : « A GVG, nous sommes les pionniers de tout ce qui concerne les technologies réglementaires »

– La cinquième édition de Transform Africa Summit 2019 (TAS 2019), qui s’est tenue au Centre de convention de Kigali du 14 au 17...