Cameroun : Le Minpostel et l’UPF Cameroun forment les journalistes sur les techniques de FactChecking sur le web et sur les réseaux sociaux

0
La ministre Libom Li Likeng lors de la cérémonie de lancement du séminaire de formation des journalistes sur l'usage responsable des réseaux sociaux.

[Digital Business Africa] – Le ministère des Postes et Télécommunications du Cameroun, en partenariat avec la section camerounaise de l’Union de la presse francophone (UPF), organise depuis hier et jusqu’au 09 novembre 2018 un séminaire de formation des journalistes sur le thème : “Le journalisme face aux réseaux sociaux. Enjeux, défis et contraintes d’une profession à l’ère de la démocratie numérique “.

D’après Minette Libom Li Likeng, la ministre des Postes et Télécommunications, qui a présidé la cérémonie d’ouverture de ce séminaire, l’objectif général est de renforcer les capacités des journalistes camerounais, en vue de la mise en place d’un écosystème favorable à un usage responsable des réseaux sociaux.

Les participants à la formation sur l’usage responsable des réseaux sociaux.

En effet, explique la ministre, le cycle politique ouvert au Cameroun avec la convocation du corps électoral en vue de l’élection du président de la République le 7 octobre 2018 a été marqué par la stimulation du recours à l’usage des réseaux sociaux par les citoyens. La période s’est aussi avérée propice à toutes sortes de manipulations, notamment la diffusion d’éléments à la véracité incertaine et contestable, observe la ministre.

« À l’observation, on aura assisté à l’amplification d’un discours de haine et d’exclusion parfois selon un vocabulaire appelant à la division des Camerounais sur des bases communautaires, ethniques ou tribales. Dans le même temps, l’on notait la montée en puissance de l’intolérance et des extrémismes de tout bord. En un mot, l’usage des réseaux sociaux a été dangereusement dévoyé, au point que ce qui apparaissait au premier abord comme une formidable opportunité pour la démocratie numérique s’est mué en menace sur notre vivre-ensemble », constate la ministre Minette Libom Li Likeng. D’où l’organisation de ce séminaire qui entre en droite ligne avec la volonté du président Paul Biya qui demandait aux jeunes le 10 février 2017 d’être, sur les réseaux sociaux, des followers actifs et non des relais naïfs des pourfendeurs de la République.

« De ma position de Chef de l’Etat, j’aperçois les signes d’un frémissement qui prouve que vous vous intéressez de plus en plus aux affaires  publiques. Les réseaux sociaux vous offrent à cet égard un champ d’expression de prédilection. Chaque fois qu’en un clic, vous empruntez ces autoroutes de la communication qui vous donnent une visibilité planétaire, il faut vous souvenir que vous n’êtes pas pour autant dispensés des obligations civiques et morales, telles que le respect de l’autre et des institutions de votre pays. Soyez des internautes patriotes qui œuvrent au développement et au rayonnement du Cameroun, non des followers passifs ou des relais naïfs des pourfendeurs de la République. Le Cameroun de demain, qui se construit sous nos yeux n’aura plus grand-chose à voir avec celui d’hier. Vous en serez les premiers bénéficiaires. Il faudra vous en montrer digne», déclarait alors le président de la République.

ICT Media STRATEGIES et « Le FactChecking comme Habitus »

Parmi les nombreux exposants à ce séminaire donc, Beaugas Orain DJOYUM, le DG du cabinet ICT Media STRATEGIES. Il a entretenu les journalistes sur les best practices pour faire face aux dérives et aux menaces sur les réseaux sociaux. Ceci à travers son exposé : « Le FactChecking comme Habitus ». « Il s’agissait, à travers cet exposé, de montrer aux journalistes les réflexes et habitudes à avoir lorsque l’on est en ligne et sur les réseaux sociaux notamment face aux informations et contenus qui y sont publiés. Aussi, nous avons présenté les solutions numériques qui s’offrent aux journalistes pour vérifier la véracité d’une photo ou d’une vidéo sur le web », explique Beaugas Orain Djoyum.

Beaugas Orain DJOYUM, le DG de ICT Media STRATEGIES, lors de son exposé sur le FactChecking comme Habitus.

Parmi les autres intervenants, le Pr Daniel Anicet Noah qui a délivré la leçon inaugurale sur le thème : « le journalisme face aux réseaux sociaux. Le temps des manipulations, acteurs et enjeux ». Le Dr Richard Awono, Coordonnateur du Master Journalisme en ligne à l’ESSTIC, a entretenu les journalistes sur les « logiques manipulatrices, des fake news ». Mme Evina Pierrette Annie, Directeur de la Sécurité des réseaux au Minpostel, a effectué un voyage au cœur de l’univers des réseaux sociaux, tandis que Mme Assako, la Chef de la Division des affaires juridiques de l’Antic a présenté l’environnement réglementaire avec son exposé « Dura lex sed lex : le droit camerounais face aux dérives du Net ».

Ce séminaire qui se tient au Centre e-Post de la Campost se termine ce 09 novembre 2018 après de nombreux autres exposés.

Par Gaëlle Massang, DIGITAL Business Africa

baniere830x100-ict-strategies

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici