Tchad: Plus de 25 cadres du MTEN  formés au développement des infrastructures et des réseaux de télécoms/TIC

[DIGITAL Business Africa] – Ils sont prêts à mettre à profit les compétences reçues pendant deux semaines. Quelque 25 cadres du ministère des Télécommunications et de l’Économie numérique du Tchad ont renforcé leurs capacités dans le développement des infrastructures et des réseaux de télécommunications/TIC accessibles au public. Cofinancée par l’Union Européenne (UE), le Programme d’Appui à la Gouvernance des Infrastructures régionales et nationales en Afrique centrale (PAGIRN), entre autres, la formation close ce 23 décembre 2023 avait une orientation spécifique vers la Prospective et la Planification des TIC (PPTIC).

Les formateurs ont mis un accent particulier sur la gestion et la planification axées vers les résultats dans le but d’améliorer la gestion du processus de conception, de planification, ainsi que du suivi et de l’évaluation des projets et programmes de développement dans le domaine des infrastructures et des réseaux de télécommunications/TIC. Les quelque 25 cadres formés ont pris pour engagement d’optimiser la conception, la planification, le suivi et l’évaluation des initiatives dans le secteur des TIC à travers le plus tiré de cette formation.

En 2021, des experts Tchadiens se sont penchés sur les questions d’intégration dans la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC). Le  ministère des Postes et de l’Economie numérique avait organisé par visioconférence, une table ronde sur les infrastructures comme outil d’intégration et de construction d’une communauté de destin en Afrique centrale.

Ces travaux avaient permis aux experts du ministère des postes et de l’économie numérique de répertorier les projets en cours d’exécution notamment le maillage de la fibre optique sur le territoire national et l’interconnexion avec les pays limitrophes, l’évolution du Data Center et également de présenter l’état de lieu du secteur du numérique au Tchad en général.

Selon la CEEAC, le déficit en infrastructures d’interconnexion large Bande entre les Etats membres, en infrastructures de stockage de données, en point d’échange internet et en infrastructures à clé publique ne permettait pas à la sous-région d’engranger les bénéfices liés au développement de l’économie numérique.

Par Jean Materne Zambo

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

MWS 2024 : Le ministre des PTNTIC réunit tous...

MWS 2024 : Le ministre des PTNTIC réunit tous les acteurs du numérique de RDC pour trouver...

Afrique de l’Ouest : La B.M octroie 20 millions...

Afrique de l’Ouest : La B.M octroie 20 millions $ à Smart Africa au profit de l’intégration...
Yaoundé, capitale de l’intelligence artificielle du 04 au 06 mars 2024 avec le sommet UAR

Yaoundé, capitale de l’intelligence artificielle du 04 au 06...

– Le Cameroun accueille le sommet le sommet de l'Union Africaine de Radiodiffusion (UAR) et de...

Sur votre mobile

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités.

Chaine WhatsApp de Digital Business Africa