Burundi : 102 jeunes filles certifiées dans le cadre du projet « African Girls Can Code Initiative »

[DIGITAL Business Africa] – Le ministère de la Communication, des Technologies de l’Information et des Médias a réussi le pari de former 102 jeunes filles au codage en deux semaines. Les lauréates font partie de la deuxième cuvée du Camp de codage dont les activités ont débuté le 11 décembre 2023 et ce sont refermées ce samedi 23 décembre 2023 dans la province de Bubanza. Ce projet a été initié par le ministère de la Communication, des Technologies de l’Information et des Médias, en partenariat avec Onufemmes Burundi et l’Union africaine sous le financement du Royaume de Belgique.

Cette initiative promeut l’égalité de genres dans le secteur des TIC et encourage les jeunes filles à poursuivre une carrière dans ces domaines. Le projet African Girls Can Code Initiative est donc un exemple concret de l’engagement de UN Women Burundi et du Gouvernement du Burundi. Certaines lauréates ne cachent pas leur gratitude envers ses organisateurs.

« Avant, je voulais faire quelque chose d’utile pour la société mais je ne savais pas par où commencer. J’avais des idées en tête. Je ne savais même pas par quelles étapes commencer. Lors de cette formation, j’ai appris à penser d’une manière algorithmique. A part, cela, j’ai vu comment créer des sites web. J’ai utilisé Scratch, pour animer quelques dessins. C’est vraiment très innovant », a reconnu une des jeunes filles.

A propos d’ African Girls Can Code Initiative 

L’Initiative African Girls Can Code (AGCCI) a été commandée par ONU Femmes et la Commission de l’Union africaine (CUA) en collaboration avec l’Union internationale des télécommunications (UIT). La première phase de l’AGCCI a été lancée en 2018 avec le soutien de l’ambassade du Danemark en Éthiopie et achevée en 2019, marquant une liste de grandes réalisations.

Le programme vise à former et à responsabiliser au moins 2 000 jeunes filles âgées de 17 à 25 ans, dans toute l’Afrique, pour qu’elles deviennent programmeuses informatiques, créatrices et designers, les plaçant ainsi sur la bonne voie pour entreprendre des études et des carrières dans les domaines de l’information, de la communication et des technologies (TIC). ), les secteurs de l’éducation et du codage.

Par Jean Materne Zambo, source : africa.unwomen.org

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Maroc : Rédouane El Haloui et son équipe reconduits...

Maroc : Rédouane El Haloui et son équipe reconduits à l’APEBI pour un mandat de 2 ans

Guinée : Huawei organise le premier Guinea ICT and...

Guinée : Huawei organise le premier Guinea ICT and Energy Mining Summit

Bénin : Vers des Centres intégrés économique, social et...

Bénin : Vers des Centres intégrés économique, social et numérique pour faciliter l'accès des citoyens aux services...