Sénégal : en communion avec les jeunes, Macky Sall promet de tripler à 3 milliards de F.Cfa l’enveloppe consacrée aux start-up du numérique

[Digital Business Africa] –  Les jeunes sénégalais porteurs de projets innovants ont reçu ce 24 novembre 2018 du président sénégalais Macky Sall  les fonds de la deuxième Phase des financements de la DER (Délégation générale à entrepreneuriat rapide pour les femmes et les jeunes). C’était à Dakar au Centre international de conférences Abdou DIOUF à Diameniadio.

Au cours de cet échange, répondant à la question de la jeune M. Diouf, le président Macky Sall a promis aux jeunes de tripler, dès 2019, l’enveloppe consacrée au développement des jeunes entreprises du secteur du numérique en la portant d’un milliards de francs Cfa à trois milliards de francs Cfa. Les explications du président pour cet engagement :

«Si nous voulons donner une perspective d’emplois réelle, il nous faut développer l’esprit d’entreprenariat. Il nous faut accompagner l’entreprenariat. L’économie numérique, les start-up du numérique constituent véritablement une réponse des plus pertinente qui soit pour l’avenir de l’emploi dans notre pays, mais aussi l’innovation et la technologie. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle cet après-midi, en vous écoutant à table au déjeuner, j’ai pu mesurer l’importance des acteurs dans ce secteur. Je décide à partir de janvier 2019 de tripler la part octroyée aux start-up numériques qui passera de un milliard à trois milliards de francs Cfa », a promis Macky Sall.

En ce qui concerne la DER, l’option à présent est de mettre 30 milliards de francs Cfa par an. Mais, à partir de 2020, je suis sûr que les partenaires vont nous suivre. La BAD s’est déjà manifestée. Nous avons le signal de la Banque mondiale. Et quand la Banque mondiale donne un coup, c’est un coup KO. J’espère qu’elle donnera un coup KO. Et je suis sûr que dans très peu de temps, nous pourrons arriver à 100 milliards de francs Cfa par an.Macky Sall

Plus de 50 000 bénéficiaires

De la présentation du Délégué général de la DER, Pape Amadou Sarr, devant le Chef de l’Etat, il ressort que quelques trois cent mille dossiers de demande de financements ont déjà été reçus des 45 départements du Sénégal. Mais, selon la DER, tous n’ont pas reçu de financement. Depuis le début de ses activités, la DER a accordé 17 milliards de F.Cfa à quelques cinq cent douze communes sur l’ensemble du territoire national et les financements du guichet automatisation alloués à ce jour dans le pays sont évalués à environ 10 milliards cinq cent millions francs Cfa. Plus de 50 mille personnes en ont bénéficié et quelques 45.000 comptes bancaires ont déjà été ouverts. La deuxième phase de financement qui a été lancé ce 24 novembre 2018 est constituée de 10 milliards de F.Cfa.

« En ce qui concerne la DER, précise Macky Sall confiant, l’option à présent est de mettre 30 milliards de francs Cfa par an. Mais, à partir de 2020, je suis sûr que les partenaires vont nous suivre. La BAD s’est déjà manifestée. Nous avons le signal de la Banque mondiale. Et quand la Banque mondiale donne un coup, c’est un coup KO. J’espère qu’elle donnera un coup KO. Et je suis sûr que dans très peu de temps, nous pourrons arriver à 100 milliards de francs Cfa par an. Ceci pour faciliter l’accès aux financements de façon efficace à la fois pour les start-up, pour l’autonomisation des femmes et dans l’entreprenariat des jeunes de façon globale dans tous les secteurs. »

La Délégation générale à l’entreprenariat rapide pour les femmes et les jeunes DER est une initiative du Président de la République, Maky Sall, qui s’inscrit en droite ligne avec les objectifs du Plan Sénégal Émergeant (PSE) pour l’inclusion économique et sociale. Elle a lancée le 06 août 2018 sa première phase de remise des financements d’un montant total de 10 milliards de francs Cfa.

La DER a parmi ses missions le financement des entrepreneurs avec des conditions de remboursement souples et adaptés dans des délais raisonnables, la garantie auprès des instructions financières (Banque et établissement de Microfinance) pour la promotion des investissements innovants et l’accompagnement des projets catalyseurs a fort potentiel et d’un impact immédiat sur pour le quotidien des populations et des entreprises.

 Par Digital Business Africa

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Burkina Faso : L’EMGA dément un Fake sur l’...

Burkina Faso : L’EMGA dément un Fake sur l’ état de santé du président Traoré et invite...

Togo : Un atelier pour clore le programme Seuil...

Togo : Un atelier pour clore le programme Seuil élaboré booster le secteur des TIC et de...
Régulation de la 5G:DG de l'ARTP et la déléguation de l'ARTP de Guinnée

Régulation de la 5G : L’ARPT Guinée s’inspire de...

- Le DG de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) du Sénégal, M....