L’UE et l’UA lancent une Task Force sur l’économie numérique

2
Les membre de la Task Force UE UA sur l'économie numérique.

[Digital Business Africa] – L’Union européenne et l’Union africaine ont officiellement lancé le 18 décembre 2018 en marge du « Forum de haut niveau Afrique-Europe » un groupe de travail commun qui sera essentiellement consacré à préparer un meilleur avenir numérique et une meilleure coopération entre les deux continents dans le secteur de l’économie numérique. Baptisé « UE UA Digital Economy Task Force », ce groupe de travail qui est l’initiative de la présidence autrichienne de l’Union européenne, et de la présidence rwandaise de l’Union africaine devra élaborer des recommandations concrètes sur la manière de contribuer à la création d’un marché numérique africain intégré. Le groupe, composé d’experts africains (dont l’ancien ministre rwandais de la Jeunesse et des TIC, Jean Philbert Nsenguimana) et de l’UE, sera présidé par Tom Arnold, ancien responsable de Concern.

La réunion ayant servie de lancement de cette Task force s’est tenue à Vienne en Autriche en présence du président rwandais Paul Kagame, ardent défenseur et soutien des potentialités de l’économie numérique. Paul Kagame pense en effet que l’économie numérique peut être la base de la prospérité des pays africains, et notamment pour les jeunes africains. Pour y arriver, pense-t-il, il faut que les technologies apportent leur touche aux administrations et aux économies africaines. Bien entendu avec l’apport du secteur privé africain. Étaient également présent à Vienne, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et le chancelier autrichien Sebastian Kurz.

Le président du Rwanda et président de l’Union africaine Paul Kagame, au centre, s’entretient avec le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et le chancelier autrichien Sebastian Kurz. Photo : Florian Wieser/EPA

« Le problème n’est pas ce que l’Europe peut faire pour l’Afrique, mais ce que l’Europe et l’Afrique peuvent faire ensemble », explique le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker. Selon lui, le développement de telles plateformes de partenariat est l’une des solutions à la crise migratoire que connait actuellement le continent européen. L’idée est de permettre aux économies africaines de devenir des lieux où leurs citoyens souhaitent rester. Pour cela, la Commission indique que le plan d’investissement extérieur de l’UE vise à mobiliser d’importants investissements durables en Afrique et dans les pays européens limitrophes d’ici 2020. Sur les 44 milliards d’euros annoncés, les programmes déjà en cours mobiliseront 37,1 milliards d’euros d’investissements. Et parmi les secteurs concernés, le numérique figure parmi les priorités.

« Aujourd’hui, nous faisons entrer les relations entre l’UE et l’Afrique dans le XXIe siècle ! Nous lançons la Task force UE-UA sur l’économie numérique pour renforcer notre coopération numérique. Il est temps de prendre des mesures concrètes pour que nos entreprises et nos citoyens prospèrent dans l’ère digitale », s’est félicité sur Twitter Mariya Gabriel, la Commissaire européenne en charge de l’économie numérique et de la société.

Ecrit par Jephté TCHEMEDIE

baniere830x100-ict-strategies

2 COMMENTAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici