Rwanda : Paula Ingabire est la nouvelle ministre des TIC et de l’Innovation

0

[Digital Business Africa] – Le président rwandais, Paul Kagame, a procédé à un remaniement ministériel le 18 octobre 2018, avec notamment le remplacement aux Affaires étrangères de Louise Mushikiwabo, élue récemment à la tête de la francophonie, et à la Défense, de James Kabarebe, qui devient conseiller spécial du président.

Ce nouveau gouvernement, composé à 50% de femmes, voit également entrer Paula Ingabire, comme ministre des TIC et de l’Innovation. Paula Ingabire était auparavant responsable du pôle TIC de la Rwanda Developement Board, la vaste organisation étatique chargée d’attirer, retenir et faciliter les investissements dans l’économie nationale.

Paula Ingabire remplace à ce poste Jean de Dieu Rurangirwa qui n’aura passé qu’une seule année à ce poste en remplacement de Jean Philbert Nsengimana.

Elle aura ainsi pour mission de poursuivre la politique d’émergence du Rwanda en tant que leader technologique africain. En effet, après le génocide, les autorités ont fait le choix de se concentrer sur les technologies de l’information et de la communication (TIC) jugées comme indispensables pour accélérer la reconstruction de la nation, mais aussi pour avoir une voix qui porte dans la mondialisation.

Sous l’impulsion du président Paul Kagamé, le Rwanda a amorcé il y a quelques années sa transformation digitale, à travers la numérisation des services administratifs, la généralisation du paiement mobile, ou alors le développement de son écosystème de l’innovation grâce au lancement d’un fonds national de recherche et d’innovation à hauteur de 30 millions de dollars.

Nul doute que la nouvelle ministre sera à la hauteur de ces défis, du fait de son background riche. Son poste à la Rwanda Developemnt Board lui a en effet permis d’être Coordinateur du projet Innovation City de Kigali, projet conçu en 2015 avec l’idée de transformer le pays en un centre d’innovation. S’inspirant de la Silicon Valley américaine, qui abrite de nombreuses entreprises technologiques émergentes et mondiales telles que Apple, Facebook et Google, le gouvernement visait à créer des centres d’excellence universitaire en TIC, en recherche et développement et à promouvoir le développement du capital humain, ce qui contribuerait à faire du pays une économie axée sur le savoir

Paula Ingabire a également travaillé comme coordinatrice de Smart Africa, une initiative visant à tirer parti de l’infrastructure à large bande pour stimuler la croissance socioéconomique de l’Afrique. Elle est diplômée de la School of Engineering et de la Sloan School of Management du Massachusetts Institute of Technology, en conception et gestion de systèmes et est titulaire d’une licence en ingénierie informatique et en technologies de l’information de l’ancien Institut des sciences et technologies de Kigali.

Par Gaëlle Massang

PUB-Innovation-4-Human.jpg

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici