Ludovic Biyong : « Dans un avenir proche, tous les objets de la terre généreront des données »

(TIC Mag) – Le Camerounais Ludovic Biyong, promoteur de la start-up PA2M, présente à TIC Mag les défis des acteurs du secteur de l’aéronautique dans l’appropriation du numérique et surtout dans l’utilisation des algorithmes et de la Business intelligence pour prédire les défaillances des avions.

TIC Mag : Quelle est l’importance de l’algorithme que vous avez développé pour l’industrie de l’aéronautique ?

Ludovic Biyong : Le monde scientifique aujourd’hui essaye de trouver des méthodes efficaces pour traiter des données liées à l’environnement ou à la médecine. L’algorithme intelligent que nous avons mis au point pour réduire le nombre d’hospitalisations inutiles va aujourd’hui s’adapter à tout nouveau secteur : celui de l’aéronautique. Car, c’est bien là le rôle même de ces fameux algorithmes : proposer des outils pour améliorer le bien-être et le quotidien de chacun.

La connectivité des aéronefs est une première étape critique. Ceci ajouté aux services de sécurité, puis à l’amélioration de la performance opérationnelle en offrant un meilleur service aux usagers. Cet algorithme qui va collecter les données des appareils permettra également l’augmentation des revenus des compagnies aériennes, etc… Les données collectées peuvent améliorer les opérations au sol, en soutenant des délais plus rapides et de meilleures solutions de gestion de l’espace aérien.

TIC Mag : Quels sont les exemples concrets de ce qui est désormais possible avec les données analytics et avec votre algorithme ?

L.B. : Avec une architecture Big Data, une compagnie aérienne peut enrichir les données historiques avec des informations en temps réel (grâce à la connectivité) pour aider à prévoir, en vol, les défaillances partielles. Avec ces alertes en temps réel, une compagnie aérienne peut avoir de manière proactive des pièces prêtes à l’arrivée d’un avion, réparer la pièce manquante et ainsi réduire les temps d’arrêt, les retards des clients, et des contrôles de maintenance globaux.

TIC Mag : Quels sont les principaux enjeux pour Big Data dans le domaine de l’aviation ?

L.B. : Les avions sont de plus en plus des machines compatibles avec Internet. Donc, ils peuvent être sujettes à des attaques de piratage. Nous devons faire notre possible pour protéger les renseignements sur les passagers, les détails de paiement et les adresses IP à la fois à bord, mais aussi par le contenu en streaming.  Chaque outil puissant peut avoir un côté sombre. Tout ce qui a la capacité de changer le monde, par définition, peut être en mesure de le changer autant pour le pire que pour le meilleur. L’un ne fonctionne pas sans l’autre.

TIC Mag : Quels sont les perspectives dans ce domaine ?

L.B. : Dans un avenir proche, tous les objets de la terre généreront des données, y compris nos maisons, nos voitures, même nos corps. Presque tout ce que nous faisons aujourd’hui laisse une trace/traînée numérique, un flux perpétuel de textes, de données de localisation et d’autres informations qui continueront de bien vivre après que chacun de nous sera mort depuis longtemps. Nous sommes maintenant exposés à autant d’informations en une seule journée que nos ancêtres du XVème siècle l’ont été dans toute leur vie. Tout est stocké et enregistré à jamais. Ceci est l’histoire d’une révolution extraordinaire qui file d’une manière presque invisible dans notre vie.

Propos recueillis par Beaugas-Orain DJOYUM


Note de la rédaction : Après des doutes sur l’authenticité de la photo initiale d’illustration, celle-ci a été changée par une autre photo. Toutes nos excuses.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

MWS 2024 : Le ministre des PTNTIC réunit tous...

MWS 2024 : Le ministre des PTNTIC réunit tous les acteurs du numérique de RDC pour trouver...

Afrique de l’Ouest : La B.M octroie 20 millions...

Afrique de l’Ouest : La B.M octroie 20 millions $ à Smart Africa au profit de l’intégration...
Yaoundé, capitale de l’intelligence artificielle du 04 au 06 mars 2024 avec le sommet UAR

Yaoundé, capitale de l’intelligence artificielle du 04 au 06...

– Le Cameroun accueille le sommet le sommet de l'Union Africaine de Radiodiffusion (UAR) et de...

Sur votre mobile

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités.

Chaine WhatsApp de Digital Business Africa