27 C
Yaounde
samedi, 19 octobre 2019 16:35
Acceuil Dernières publications Investissements : Faure E. Gnassingbé mise sur le secteur privé et appelle...

Investissements : Faure E. Gnassingbé mise sur le secteur privé et appelle les Européens à mieux connaître l’Afrique

[Digital Business Africa] – Le président togolais, Faure Essozimna Gnassingbé, a profité du premier Forum Togo – Union européenne qui s’est tenu du 14 au 15 juin 2019 à Lomé au Togo pour appeler les partenaires européens à mieux connaître l’Afrique afin de mieux saisir les opportunités qu’offre le continent.

« Je voudrais donc profiter de l’occasion qui m’est offerte aujourd’hui pour en appeler à une véritable réflexion dans le sens d’une meilleure compréhension par nos partenaires des contextes locaux en Afrique. Dans l’environnement mondial marqué par le ralentissement des économies, notre continent représente un potentiel important de retour à la croissance pour les entreprises. Mais celles-ci en ont-elles vraiment conscience ? Analysent-elles en retour l’impact transformateur que le secteur privé pourrait avoir dans la réponse aux principaux défis de notre continent ? Il y a des progrès à faire dans ce sens… Nous plaidons pour ce pas de plus vers une meilleure connaissance du partenaire», a plaidé le président togolais.

C’est également cette situation qui a justifié l’organisation de ce forum Togo-UE tout comme cela marquait la volonté du gouvernement togolais à attirer les investissements pour financer son Plan national de développement (PND) lancé en août 2018.

Pour Faure E. Gnassingbé, l’Afrique est de nos jours la meilleure destination en termes de possibilités d’affaires. Plus encore en ce moment où la Zone de libre-échange continentale en Afrique devient de plus en plus une réalité. Le Togo en tout cas fonde de grands espoirs sur le renforcement de l’intégration.

Investissements : Faure E. Gnassingbé mise sur le secteur privé et appelle les Européens à mieux connaître l’Afrique

Faure Essozimna Gnassingbé au Forum Togo UE

« Avec l’entrée en vigueur, de la zone de libre-échange continentale, l’Afrique offre au monde un marché d’1,2 milliard de consommateurs.  Les importants investissements que nous avons réalisés au cours des dernières années pour renforcer la position du Togo comme une plateforme performante ouverte sur la sous-région et le continent trouveront la meilleure justification dans l’accès à ce vaste marché, représentant un produit intérieur brut (PIB) de 2.500 milliards de dollars », fait observer Faure E. Gnassingbé.

La mise en œuvre du PND permettra de prendre une part importante dans l’avènement
du libre-échange aux plans régional puis continental.  « Terre d’opportunités ouverte sur l’Europe et le monde, le Togo continuera de privilégier les cadres d’échanges et de dialogue avec l’ensemble de nos partenaires, à l’instar de la présente rencontre », a indiqué le président.

Pour Faure, le secteur privé est la clé

Pour réussir la mise en œuvre du plan national de développement (PND 2018-2022), le Togo envisage de procéder à une profonde transformation économique, pour accélérer la croissance et promouvoir un développement inclusif. Ce qui passe principalement par l’apport du secteur privé.

« Depuis quelques années, nous avons eu recours à l’investissement public pour répondre à nos objectifs de modernisation de l’économie, avec un accent sur la réhabilitation de nos
infrastructures. Cela a produit -dans une mesure appréciable- l’effet escompté, en nous permettant de maintenir un taux de croissance stable. Désormais, avec le PND, nous voulons faire plus et mieux, en nous tournant vers le secteur privé dont les leviers restent -en définitive- plus efficaces pour soutenir le développement des secteurs porteurs
 », explique le président togolais.

Pour impulser ce nouvel élan pour la prospérité économique, le Togo a donc fait le pari de miser
sur l’investissement privé -national et international- pour financer les grands projets à fort
potentiel de création d’emplois que identifiés dans le PND. « Nous avons poursuivi dans cette optique un train soutenu de réformes destinées à renforcer l’attractivité de notre économie. L’une de ses évolutions les plus récentes est le vote de la loi portant nouveau code des investissements », affirme Faure E. Gnassingbé.

Investissements : Faure E. Gnassingbé mise sur le secteur privé et appelle les Européens à mieux connaître l’Afrique
 
l’Afrique est de nos jours la meilleure destination en termes de possibilités d’affaires. Plus encore en ce moment où la Zone de libre-échange continentale en Afrique devient de plus en plus une réalité. Faure Essozimna Gnassingbé

Ces mesures destinées à stimuler l’investissement privé est, selon le président togolais, la réponse la plus adéquate aux grands défis contemporains.

En effet, par la création massive d’emplois décents le Togo envisage d’associer la jeunesse à l’œuvre de développement, en lui accordant la place qui est la sienne au regard de son importance, de
son dynamisme et de ses attentes. « En offrant ainsi des perspectives d’épanouissement à nos jeunes, nous les préservons des périls où ils sont souvent entrainés par le désespoir et l’absence d’horizon. Nous devons -de ce fait- persévérer dans la recherche de solutions pour mettre fin au spectacle désolant des embarcations de migrants clandestins emportant au loin les cerveaux et les bras qui doivent construire nos pays et notre continent. Dans le même sens, notre partenariat doit tendre constamment à faire de l’inclusion sociale et de la prospérité partagée les meilleurs remparts à l’insécurité et à l’instabilité qui émergent comme les pires formes de menaces à la paix mondiale », justifie Faure E. Gnassingbé.

Lors de ce premier Forum Togo – Union européenne, Faure E. Gnassingbé a reçu en audience des invités d’honneur. Entre autres le Commissaire Jyrki Kaitanen, vice-président de la Commission européenne pour l’emploi, la croissance, l’investissement et la compétitivité, le président du Conseil français des investisseurs en Afrique (CIAN), M. Etienne Giros, le PDG de Dangote group, M. Aliko Dangoté, le Directeur du Centre de développement de l’OCDE, M. Mario Pezzini, ou encore l’ancien SE de la CEA, M. Carlos Lopez.

Par Beaugas-Orain Djoyum, à Lomé

Lire aussi : « La digitalisation de l’économie togolaise sera un moteur essentiel de croissance et de développement »

Digital Business Africa
Digital Business Africa
Digital Business Africa est le site web de référence sur les infos stratégiques du secteur des TIC, des Télécoms et du Numérique en Afrique. Il est animé par une équipe de journalistes et d'experts passionnés de ces thématiques. Son Directeur de publication est Beaugas Orain DJOYUM , journaliste et consultant en e-Réputation, en communication digitale et en veille stratégique. Pour contacter Digital Business Africa : [email protected] Téléphone: +237 243 25 64 36

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

SUIVEZ NOUS SUR VOS RÉSEAUX SOCIAUX

33,026FansLike
6,442FollowersFollow
333SubscribersSubscribe

TELECHARGEZ NOTRE VERSION MAG

Recevez gratuitement notre newsletter quotidienne

Votre adresse e-mail est en sécurité

Dr Ing. Pierre-François Kamanou : « J’ai envie de féliciter l’ART pour avoir pris ce type de mesure pour la première fois de sa...

- Le Dr Ing. Pierre-François Kamanou est le président du Réseau des professionnels des TIC et  du numérique au Cameroun (REPTIC.CM) et fondateur...

Classement : Le TOP 15 des pays africains qui ont le plus développé les TIC en 2017, selon l’UIT

(TIC Mag) - La neuvième édition du rapport annuel de l'UIT intitulé « Mesurer la société de l’information 2017 » a été publiée aujourd’hui, 15 novembre 2017....

CGECI ACADEMY 2019 : Le Camerounais Célestin Tawamba célèbre l’action du président rwandais Paul Kagame [VIDÉO]

– Lors de la cérémonie d’ouverture de la 8ème édition du Forum de l`Entrepreneuriat, CGECI Academy 2019, qui s'est ouverte le...

Cameroun – TNT : StartTimes veut offrir 480 chaines TV pour des abonnements entre 1 200 et 6 000 F Cfa

(TIC Mag) – En pleine discussion avec le gouvernement camerounais pour la commercialisation des offres de Télévision numérique terrestre (TNT), le géant chinois des...

NEWSLETTER WHATSAPP

SUIVEZ NOUS SUR TWITTER

Côte d'Ivoire : Dr GUIBESSONGUI N’Datien prend officiellement ses fonctions de nouveau Directeur de Cabinet du ministère du numérique - https://t.co/cGXHetQXlj

Kenya : Safaricom distribue plus de 720 millions de dollars de dividende à ses actionnaires - https://t.co/mNiINPTC0J

Télécommunications : La SADC veut supprimer le roaming entre ses membres avant la fin 2019 - https://t.co/cDYnVycgTx

Voir plus...

Dr Ing. Pierre-François Kamanou : « J’ai envie de féliciter l’ART pour avoir pris ce type de mesure pour la première fois de sa...

- Le Dr Ing. Pierre-François Kamanou est le président du Réseau des professionnels des TIC et  du numérique au Cameroun (REPTIC.CM) et fondateur...

Cameroun : Le ministère des Finances dématérialise les bons de caisse

– Au Cameroun, c’est une réforme qui devrait permettre l’assainissement du fichier solde et pension de l’Etat. Le ministre des Finances...

CGECI ACADEMY 2019 : Le Camerounais Célestin Tawamba célèbre l’action du président rwandais Paul Kagame [VIDÉO]

– Lors de la cérémonie d’ouverture de la 8ème édition du Forum de l`Entrepreneuriat, CGECI Academy 2019, qui s'est ouverte le...

Téléphonie mobile : Un roaming à moindre coût entre le Congo et le Gabon au plus tard le 31 décembre 2019

-  L’Agence de Régulation des Postes et des Communications électroniques du Congo (ARPCE) et l’Autorité de Régulation des Communications électroniques et...

Les sept conseils d’Yves Castanou aux jeunes innovateurs africains : « Rêvez grand ! Préparez-vous pour l’adversité !… »

– La 10e édition de la conférence JCertif 2019 s’est ouverte ce 03 octobre 2019 au Palais des Congrès de Brazzaville...

Les 15 recommandations des experts pour accélérer le développement de l’économie numérique en Afrique centrale

- La Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique et le gouvernement de la Guinée équatoriale ont organisé du 23 au...