21 C
Yaounde
mercredi, 24 juillet 2019 10:56
Acceuil Dernières publications Quel agenda pour les Rendez-vous Vivatech 2020

Quel agenda pour les Rendez-vous Vivatech 2020

L’édition 2019 des Rendez-vous Vivatech, tenu du 16 au 18 mai, à Paris, avec 124 000 participants et 3 milliards de vues sur les réseaux sociaux, est un succès de classe mondiale au même titre que le Consumer Electronics Show CES de Las Vegas. C’est pourquoi dans le cadre des prochains Rendez-vous Vivatech, la France veut jouer un rôle de leader dans la régulation des réseaux sociaux en Europe et éventuellement en Afrique (Figure 1). Ce positionnement a été réitéré par la présidence française lors de la Conférence de Paris du 3 juin de l’OCDE sur la régulation des réseaux sociaux, la concurrence et l’économie numérique. Mieux encore, la France envisage en rapport avec ces sujets de dévoiler lors du G7 2019, du 24 au 26 août, à Biarritz en France, la création avec l’Allemagne d’un Conseil de sécurité de l’Europe de l’Atlantique à l’Oural, intégrant après le Brexit le Royaume-Uni. Désormais, la compétition ne se mène pas seulement au niveau des reconfigurations de l’échange marchand des entreprises sur les cinq continents mais aussi à celle des États et des Esprits.

Depuis la fin des années 1990, une quantité de communautés se sont forgées ou consolidées par le Web 2.0. Un nouveau paradigme scientifique et social a ouvert un champ d’étude en géopolitique pour saisir la spatialité des données et du pouvoir qu’elles conférent aux acteurs qui s’en servent. C’est pourquoi, il est utile de partir d’une vision technique puisque les outils de type Big Data font de plus en plus appel aux mêmes fonctions qui articulent opportunités, vulnérabilités, dimensions stratégiques et géopolitiques en les déclinant sur la question du transport, du stockage et du traitement (Tableau 1). L’objectif principal consiste à systématiquement évaluer la situation technique au regard des cibles fixés, d’un raisonnement coût/bénéfice ou risque/bénéfice, et d’un contexte global, pour garantir un usage optimal et raisonné. L’état de situation du champ décisionnel et idéologique derrière les données explique à maints égards le succès des logiciels d’analyse des médias sociaux capables de déterminer les tendances et ruptures de l’opinion sur internet plus fiables que les sondages traditions (Tableau 2).

En fait, c’est dans le cadre de l’impensé géopolitique européen que les parties prenantes des Rendez-vous Vivatech 2019 ont fait œuvres utiles dans la gestion des crises, la souveraineté numérique et cybersécurité de l’Europe en se conformant au Règlement général de protection des données personnelles RGPD de l’Union Européenne du 25 mai 2018. C’est dans cette perspective que la Chine a confirmé l’adoption d’ici 2022 du RGPD comme norme d’une Nouvelle route de la soie qui reliera l’Eurasie à l’Afrique. Les bouleversements géopolitiques des données numériques de cette route de la soie seront d’autant plus grand que la France sera après le Brexit la seule puissance militaire numérique européenne. Un nouveau modèle d’affaires pour la recherche et l’innovation doit émerger des prochains Vivatech à l’instar de celui des Unités mixtes de recherche comme consortium de type triple-hélix * réunissant des partenaires provenant de l’université, de l’industrie et du gouvernement qui rompt avec le paradigme managérial, centré sur la firme-monde et l’optimisation économico-financière **.

Qu’on ne s’y trompe pas, le champ décisionnel et la dimension géopolitique du cycle de vie des données redéfinissent les notions de frontière et de puissance entre États et acteurs non étatiques tout en refaçonnant la gouvernance et la gestion des données. De manière fiable, la réorganisation de l’échange marchand ne fait que commencer mais conduit à revoir les enjeux et défis de la transformation numérique pour les pratiques d’infocoms comme une problématique culturelle, sociale, et même morale. Le monde contemporain s’apprête à franchir un nouveau cap, marquant l’avènement d’un réseau à grand débit de cinquième génération qui accueillera plus d’appareils et qui formera l’épine dorsale des technologies du futur. On comprend dès lors que pour dynamiser les reconfigurations de l’échange marchand entre les parties prenantes des prochains Rendez-vous Vivatech, il faudra aussi instrumenter la médiation culturelle et l’arbitrage de la consolidation des opérateurs de télécom, d’abord en France et ensuite à l’échelle des continents européen et africain. Et pour cause.

Par Gilles Couture, journaliste indépendant. Membre de l’Association des journalistes indépendants du Québec AJIQ. Ville de Québec, Canada.

* Programme du colloque Enjeux et défis de la transformation numérique pour les pratiques d’information et de communication Infocoms, Université Laval, 11 avril 2019, Carré des affaires Faculté des sciences de l’administration Université Laval–Banque Nationale

** Sous la direction de Myriam Ertz, Damien Hallegatte, et Julien Bousquet, Les reconfigurations de l’échange marchand. Tour d’horizon, enjeux et perspectives Préface de Bernard Cova, Presses de l’Université du Québec, Québec, 2019, 326 pages

Figure 1

Structuration de la fonction de régulation des réseaux

 sociaux en France dans un cadre défini au niveau européen

et éventuellement africain

Nota Bene : le premier pilier de l’aménagement est une politique publique de régulation aux objectifs larges garante des libertés individuelles et de la liberté d’entreprendre; le deuxième pilier, une régulation prescriptive ciblée sur la responsabilisation des réseaux sociaux et mise en œuvre par une autorité administrative indépendante; le troisième pilier, un dialogue politique, transparent, informé, au champ large entre le gouvernement, le régulateur, les acteurs et la société civile; le quatrième pilier, une autorité administrative indépendante partenaire des autres branches de l’État, et ouverte sur la société civile; le cinquième pilier, une articulation européenne qui renforce la capacité des États membres à agir face à des plateformes globales, et réduit les risques de mise en œuvre dans chaque État membre

Source : Rapport de la mission Régulation des réseaux sociaux – Expérimentation Facebook, Créer un cadre français de responsabilisation des réseaux sociaux : agir en France avec une ambition européenne, Remis au Secrétaire d’État en charge du numérique, Paris, mai 2019, 34 pages

Tableau 1

Le champ décisionnel et la dimension géopolitique du cycle de vie des données

    Opportunités   Risques, Vulnérabilités     Dimensions stratégique et géopolitiques
    Production, collecte   Connaissance approfondie de l’environnement humain et physique. Rationalisation des actions.   Espionnage, Sabotage. Biais cognitif. Vision data-centrée. Capacités de stockage et de traitement.   Avantage stratégique pour les acteurs producteurs de données, Rapport de force géopolitique des pays et des firmes producteurs de technologies de la donnée.  
        Transport, transmission   Diffusion sélective ou globale des données. Partage des données en temps réel. Coopération et interopérabilité accrue entre acteurs. Centralisation de la décision.     Sécurisation et maîtrise du transit. Problème de débit et de bande passante. Captation et man-in-the-middle, attaque qui a pour but d’intercepter de manière discrète des communications entre deux parties.   Inégalités des acteurs vis-à-vis de la densité des infrastructures. Dépendance possible d’États enclavés qui ne disposent pas de leurs propres infrastructures d’accès à Internet, sous forme de câbles et serveurs. Sens des flux de données inégaux sur la scène internationale : pôle états-unien sur représenté.  
      Conversion, stockage   Concentration des moyens et des ressources : meilleure gestion et production. Gain de compétences. Efficacité, interopérabilité, économie et résilience des informations.   Problèmes de sécurisation, de disponibilité de la mémoire : cas de l’infonuage. Coût énergétique. Problème de localisation. Problèmes politique et juridique de souveraineté sur les données.     Inégalité des capacités de stockage dans le monde. Question de la souveraineté  sur les données. Dépendance des clients vis-à-vis de l’infonuage.
    Traitement   Création d’information et de connaissance. Gain de compétences. Outils d’analyse et de création de données : Big Data, machine-learning, etc.   Capacité de traitement limitées. Problèmes des biais cognitifs. Problème de la dépendance entre prestataire et client.   Capacités de traitement inégalement réparties dans le monde. Dépendance vis-à-vis d’acteurs omniprésents : GAFAM, BATC, NATU et d’États surreprésentés : États-Unis, Chine.  

Source : Amael Cattaruzza, Géopolitique des données numériques : pouvoir et conflits à l’heure du Big Data, Éditions Le Cavalier Bleu, Paris, 2019, page 62-63

Table 2

Deux modèles de l’opinion sur le web

    Échantillons     Social media analysis
  Savoirs mobilisés     Marketing, communication, sciences des réseaux.     Traitement automatique du langage, sciences des données, outils de gestion.  
  Produit commercialisé     Études et conseils.   Logiciels de veille.
  Épreuve de référence     Pertinence et qualité des données     Exhaustivité des données
  Mode de connaissance     Échantillonnage et représentativité     Recherche de corrélations
  Valeur de l’opinion mesurée     Opinion autorisée des prescripteurs     Veuille continue sur des signaux faibles

Source : Baptiste Kotras, Le tout plutôt que la partie : Big Data et pluralité des mesures de l’opinion sur le web, Presses de Sciences Po, Revue française de sociologie, 2018/3, Vol. 59, pages 461

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

SUIVEZ NOUS SUR VOS RÉSEAUX SOCIAUX

33,103FansLike
6,011FollowersFollow
319SubscribersSubscribe

TELECHARGEZ NOTRE VERSION MAG

Recevez gratuitement notre newsletter quotidienne

Votre adresse e-mail est en sécurité

NEWSLETTER WHATSAPP

SUIVEZ NOUS SUR TWITTER

Maroc : Le Business Forum AITEX 2019 se tiendra les 24 et 25 octobre 2019 à Rabat avec le Congo et la Chine comme...

- La 4e  édition de l’AFRICA IT EXPO (AITEX 2019), Business Forum international des technologies de l’information, se tiendra les 24 et 25 octobre...

Cameroun : Philjohn Technologies veut lever 460 000 000 de F.Cfa pour construire un Data Analysis Innovation Center

– La Start-up camerounaise de services numériques et de services d’ingénierie informatique, Philjohn Technologies, a annoncé ce 23 juillet 2019...

Le TOP 5 des pays qui ont le plus commenté la CAN 2019 sur Facebook

– La Coupe d’Afrique des Nations 2019 (CAN) qui a démarrée le 21 Juin en Égypte se joue également sur le...

La Banque mondiale va consacrer 14 607 milliards de F.Cfa pour le développement du numérique en Afrique en dix ans

– Pour les dix prochaines années, la Banque mondiale va consacrer 25 milliards de dollars US (environ 14 607 milliards de F.Cfa) à...

Cameroun : L’ART inflige une sanction de 1,5 milliards de F.Cfa à Orange et d’un milliard de F.Cfa à MTN et Nexttel

– Après plusieurs missions de contrôle suivies de plusieurs mises en demeure et conformément à la réglementation en vigueur, le Directeur...

Adamou N. Kouotou : « Agrix IA, le consultant agricole virtuel que nous développons, est une intelligence artificielle pure »

– C’est l’équipe d’Agrix Tech, représentée par Mariben Chiato et Dorothée Mvondo, co-fondatrices d’Agrix Tech, qui a remporté le prix spécial...