Gabon – Fibre optique : L’Aninf rétrocède à la Spin la liaison Libreville-Franceville pour exploitation

0

[Digital Business Africa] – Au Gabon, c’est désormais la Société de patrimoine des infrastructures numériques (Spin) qui devra se charger de l’exploitation, la commercialisation et de l’entretien du linéaire de fibre optique partant de Libreville à Franceville. Au lendemain de l’interconnexion avec le Congo qui a marqué la clôture de la phase 1 de ce projet CAB4, l’Agence nationale des infrastructures numériques et des fréquences (Aninf) a officiellement restitué le 20 décembre 2018 l’infrastructure à la Spin, tel que prévoit la réglementation gabonaise.

«Ce transfert ne fait que respecter l’organisation institutionnelle établie dans le secteur des TIC au Gabon : la responsabilité de l’Aninf est de construire les infrastructures et celle de la Spin de les exploiter d’un point de vue commercial », explique Axèle Kissangou-Mouele, le directeur général de la Spin. Il ajoute ensuite que cette rétrocession devrait permettre l’atteinte d’un double-objectif : la réduction du coût d’accès aux services de télécoms sur le tronçon Libreville – Franceville et la démocratisation de l’accès à l’Internet.

Dans le cadre de l’exploitation de cette partie du tracée, la Spin devrait se faire accompagner par Axione Gabon, filiale du groupe français Bouygues avec qui elle a signé en avril 2015 une convention de délégation pour l’exploitation du Backbone national.

Cependant, avant cette exploitation, le ministre gabonais de l’Economie numérique Guy-Bertrand Mapangou fait savoir qu’un audit sera réalisé sur l’infrastructure « pour répertorier les petits dysfonctionnements sur le réseau et les centres techniques afin que l’outil soit des plus fonctionnels ». Selon le ministre, l’audit en question devrait être réalisé en janvier 2019 et le rapport devrait être présenté en avril 2019.

Ecrit par Jephté TCHEMEDIE

baniere830x100-ict-strategies

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici