Accueil Télécoms Régulation Sénégal : Accusé de vouloir contrôler Internet, le gouvernement évoque une ‘‘régulation minimale’’

Sénégal : Accusé de vouloir contrôler Internet, le gouvernement évoque une ‘‘régulation minimale’’

[Digital Business Africa] – Au Sénégal, alors que plusieurs organisations de défense du droit à un Internet libre ainsi que des associations de la société civile dénoncent la nouvelle loi portant régulation des communications électronique qu’ils perçoivent comme un moyen pour le pouvoir de restreindre les libertés sur la toile, le ministre de la Justice, Ismaïla Madior Fall (photo) est monté au créneau, pour défendre l’initiative gouvernementale.

S’exprimant à l’occasion des « Mardis du numérique », organisé par l’African Performance Institute (API), le Pr Ismaïla Madior Fall, dont les propos sont rapportés par l’agence APA, a estimé que l’adoption du nouveau Code des communications électroniques au Sénégal n’a pas pour objectif de « censurer » Internet, mais d’apporter « une régulation minimale » dans l’usage de cette technologie à travers ses différents supports.

Dans ce sillage, il soutient qu’« aujourd’hui, tout le monde est conscient qu’on ne peut pas censurer Internet. Il requiert toutefois une régulation minimale. Le numérique est aujourd’hui une opportunité pour moderniser les sociétés. Il renforce de façon qualitative les démocraties.  On insulte sur Internet, parce que c’est nouveau. Mais quand la culture numérique sera tellement développée, on n’aura plus le temps d’insulter », estime le Garde des sceaux.

 A travers ces explications, le ministre de la Justice du Sénégal essayait de répondre à la controverse  née de l’adoption à l’Assemblée nationale le 28 novembre 2018 du Code des communications électroniques. Etait particulièrement décrié le dernier paragraphe de l’article 27 qui dispose que « l’Autorité de régulation peut autoriser ou imposer toute mesure de gestion du trafic qu’elle juge utile pour, notamment, préserver la concurrence dans le secteur des communications électroniques et veiller au traitement équitable de services similaires ».

Pour les ONG, il s’agit d’une porte ouverte à une véritable censure. Par contre, pour le gouvernement, c’est le moyen de parvenir à une ‘‘régulation minimale’’.

Ecrit par Jephté TCHEMEDIE

Laisser une réponse

SVP, commentez
SVP, entrez votre nom ici

TELECHARGEZ NOTRE VERSION MAG

NEWSLETTER WHATSAPP

Recevez gratuitement notre newsletter quotidienne

Votre adresse e-mail est en sécurité

SUIVEZ NOUS SUR TWITTER

La Guinée revendique des investissements de 300 millions de dollars au cours des 10 dernières années https://t.co/silbVd0IOr #DigitalBusinessAfrica

Alioune N’Diaye confirme que le Groupe Orange cherche un repreneur pour Orange Niger https://t.co/heoLpGWZ6c #DigitalBusinessAfrica

Voir plus...

Alioune Ndiaye : Le groupe Orange va lancer sa banque en Afrique de l’Ouest

- Encouragé par la forte progression de son service Orange money, le groupe français de télécommunications Orange envisage de lancer prochainement...

Jean Gallo Jiotsa à l’Africa Banking Forum 2019 : « A travers notre réseau aLink, nous fédérons les établissements de microfinance »

– La 11è édition de l’Africa Banking Forum (ABF) s’est tenue du 20 au 21 juin 2019 à l’hôtel Akwa de Douala sous...

Jean Gallo Jiotsa à l’Africa Banking Forum 2019 : « A travers notre réseau aLink, nous fédérons les établissements de microfinance »

– La 11è édition de l’Africa Banking Forum (ABF) s’est tenue du 20 au 21 juin 2019 à l’hôtel Akwa de Douala sous...

Charlotte Kouecheu Chekep [CCA Bank] à l’Africa Banking Forum 2019 : « L’avenir de la banque africaine est prometteur et passera par le digital...

- La 11è édition de l’Africa Banking Forum (ABF) s’est ouverte ce 20 juin 2019 à l’hôtel Akwa de Douala sous...

L’ONUDI et SGS s’associent pour développer les capacités nationales de gestion des déchets électroniques

- Le directeur du Département de l'environnement de l'Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), Stephan Sicars, et la...

« Le fait que SGS Renovo soit une solution auto-financée est très intéressant pour le Ghana »

– Moïse YAKAN, Directeur Régional Afrique Centrale et de l’Ouest du Programme SGS Renovo, et Alexandre Lusenti, Product Manager du programme...