Cameroun : le chantier de l’immeuble de l’ART au design d’un smartphone lancé

0

(TIC Mag) – La première pierre de l’immeuble de l’Agence de régulation des télécommunications du Cameroun (ART) a été posée par la ministre des Postes et Télécommunications, Minette Libom Li Likeng, en compagnie de quatre ministres et du directeur général de l’ART, Jean Louis Beh Mengue, le 19 décembre 2016.

Pour la ministre Minette Libom li Likeng, cet immeuble est un pas significatif vers l’amélioration des conditions de travail des personnels de l’ART qui disposeront dans 40 mois un cadre de travail décent. La ministre rappelle que la situation géographique de cet immeuble, « au cœur de la cité politique, voisinage de l’hôtel Hilton », oblige ce projet à revêtir les marques de modernité et de futurisme. Elle se réjouit de ce que l’Art ait reçu toutes les cautions qui créditent le projet et indique ce cela sera une source d’optimisme supplémentaire pour le personnel de l’ART

« La tutelle ne peut que s’en féliciter en engageant l’ART à poursuivre ce climat qui participe de la visibilité et de l’émergence du secteur des télécommunications prônées par le Président de la République », déclare Minette Libom Li Likeng.

Le directeur de l’Agence de régulation des télécommunications quant à lui laisse transparaître son émotion. Pour lui, c’est l’aboutissement d’un long processus qui a commencé en 2008 et qui a connu de nombreux rebondissements. L’ordre de début des travaux a été signé par le Ministère délégué à la Présidence chargé des Marchés publics le 05 août 2016 et notifié à l’entreprise le 14 septembre 2016.

D’après le DG, l’immeuble siège de l’ART à Yaoundé n’est pas le seul construit par l’agence. Dans les semaines à venir, il sera inauguré l’immeuble de l’ART de la ville Garoua. Un immeuble qui viendra s’ajouter au premier immeuble de l’ART de Yaoundé (consacré à la délégation du centre) et à celui de Douala. Car le processus d’acquisition des immeubles pour les délégations régionales a commencé en 2009, apprend-on.


Extraits du discours de Jean-Louis Beh Mengue, DG de l’ART

« Je vous laisse imaginer l’émotion qui est mienne de savoir qu’enfin cet immeuble est sur le point de sortir de terre.

Cet événement est l’aboutissement d’un long et fastidieux processus qui a débuté en 2008 par le lancement d’un appel d’offres international ouvert le 08 janvier 2008 pour la réalisation des études architecturales. Par la suite, le 10 octobre 2011, l’appel d’offres international pour la construction de l’immeuble a été lancé.

Malgré la participation de 11 soumissionnaires, cette procédure s’est soldée par une annulation décidée par Monsieur le ministre délégué à la Présidence chargé des marchés publics (Minmap) qui a recommandé à l’ART trois principales actions. Premièrement, déclarer l’appel d’offres suscité infructueux. Deuxièmement, améliorer le dossier d’appel d’offres par la sélection d’entreprises spécialisées. Troisièmement, réaliser une étude technique approfondie des fondations de cet immeuble aux fins de compléter le projet détaillé.

Suivant ces recommandations du Minmap, un projet de dossier d’appel d’offres international ouvert a été réalisé et transmis le 11 septembre 2015 pour une nouvelle consultation d’entreprises. L’appel d’offres y afférent 175 du 10 novembre 2015 a été prononcé par le Minmap et publié dans publié par Cameron Tribune le quotidien national en date du 17 novembre 2015. Neuf soumissionnaires ont déposé leurs offres et un seul a été jugé recevable.

A l’issue de l’analyse de cette offre, il s’est avéré que de faux documents avaient été produits. L’appel d’offres a donc été déclaré infructueux. A la demande de l’Art, le Minmap, par autorisation N°2609 du 26 avril 2016 a accordé la passation du marché par voie de gré à gré. Cette procédure exceptionnelle a abouti à la sélection en juin 2016 du groupement Erden Soma qui est un groupement d’hommes d’affaires de Turquie et de ceux du Cameroun. »

Caractéristiques de l’immeuble :

Localisation : Boulevard du 20 mai. Face Hilton Hôtel. Derrière Immeuble ARno

Superficie : 2 050 mètres carré

Ensemble de l’immeuble : 22 020 mètres carré de deux blocs sur 21 planchers

Nombre d’étages : 16

Architecture immeuble : Forme d’un portable

Coût des travaux : 16 milliards de francs Cfa

Durée des travaux : 40 mois

Maîtrise d’œuvre : groupement Tonia/Machia

Entreprise d’exécution : groupement camerounais et turc Erdem Soma

Autres caractéristiques : La jonction des deux blocs se fait par un espace intermédiaire comprenant 04 ascenseurs panoramiques et un escalier ; Trois escaliers de secours permettent l’évacuation des deux blocs en cas de panique ; Un ascenseur réservé aux VIP

Composition des 21 planchers :

  • Quatre sous-sols destinés aux parkings (environ 115 places)
  • Au rez de chaussée, le grand hall, l’accueil, la salle informatique, la salle serveur, la salle polyvalente de 250 places avec estrade ;
  • Au premier étage : les archives, la bibliothèque, une salle de sport et deux restaurants (VIP et Personnel) d’une capacité de 200 places ;
  • Du 2ème au 13e étage : bureaux
  • 14ème étage : bureau DGA et bureaux
  • 15ème étage : bureau direction générale et services rattachés
  • 16ème étage : une salle de conseil d’administration avec traduction simultanée, un salon des pas perdus, un salon attende président, un restaurant, une zone bureau PCA et services annexes, des bureaux des conseillers techniques.
Pub-DBA-en-GIF-3.gif

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici