Starlink va suspendre son service Internet au Cameroun et dans plusieurs pays africains dès le 30 avril 2024

[DIGITAL Business Africa] – A la suite de la demande de plusieurs autorités de régulation et de gouvernements en Afrique et ailleurs, Starlink a trouvé une solution globale : suspendre dès le 30 avril 2024 sa connexion internet par satellite dans les pays où il ne dispose pas encore des autorisations nécessaires. C’est du moins ce qu’a annoncé SpaceX ce jour à plusieurs abonnés présents dans les pays où Starlink n’est pas encore officiellement installé.

Le Cameroun, la Côte d’Ivoire, la Guinée, la RDC et plusieurs autres pays avaient déjà demandé à Starlink de suspendre ses services Internet dans leur pays respectifs.

« Si vous utilisez votre kit Starlink dans une zone autre que les zones désignées comme « Disponible » sur la carte de disponibilité,  nous vous rappelons que cela enfreint les conditions de service Starlink. En conséquence, votre service sera coupé le 30 avril 2024 et vous ne pourrez pas accéder à internet. sauf pour mettre à jour les informations de votre compte Starlink. Cette restriction ne s’applique pas dans les zones désignées comme « Disponible » sur la  carte de  disponibilité Starlink », précise ce matin Starlink à certains utilisateurs.

SpaceX rassure cependant que des dispositions sont prises pour que la situation se normalise rapidement : « Nous travaillons le plus rapidement possible pour obtenir les approbations réglementaires nécessaires des gouvernements locaux du monde entier afin d’être autorisés à offrir les services Starlink dans le plus grand nombre d’endroits possible », indique Starlink dans ce message envoyé à plusieurs utilisateurs au Cameroun et ailleurs où Starlink ne dispose pas d’une autorisation légale.

Il en est de même pour ceux qui utilisent le forfait « Mobile — Régional » sur leur smartphone. Starlink rappelle que ces forfaits sont destinés uniquement aux déplacements et aux transits temporaires, et non à une utilisation permanente dans un lieu.

« Si vous utilisez un forfait « Mobile – Régional » pendant plus de deux mois en dehors du pays dans lequel vous avez commandé Starlink, vous devez soit consulter le FAQ pour changer le pays de votre compte, soit retourner dans le pays dans lequel votre service a été commandé. Dans le cas contraire, votre service sera coupé », prévient Starlink.

A travers ce choix, Starlink se met ainsi en position de force face aux États réticents. Car à présent, ce sont les États et régulateurs avides d’une bonne connexion Internet qui écriront à Starlink pour demander soit le rétablissement ou le maintien de la connexion Internet dans le pays.

Une fenêtre est ouverte dans ce sens et Starlink montre clairement son souhait de voir les populations et utilisateurs mettre la pression sur les régulateurs en vue d’autoriser Starlink.

« Alors que nous continuons à recevoir les approbations réglementaires pour activer les services Starlink dans d’autres pays, assurez-vous de consulter la carte de  disponibilité Starlink pour voir où vous pouvez rester connecté ! Si vous souhaitez plaider pour que Starlink soit approuvé dans un pays donné, les points de contact appropriés peuvent être le régulateur local de l’information, des communications et de la technologie et/ou le ministère des communications », suggère Starlink à ses utilisateurs qui verront leur connexion Internet suspendue dès le 30 avril 2024.

Comme précédemment indiqué par Digital Business Africa, Starlink qui a décidé de ne pas faire le bras de fer avec les autorités va suspendre bientôt sa connexion internet. Mais également dans plusieurs pays. C’est en 2025 que Starlink a prévu de s’installer officiellement au Cameroun et en RDC.

A l’Agence de régulation des télécommunications du Cameroun, l’on assure que Starlink n’a pas encore déposé son dossier. Mais, apprend-on, cela pourrait se faire avant la fin de ce mois d’avril 2024.

Après la suspension, les nombreux utilisateurs camerounais ayant acquis les kits Starlink devront donc patienter. Peut-être jusqu’en 2025 selon le chronogramme officiel disponible sur le site web de Starlink. A moins qu’une intervention étatique ne s’observe auprès de Starlink pour le rétablissement de la situation et/ou pour le dépôt rapide du dossier de Starlink auprès de l’ART.

Par Beaugas Orain DJOYUM

Lire aussi

Starlink suspend la commercialisation de ses services d’Internet par satellite en RD Congo

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

  1. ART du Cameroun est incapable de fournir une connexion descente au usagers, mais font pression sur starlink pour la suspension de leur service juste parce qu’ils sont à la chasse de leur intérêt. Il devrait avoir honte,

  2. Voilà les pays africains, au lieu de laisser la pression monter chez les fournisseurs locaux qui vont devoir augmenter leur qualité de service, on utilise la loi pour cacher sa médiocrité.
    Entre les coupures d’électricité, les groupes électrogènes à acheter et alimenter en gasoil, les états africains dirigés par des zozo ventrus incapables de faire mieux décident de barrer.
    On s’en fou du citoyen qui ne reçoit pas la moitié du service qu’il paye pourtant.
    Comment être compétitif dans les TIC sans électricité ni internet ?
    Les métiers basés dessus sont voués à la médiocrité.

    Bref plus con tu mouru.

  3. Comme toujours on ne se soucie pas des zones rurales. Pour un pays qui qui a un souci,Sterling devrait être une aubaine et comme une solution de couverture face à l’incapacité de l’état de le faire.
    La solution est pourtant simple.Starlink peut s’installer dans les zones rurales non couvertes et refusé dans les villes couvertes par les opérateurs de communication.

  4. Vivement que Starlink arrive à Madagascar, car nous avons ici des fournisseurs d’internet voyous qui change vos forfaits sans vous prévenir, comme Telma ( de 100 M.octets je qui passé à 40 pour Pratiquement le même prix sans aucune autre explication)

  5. Coïncidence où manigances de l’occident collectif? On avait vu un problème généralisé de connexion internet dans les pays suscité et voilà que Starlink veut y remplacer l’internet. Moi je vois les USA essayer d’imposer leur internet satellitaire afin d’espionner toute l’Afrique et surtout l’AES, porter un soutien au terroristes dans le Sahel tout comme starlink a servi en Ukraine pour les nazis. Le Mali a compris et a interdit et c’est valable pour l’AES

  6. Comme toujours ce sont les Africains réfractaires à toute forme de démocratie qui empêchent l’implantation d’une connexion internet permanente et à bas prix, a l’abri de toute intervention des États totalitaires

  7. Avez vous déjà coupé en Russie, avant de couper Starlink, en Afrique noire ? Starlink, c’est l’espoir, la liberté d’expression, un avenir nouveau pour l’Afrique émergente ! Ne vous trompez pas ! Pas besoin d’aller dans l’espace, pour comprendre celà !

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Orange Digital Center et Coursera s’associent pour offrir des...

Orange Digital Center lance un programme gratuit de formations certifiantes de haut niveau en partenariat avec...

International : Le Cameroun accueille le 3e Congrès africain...

International : Le Cameroun accueille le 3e Congrès africain sur le Numérique ferroviaire, organisé par Camrail

Starlink/Afrique : Céder la distribution des kits, les abonnements...

Starlink/Afrique : Céder la distribution des kits, les abonnements aux partenaires locaux