Cameroun : Minette Libom Li Likeng relève des retards dans l’exécution du projet Backbone

0
Cameroun : Minette Libom Li Likeng relève des retards dans l’exécution du projet Backbone

[Digital Business Africa] – La ministre des Postes et Télécommunications, Minette Libom Li Likeng, a relevé ce mercredi 27 février 2019 à Yaoundé les retards qui plombent le projet backbone, composante Cameroun. Elle se dit persuadée que les idées qui découleront de la 7è session ordinaire du comité de pilotage du projet Central african backbone (CAB) permettront d’accélérer les travaux.

En effet, la 7e session ordinaire du comité de pilotage du projet Central African Backbone (CAB), composante Cameroun, s’est tenue ce mercredi 27 février 2019 à Yaoundé. Il est question pour les membres de ce comité d’apprécier l’état d’exécution à date de ce projet dont la clôture est prévue pour le 31 décembre 2019. Plus précisément, il s’agit au cours des travaux, d’évaluer l’état d mise en œuvre globale dudit projet, d’examiner et d’adopter des mesures idoines pour une exécution rationnelle et accélérée, en vue de l’atteinte des résultats escomptés dans les meilleurs délais possibles.

D’après Minette Libom Li Likeng, ministre des Postes et Télécommunications et présidente de ce comité, si les signaux perçus après lecture des bilans présentés par ses collaborateurs sont bons, il y a toutefois lieu de déplorer quelques freins. De « petits » retards dus, selon elle, à certains acteurs, des délais de réactions parfois indépendantes de la volonté du comité qu’elle préside. « Nous devons tout mettre en œuvre pour accélérer l’exécution des activités du projet, en engageant des mesures adéquates, qui permettront de lever tous les goulots d’étranglement qui plombent sa réalisation, notamment en ce qui concerne son activité principale qui est la pose de la fibre optique », souligne Minette Libom Li Likeng.

La Minpostel confie avoir adressé une correspondance au ministre de l’Economie (Minepat) qui est le représentant du Cameroun en ce qui concerne les engagements du pays avec les bailleurs de fonds étrangers.

Par ailleurs, le comité a jugé opportun d’inviter une fois encore, à titre consultatif, le représentant de la Caisse autonome d’amortissement, en raison de ses compétences sur les questions à l’ordre du jour.

La présidente du comité reste tout de même persuadée que les idées qui découleront des débats seront rapidement intégrées dans le cadre d’une exécution rapide et performante de ce projet. Parmi les activités de cette réunion, figurent notamment l’évaluation du niveau de mise en œuvre du Plan de travail et du budget annuel au 31 décembre 2018, ainsi que l’examen et adoption du plan de travail et du budget annuel de 2019.

Le projet CAB vise à mettre en œuvre un réseau de télécommunications haut débit à fibre optique en Afrique centrale. Constitué d’une composante régionale et d’une composante Pays, il a pour objectif de contribuer à la réduction du coût élevé des télécommunications/TIC sur le climat des affaires dans la sous-région ; à la création d’emplois sous toutes ses formes ; et à l’extension de la production des biens et services, contribuant à la réduction de la pauvreté.

Le comité de pilotage national a été créé pour la mise en œuvre de la composante-pays du projet, avec pour principal rôle de veiller à sa bonne exécution. Il a pour missions, l’approbation du programme annuel de travail et du budget, le contrôle de gestion du projet, l’approbation des indicateurs de performance et l’arbitrage de toutes les questions soumises.

Par Digital Business Africa

Pub-DBA-en-GIF-3.gif

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici