Un programmeur découvre une importante faille de sécurité dans la défense de Windows 10

[Digital Business Africa] – Soya Aoyama, un expert en sécurité informatique qui travaille pour le compte de Fujitsu System Integration Laboratories, a trouvé un moyen de pirater le nouveau système de protection de Windows 10 contre les logiciels malveillants. Une mauvaise nouvelle pour le groupe Microsoft, qui intervient au lendemain d’une nouvelle mise à jour qui a fait suite à un bug qui a entraîné la perte de fichiers.

Selon Soya Aoyama, Windows 10 comporte un mécanisme appelé Controlled Folder Access. Son rôle c’est d’empêcher aux programmes inconnus la possibilité de modifier les fichiers situés dans les dossiers sécurisés.

Dans ses essais, il s’est rendu compte que des injections DLL (technique utilisée pour exécuter du code dans l’espace d’adressage d’un autre processus en l’obligeant à charger une bibliothèque de liens dynamiques) peuvent permettre de contourner la sécurité du mécanisme.

Il arrive à la conclusion selon laquelle il est possible de réaliser une injection DLL malveillante sous Windows 10. Une fois la DLL exécutée, elle peut contourner la sécurité de tout le système d’exploitation.

Ecrit par Jephté TCHEMEDIE

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Tchad : S’appuyer sur les normes élaborées à l’UIT...

Tchad : S'appuyer sur les normes élaborées à l'UIT pour contribuer au développement durable

Cameroun : Le Réseau des Communicateurs- PMA renforce les...

Cameroun : Le Réseau des Communicateurs- PMA renforce les capacités des institutions et entreprises sur la digitalisation...

Mali : Le marché du mobile et les services...

Mali : Le marché du mobile et les services financiers numériques au beau fixe