Tchad : La Banque mondiale invite les autorités à stimuler la concurrence dans le secteur des télécoms

0

[Digital Business Africa] – Au Tchad, il n’existe actuellement aucune réglementation favorisant la concurrence dans le secteur des télécommunications. Le constat est de la Banque mondiale, qui vient de publier un rapport sur l’économie tchadienne, avec un accent mis sur le secteur des télécommunications. Selon l’institution, le secteur des télécoms au Tchad est détenteur d’un réel potentiel économique. Seulement, ce potentiel n’est pas pour l’instant exploité au maximum. Et pire, la Banque mondiale estime que la politique actuellement menée dans ce secteur n’est pas de nature à améliorer sa rentabilité et la qualité du service à l’avenir.

De manière plus spécifique, la Banque mondiale appelle les autorités tchadiennes en charge des télécoms à favoriser un climat de concurrence entre les acteurs du secteur. Ce qui devrait avoir pour effet d’améliorer la compétitivité du secteur, augmenter le nombre d’abonnés au mobile, et doper le taux de pénétration Internet. Pour y arriver, la Banque mondiale propose de jouer sur les tarifs pratiqués en les ramenant vers le bas, ce qui donnerait la possibilité à la population à très faible revenue de pouvoir bénéficier des services télécoms, et devenant dans le même temps, des clients qui contribueront à augmenter les revenus du secteur, et à étendre la pénétration d’Internet.

Dans le même sillage, la Banque estime que les prix actuellement pratiqués sont très élevés, ce qui réduit le nombre d’abonnés au mobile ainsi que la pénétration d’Internet, ce qui n’augure pas de bonnes perspectives sur le long terme : «Il apparaît donc que le gouvernement a privilégié la génération de revenus à court terme par rapport au développement d’un secteur privé dynamique fournissant à long terme un apport essentiel à l’économie», souligne dans son rapport la Banque mondiale.

Enfin, la Banque mondiale propose au gouvernement tchadien de réformer le cadre réglementaire, pour se doter d’une législation adaptée qui favorisera la concurrence et permettra d’accroître la productivité et la croissance globale du secteur. Pour l’instant, le marché est largement dominé par les opérateurs Airtel et Tigo, qui ont représenté en 2017 96% de toutes les connexions mobiles.

Ecrit par Jephté TCHEMEDIE

baniere830x100-ict-strategies

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici