Amazon Web Services s’apprête à ouvrir plusieurs centres de données en Afrique du Sud

0

[Digital Business Africa] – Le géant américain Amazon Web Services envisage d’ouvrir une région d’infrastructures en Afrique du Sud au premier semestre 2020. Selon un communiqué publié à cet effet, la nouvelle région AWS Afrique (Cape Town) se composera de trois zones de disponibilité. Actuellement, AWS fournit 55 zones de disponibilité réparties dans 19 régions d’infrastructures à travers le monde, étant prévu que 12 autres zones de disponibilité réparties dans quatre régions AWS au Bahreïn, à Hong Kong (RAS), en Suède et une seconde région GovCloud aux États-Unis, soient ouvertes dans les prochains mois.

L’ajout de la région AWS Afrique (Cape Town) permettra aux organisations de fournir une latence plus faible aux utilisateurs finaux de l’Afrique subsaharienne, et offrira la possibilité à davantage d’organisations africaines de tirer parti des technologies avancées telles que l’intelligence artificielle, l’apprentissage machine, l’Internet des objets (IoT), les services mobiles, et bien plus encore, pour stimuler l’innovation. Les clients locaux d’AWS seront également en mesure de stocker leurs données en Afrique du Sud en ayant l’assurance que leurs contenus ne seront pas déplacés sans leur consentement, tandis que ceux souhaitant se conformer à la prochaine Loi sur la protection des données personnelles (POPIA) bénéficieront d’un accès à une infrastructure sécurisée répondant aux normes internationales de conformité les plus rigoureuses.

La nouvelle région est la toute dernière étape d’une série d’investissements d’AWS en Afrique du Sud. En 2004, Amazon a ouvert un centre de développement à Cape Town, axé sur la création de technologies de mise en réseau pionnières, de logiciels de nouvelle génération pour le service client, et de technologies sous-tendant Amazon EC2. AWS a également constitué plusieurs équipes locales, comprenant notamment des gestionnaires de comptes, des représentants du service clients, des gestionnaires de partenaires, des architectes en solutions, et bien plus encore, pour aider les clients de toute taille à l’heure de leur migration vers le cloud.

En 2015, AWS a ouvert des bureaux à Johannesbourg, et a proposé en 2017 le réseau mondial Amazon en Afrique via la solution AWS Direct Connect. En mai 2018, AWS a poursuivi ses investissements en Afrique du Sud, en lançant des points de présence d’infrastructures à Cape Town et Johannesbourg, en proposant sur le continent Amazon CloudFront, Amazon Route 53, AWS Shield et AWS WAF, qui sont venus s’ajouter aux 138 points de présence que possède AWS à travers le monde.

Ecrit par Jephté TCHEMEDIE

baniere830x100-ict-strategies

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici