Pierre Dandjinou : « L’Afrique doit tirer davantage profit des opportunités qu’offre Internet »

(TIC Mag) – Dans une interview accordée à TIC Mag, Pierre Dandjinou, le vice-président de l’Icann pour l’Afrique, affirme que même si Internet tire son origine aux Etats-Unis, l’Afrique pourrait davantage rentabiliser cet outil, à l’instar des pays comme la Chine.

TIC Mag : L’Icann est régulièrement perçue comme étant une instance américaine qui impose ses directives au reste du monde. Quelle est la place de l’Afrique au sein de cette organisation ?

Pierre Dandjinou : L’Icann est composée de trois entités. Il y a d’abord l’Icann.org. C’est le groupe, qui comporte 400 à 500 salariés, et basé à Los Angeles aux Etats-Unis, mais avec des hubs au niveau régional et même une présence en Afrique. L’Icann c’est aussi la communauté de l’Icann. C’est la deuxième entité. Elle travaille pour la définition des politiques. Les gouvernements sont également représentés. Vous avez également le monde des affaires qui est représenté, tout comme ceux qui vendent les noms de domaines. La troisième entité c’est le bureau, le Conseil d’administration de l’Icann qui décide.

TIC Mag : Quelle est la contribution de l’Afrique dans la chaine de décision ?

Pierre Dandjinou : D’abord, en participant massivement. Depuis ces cinq ou six dernières années, dans le cadre du programme de bourse que nous avons en place, beaucoup d’africains y vont et contribuent. C’est très important de contribuer au travail de l’Icann, parce que c’est là où nous définissons les politiques qui amènent à gérer les noms de domaines ou les adresses IP. Si vous n’êtes pas là, on prendra des décisions qui iront contre vos intérêts.

De plus en plus d’africains y vont et je dirais qu’il faut que l’on fasse de plus en plus d’efforts. Autre chose, c’est que les Africains qui sont par exemple au niveau du Conseil d’administration font partie intégrante des 20 à 25 personnes qui prennent les bonnes décisions pour toute l’administration.

TIC Mag : En dehors de la représentation, on n’a pas l’impression que la voix de l’Afrique se fait réellement entendre…

Pierre Dandjinou : Il y a beaucoup à faire et ce que nous faisons c’est que nous renforçons les capacités des Africains en matière de gestion des noms de domaines, en matière de commercialisation et d’industrialisation dans ce domaine. C’est cela notre rôle et l’Afrique y contribue. Mais maintenant, cela prend du temps. Il y a aussi un fait qu’il faut savoir. C’est que Internet a quand même été inventé par les Américains. Donc oui, il y a une sorte de domination des Américains, parce que c’est le pays dans lequel cela a été inventé. Mais, c’est également le pays où le business a vraiment pris. C’est née là-bas, ils en profitent et il est évident que d’autres pays du monde peuvent en profiter. La Chine en profite et il faut penser que l’Afrique également peut en profiter.

Propos recueillis par Jephté TCHEMEDIE

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Judith Yah Sunday de Camtel et son homologue Yves...

Judith Yah Sunday de Camtel et son homologue Yves Castanou de Congo Telecom vont collaborer

Nigeria : Les National Identity Smart Cards, liées au...

Nigeria : Les National Identity Smart Cards, liées au compte bancaire, bientôt disponibles pour faciliter l’accès aux...

Madagascar : Starlink reçoit le « OK » des...

Madagascar : Starlink reçoit le « OK » des autorités