Nigeria : Le Sénat ouvre une enquête sur l’utilisation de l’emprunt d’1,2 milliard $ contracté en 2013 par Etisalat, source de sa sortie du pays

Le 24 octobre 2017, le Sénat de la République fédérale du Nigeria a voté en faveur de l’ouverture d’une enquête sur l’utilisation réelle réservée à l’emprunt de 1,2 milliard de dollars US, contracté en 2013 par Etisalat pour moderniser et étendre son réseau. Un emprunt que l’opérateur n’a pu rembourser et qui a été à l’origine de sa sortie du pays. C’est le Comité sénatoriale en charge des banques et de la sécurité nationale qui mènera cette investigation. Au besoin, les conclusions de son enquête seront transmises aux organismes de réglementation y compris l’agence des crimes financiers.

D’après le Sénat, cette enquête a été motivée par des allégations parvenues à elles « selon lesquelles les prêts ont été détournés vers d’autres utilisations non liées à l’entreprise, car il n’y avait aucune preuve de ce que l’entreprise a fait avec les prêts ». Bukola Saraki (photo), le président du Sénat, a appelé le Comité sénatoriale en charge de cette enquête à la rigueur.  Il a souligné qu’il était important de lancer une enquête car, affirme-t-il, « nous devons protéger les emplois, la gouvernance d’entreprise, le climat d’investissement dans le pays. J’implore le comité de faire un travail minutieux dans l’intérêt de l’économie et du pays ».

Afin d’empêcher la survenue d’une situation similaire à celle qu’a vécu Etisalat Nigeria, le Sénat a demandé à l’organe enquêteur de formuler également des recommandations sur la façon dont la structure de gouvernance financière du pays pourrait être renforcée par une législation.

D’après le Sénat, Etisalat avait déjà réussi à rembourser 42% de l’emprunt contracté auprès de 13 banques. Il ne restait plus à l’entreprise qu’à s’acquitter des 58% en 2016. Mais elle n’a pas pu le faire. Mise sous pression par ses créanciers, l’entreprise avait opté pour un règlement avec ses actions, marquant alors la fin de son aventure nigériane et la naissance de 9Mobile.

TIC Mag avec Agence Ecofin

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Judith Yah Sunday de Camtel et son homologue Yves...

Judith Yah Sunday de Camtel et son homologue Yves Castanou de Congo Telecom vont collaborer

Nigeria : Les National Identity Smart Cards, liées au...

Nigeria : Les National Identity Smart Cards, liées au compte bancaire, bientôt disponibles pour faciliter l’accès aux...

Madagascar : Starlink reçoit le « OK » des...

Madagascar : Starlink reçoit le « OK » des autorités