Nigéria : Le régulateur des télécoms rejette la hausse de 10% des coûts des services mobiles

[DIGITAL Business Africa] – C’est un NON catégorique aux opérateur mobiles MTN, Airtel et deux opérateurs locaux : Globacom Limited et 9mobile. En effet, la Nigerian Communications Commission, l’autorité de régulation des Télécoms du Nigéria, a rejeté l’augmentation de 10 % les prix des services vocaux et de données de la part des opérateurs mobiles. Tout en leur a demandant d’annuler tout ajustement tarifaire. « Bien qu’il y ait une augmentation du coût de production, la fourniture de services de télécommunications reste très rentable et il est nécessaire que les abonnés ne soient pas soumis à une hausse des tarifs », a déclaré la NCC.

D’après le site Zone Bourse, les prix des services voix et données n’auraient pas été ajustés avant la pandémie de la Covid-19, ce qui aurait incité les opérateurs mobiles à demander une augmentation pour couvrir leurs propres coûts. L’inflation au Nigéria était de 20,77 % en septembre 2022. Du coup, on assiste à une augmentation des coûts de production et une hausse des coûts des importations en raison de la faiblesse de la devise naira.

La NCC a toutefois indiqué qu’elle mènerait des consultations avec l’industrie pour voir dans quelles mesures protéger les consommateurs et les fournisseurs. Elle a déclaré qu’elle avait demandé au gouvernement de suspendre une hausse des droits d’accise de 5 % pour aider à contenir l’augmentation des coûts.
D’après l’Observatoire sur les Systèmes d’Informations, les réseaux et les inforoutes au Sénégal,  “le nouvel ITR arrive à peine 8 mois après que le régulateur a annoncé 0,045 $ comme montant à facturer. Cette mesure qui a pris effet le 1er janvier 2022 a été accueillie avec un tollé de la part des parties prenantes, qui se composaient principalement des opérateurs d’accès international aux données (IDA). Pour eux, ce tarif paralyserait leurs activités et ferait d’eux une simple main-d’œuvre pour les opérateurs de réseau mobile et autres opérateurs internationaux qui terminent les appels sur leurs réseaux au Nigeria ».
La Nigerian Communications Commission (NCC) a augmenté le tarif fixe pour la terminaison d’appel international sur mobile (ITR) qui passe de de 0,045 à 0,10 dollars par minute.

Cela est survenu depuis septembre 2020. Selon la NCC, le nouveau tarifsera payé en dollars afin de contourner les pertes subies par un opérateur si la dévaluation du naira venait à se poursuivre. Ce qui permettrait donc aux opérateurs d’ouvrir des comptes exclusivement dédiés aux appels internationaux auprès de toutes les banques commerciales du Nigeria. Objectif recherché : facilitera le transfert des revenus en dollars.

Par Jean Materne Zambo

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Judith Yah Sunday, nouvelle PCA du Rascom et Timothy...

Judith Yah Sunday, PCA Rascom, Timothy Ashong, DG: les défis du nouvel exécutif
Cameroun : En 2023, l'ART a reversé 30 milliards de F.Cfa au Trésor public, à l'Antic, au FST et Cie

Cameroun : En 2023, l’ART a reversé 30 milliards...

- Le Conseil d'Administration de l'Agence de Régulation des Télécommunications (ART), Etablissement public à caractère spécial,...

Cameroun : L’ ART tient deux sessions de son...

Cameroun : L’ ART tient deux sessions de son conseil d’administration