Accueil Téléphonie Actu MTN MTN Nigeria coté à la Bourse nigériane

MTN Nigeria coté à la Bourse nigériane

[Digital Business Africa] – L’opérateur MTN Nigeria a annoncé qu’il avait reçu l’autorisation de s’inscrire au Premium Board de la Bourse nigériane («NSE»). L’introduction devrait commencer le 16 mai 2019 et se fera par voie d’introduction préliminaire.

Cela signifie que les actions des actionnaires existants de MTN Nigeria seront cotées sans autre vente publique d’actions. À partir de ce moment, tous les actionnaires de MTN Nigeria seront libres d’échanger leurs actions sur le NSE.

Ferdi Moolman, PDG de MTN Nigeria, a commenté l’annonce : “C’est pour moi un plaisir de confirmer que la cotation officielle via l’introduction des actions de MTN sur le NSE aura lieu le jeudi 16 mai.”

« Nous apprécions le soutien continu que nous offrent le gouvernement, les régulateurs et les habitants de ce grand pays. En particulier, je voudrais remercier le personnel et la direction de MTN Nigeria qui ont travaillé sans relâche pour rendre cette journée possible. Ce n’est que le début, nous avons toujours l’intention de poursuivre une future offre publique offrant à un plus grand nombre de Nigérians un meilleur accès à l’occasion du marché MTN. »

Ralph Mupita, directeur financier du groupe MTN, a déclaré : « En tant que groupe MTN, nous sommes ravis d’avoir franchi cette première et importante étape vers une augmentation de la propriété locale de la société et la création des marchés des capitaux propres au Nigeria ».

MTN Nigeria a récemment annoncé son bénéfice pour le premier trimestre clos le 31 mars 2019, enregistrant une croissance de 13,4% du chiffre d’affaires relatif aux services. Cette hausse résulte principalement de l’augmentation de 12,7% et de 32,4% des revenus tirés des services voix et données et de l’ajout de 2,1 millions d’abonnés mobiles actifs au réseau. La société a annoncé un bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements (EBITDA) de 150,4 milliards de nairas et porté ses marges d’EBITDA à 53,3% (44,2% sur la base de la norme IAS 17) en raison de la croissance des revenus et d’une gestion efficace des coûts.

Par Gaëlle Massang

Laisser une réponse

SVP, commentez
SVP, entrez votre nom ici

TELECHARGEZ NOTRE VERSION MAG

NEWSLETTER WHATSAPP

Recevez gratuitement notre newsletter quotidienne

Votre adresse e-mail est en sécurité

SUIVEZ NOUS SUR TWITTER

Maroc : La cession des parts de l’Etat dans Maroc Telecom se fera en deux volets https://t.co/YcwgC1x3rI #DigitalBusinessAfrica

#Investissements : #FaureEGnassingbé mise sur le secteur privé et appelle les Européens à mieux connaître l’#Afrique - https://t.co/4blXgxV0oP

#Investissements : #FaureEGnassingbé mise sur le secteur privé et appelle les Européens à mieux connaître l’#Afrique - https://t.co/C5YxymI71c

Voir plus...

L’ère de l’interdépendance numérique : Résumé des propositions du rapport du Groupe de haut niveau sur la coopération numérique

- Les technologies numériques ne connaissent pas de frontières. Elles transcendent les frontières, les secteurs et les disciplines, ouvrent de nouvelles perspectives qui transforment...

Quel agenda pour les Rendez-vous Vivatech 2020

L'édition 2019 des Rendez-vous Vivatech, tenu du 16 au 18 mai, à Paris, avec 124 000 participants et 3 milliards de vues...

L’ONUDI et SGS s’associent pour développer les capacités nationales de gestion des déchets électroniques

- Le directeur du Département de l'environnement de l'Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), Stephan Sicars, et la...

« Le fait que SGS Renovo soit une solution auto-financée est très intéressant pour le Ghana »

– Moïse YAKAN, Directeur Régional Afrique Centrale et de l’Ouest du Programme SGS Renovo, et Alexandre Lusenti, Product Manager du programme...

Cameroun : En raison du refus de baisser ses coûts, l’ART rejette le catalogue d’offres de IHS

- Au Cameroun, la filiale locale du fournisseur d’infrastructures de télécommunications IHS devra revoir sa copie, notamment son catalogue d’offres pour la fourniture...

Nicolas Yenoussi : « A Yaoundé, l’expérience du Bénin en matière de digitalisation de l’administration fiscale a suscité suffisamment d’engouement »

- Le directeur général des Impôts du Bénin, Nicolas Yenoussi, participe aux travaux de la 34e conférence annuelle du Cercle de...