Maroc : le robot Pepper, attraction principale du salon AITEX 2018 à Rabat

0
Maroc : le robot Pepper, attraction principale du salon AITEX 2018 à Rabat
Rabat, Maroc. 04 octobre 2018. Le ministre en charge du numérique, Moulay Hafid Elalamy, engage une conversation avec le robot Pepper. Avec à ses côtés, Mme Saloua de l'APEBI. Photo LesEco.ma

[Digital Business Africa] – C’était l’une des attractions principales de la troisième édition du Salon Africa IT Expo, baptisé AITEX, qui s’est tenue à Rabat au Maroc du 04 au 05 octobre 2018. « Pour la première fois, nous avons fait venir au Maroc le robot humanoïde Pepper, qui est un robot japonais qui parle 99 langues et pèse 80 kg. Il est arrivé au Maroc après 15 jours de bateau parce qu’il ne peut emprunter l’avion à cause des questions de sécurité », explique Saloua Karkri-Belkeziz, la présidente de l’APEBI, la Fédération des technologies de l’information, des télécommunications et de l’offshoring, qui a organisé le salon AITEX avec la collaboration du ministère du Commerce, de l’Industrie, de l’Investissement et de l’Economie numérique.

Lors de la cérémonie d’ouverture du salon, le ministre Moulay Hafid Elalamy a d’ailleurs profité de l’occasion pour engager un court entretien avec ce robot humanoïde développé par la société Softbank Robotics.

Pour Saloua Karkri-Belkeziz, l’Apebi a voulu montrer aux Marocains et à l’Afrique que ce robot humanoïde n’est pas du rêve et encore moins science-fiction. Elle rappelle que ce robot existe à l’accueil des banques en Suisse et que GIT Informatique, le partenaire de l’Apebi, a bien voulu amener ce robot à ce salon AITEX.

Autre innovation, l’espace innovation

Le robot Pepper a été placé dans l’espace innovation du salon AITEX. Une autre nouveauté de ce salon. Car l’Apebi a misé l’AITEX 2018 sur l’espace innovation et start-up. « Nous avons mis en place un village d’innovation. C’était à titre expérimental avec tout ce qui est nouveauté dans le secteur du numérique. EN plus du robot humanoïde, il y a eu l’imprimante 3D, 150 start-up présentes issues du concours que nous avons lancé, les experts et professionnels de 10 pays africains y ont également fait le déplacement », explique Saloua Karkri-Belkeziz.

La présidente de l’Apebi ne manque pas de dire que ce salon AITEX permet au Maroc de faire de la veille, car le numérique est un secteur qui évolue rapidement. Aussi, il permet à l’Apebi de faire un bilan et le point d’avancement de la digitalisation du pays avec le ministère de tutelle qui est le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique qui est le partenaire principal de l’AITEX 2018 par l’intermédiaire de l’AMDIE.

Pour cette édition, 20 pays dont 10 africains, 50 experts et conférenciers du secteur du numérique, 150 start-up sélectionnées dans le cadre du concours STARTEX et plus de 1.000 participants se sont réunis autour du thème : « quel digital pour l’Afrique ? ».

Par Digital Business Africa

baniere830x100-ict-strategies

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici