Les revenus de MTN Cameroon en 2015 chutent de 4,6% à cause d’une « concurrence agressive »

0

(TIC Mag) – 232,5 millions. C’est le nombre d’abonnés au réseau mobile de MTN à travers l’Afrique selon les résultats 2015 que vient de publier l’opérateur. Des résultats globalement satisfaisants avec une croissance de 4,1% au niveau du portefeuille client, et une croissance de 30,2% dans la section des revenus du Data, qui grimpent à environ 1 310 milliards de F CFA. Par contre, les revenus globaux du groupe n‘ont augmenté que de 0,1% pour s’établir à environ 5 661 milliards de FCFA.

 Le rapport de MTN mentionne que cette croissance positive a été rendue possible par les bonness performances du marché iranien qui a connu une augmentation de son nombre d’abonnés de 5% pour s’établir à 46 millions, entraînant une croissance de 11,6%, soutenue par les 90,2% des revenus du data. Egalement, le marché ghanéens s’est très bien comporté en 2015 avec une augmentation de 17,3% du nombre d’abonnés qui se situe désormais à 16,2 millions, entraînant une croissance de 15,9%, également soutenue par les revenus du data qui ont augmentés de 85,2%.

Seulement, au Cameroun, les résultats du groupe sont dans le rouge. La filiale camerounaise de MTN a vu son portefeuille client chuter de 5% pour s’établir à 9,2 millions, ainsi que ses revenus globaux également chuter de 4,6%, malgré une croissance des revenus du data de 65,7%. Entre 2014 et 2015, le chiffre d’affaires de MTN Cameroun est passé de 241,1 milliards à 226 milliards de FCFA. Conséquemment, les parts de marchés au Cameroun ont également chutés de 59,4% à 56,2%. Le rapport attribue cette contre-performance camerounaise par une « concurrence agressive », ainsi que le poids des frais d’acquisition de sa licence 3G/4G ainsi que de son déploiement.

Les marchés ivoiriens et camerounais ont été moins performants. En Côte d’Ivoire, le portefeuille client a connu une augmentation de 4,1% pour s’établir à 8,3 millions d’abonnés. Une performance en dessous des attentes que le groupe justifie par une compétitivité plus accrue. Dans la même veine, les revenus de la filiale ivoirienne de MTN n’ont augmentés que de 2,2%, malgré la progression des revenus de la data de 41,5%. Le groupe attribue cette faible croissance à la chute des revenus du service voix.

Pub-DBA-en-GIF-3.gif

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici