Les chantiers de Minette Libom li Likeng, nouvelle patronne des TIC au Cameroun

(TIC Mag) – A l’issue du réaménagement du gouvernement camerounais du 2 octobre 2015, une femme a été portée à la tête du ministère des Postes et Télécommunications (Minpostel) : Minette Libom li Likeng, qui quitte de ce fait la direction générale de la douane camerounaise. Les chantiers qui attendent la nouvelle ministre sont nombreux et dans certains cas, les délais sont réduits.

Au cours de la quatrième réunion de préparation des Can 2016 et 2019 qu’abritera le Cameroun, le pays s’était engagé à fournir une qualité de service Internet haut débit avec la connexion des stades et des principaux hôtels où seront logés les équipes et les supporters. Il s’agira de doter les villes de Yaoundé et Limbe des services de téléphonie, de fax, d’internet fixe et sans fil, et de retransmission des matchs, tel que le prévoie le cahier de charge de la CAF. Les principaux sites à connecter à Yaoundé seront le stade omnisports, les locaux de la FIFA et de la CAF, et le Centre d’excellence de la CAF de Mbankomo. A Limbé, ce sera le stade omnisports ainsi que les hôtels de la ville (Seme Beach, Fini, Atlantic entre autres). Le coût total du projet est estimé à environ un milliard de FCFA.

Par ailleurs, la qualité des services de Télécommunications et d’Internet n’est pas toujours garantie dans le pays. En juin 2015, le président du Groupement inter patronal du Cameroun (GICAM), André Fotso, affirmait que la révolution dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC) ‘‘garde un goût d’inachevé’’. Parmi les manquements, le coût élevé des services de télécommunications au Cameroun, comparé aux autres pays de même niveau. Il faudrait aussi relever le taux de pénétration de l’Internet qui est de l’ordre de 7%, soit l’un des plus faibles du continent qui affiche une moyenne de 18%.

Une réalité qui tranche nettement avec les principaux objectifs du gouvernement contenus dans le Document de stratégie pour la croissance et l’emploi (DSCE) à l’horizon 2020 dans le domaine des TIC, de porter la télé-densité fixe à 45% et la télé-densité mobile à 65%, de faire passer le débit de transfert des données à 3800 mégabits/seconde et de multiplier par 50 le nombre d’emplois directs et indirects.

Dans le même sillage, les pouvoirs publics s’étaient engagés à adapter et à actualiser le cadre légal des TIC, à améliorer l’offre de service en qualité et à des prix abordables mais aussi à densifier le tissu industriel des entreprises de ce secteur porteur. Autant de chantiers à la traîne qui amènent le président du GICAM à conclure que les TIC « font partie des chantiers au stade préparatoire ».

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Judith Yah Sunday, nouvelle PCA du Rascom et Timothy...

Judith Yah Sunday, PCA Rascom, Timothy Ashong, DG: les défis du nouvel exécutif
Cameroun : En 2023, l'ART a reversé 30 milliards de F.Cfa au Trésor public, à l'Antic, au FST et Cie

Cameroun : En 2023, l’ART a reversé 30 milliards...

- Le Conseil d'Administration de l'Agence de Régulation des Télécommunications (ART), Etablissement public à caractère spécial,...

Cameroun : L’ ART tient deux sessions de son...

Cameroun : L’ ART tient deux sessions de son conseil d’administration