Cameroun : “Maman nationale du digital”, Minette Libom Li Likeng en apôtre de la sensibilisation à l’usage rationnel des ressources du numérique

[DIGITAL Business Africa] – Elle est la cheville ouvrière de la transformation numérique au Cameroun. En tant que ministre des Postes et Télécommunications du Cameroun, Minette Libom Li Likeng coordonne les mutations technologiques au Cameroun. À ce titre, elle est également en charge de l’économie numérique.

En cette journée mondiale des Télécommunications célébrée tous les 17 mai depuis 1969, DIGITAL Business Africa fait un zoom sur Minette Libom Li Likeng,  ministre des Postes et Télécommunications, facteur X de la transformation numérique au Cameroun.

Cette journée vise à sensibiliser le public sur l’importance des TIC dans le monde moderne. Et cela tombe bien, car la ministre des Postes et Télécommunications est une apôtre de la sensibilisation des jeunes à l’usage responsable du web et des réseaux sociaux. Elle a fait siennes, les recommandations du président de la République, Paul Biya qui invitait le gouvernement il y a deux ans à “intensifier la sensibilisation de toutes les couches sociales à un usage citoyen des réseaux sociaux”. Quelques années plus tôt, le président de la République avait déjà appelés les jeunes Camerounais à la vigilance sur les réseaux sociaux : à ne pas être des « internautes passifs » et à ne pas se laisser emporter par « les oiseaux de mauvaise augure ».

La ministre a donc choisi d’amplifier le message du président de la République. Car, en matière de sensibilisation à l’usage responsable des réseaux sociaux et en matière de promotion de la cybersécurité, la ministre est initiatrice de plusieurs actions. Notamment des Camps TIC qu’elle organise chaque année, des campagnes de cybersécurité dans les écoles ou encore le programme Ambassadeur de Bonne volonté pour la Cybersécurité au Cameroun.

S’ agissant de la lutte contre la fracture numérique, la ministre milite au quotidien pour faciliter la communication entre Camerounais. D’après les données de Datareportal, le Cameroun comptait en janvier 2024 exactement 12.73 millions d’utilisateurs internet. Avec un taux de penetration de 43.9 % sur le territoire national.

Les analystes de Kepios ont indiqué dans le rapport de Datareportal que le nombre d’utilisateurs Internet a augmenté de 325 000 (+2.6%) entre janvier 2023 et janvier 2024.

Parlant de l’économie numérique, inutile de rappeler que le gouvernement du Cameroun y accorde une attention particulière. Vous vous souvenez que le Forum international sur l’Economie numérique qu’elle avait supervisé, tenu du 15 au 17 mai 2017 à Yaoundé, se fixait pour objectifs de « créer des conditions pour un passage réussi du Cameroun à l’économie numérique, de présenter des atouts de l’économie numérique au Cameroun, de mobiliser des financements internationaux en faveur des projets innovants dans le secteur de l’économie numérique ».

Elle n’a donc cessé, parfois avec beaucoup de difficultés, d’inciter les autres administrations et entités publiques camerounaises de digitaliser leurs services rendus au public. Parmi les fruits de ce forum, le Projet d’ Accélération de la Transformation numérique au Cameroun lancé en 2023. Le PATNUC « vise à poursuivre les réformes et les politiques dans le secteur des TIC ; à améliorer les compétences numériques des citoyens ; à promouvoir le développement des Applications et de services numériques et à accroître la portée et l’utilisation des services numériques pour stimuler l’emploi et l’entrepreneuriat au Cameroun ». Le projet bénéficie de l’appui de la Banque mondiale à hauteur de 62 milliards de FCFA.

Peut-être avec la concrétisation de ce programme, les résultats dans le domaine la transformation numérique des administrations et de la société camerounaise seront plus visibles et poseront les jalons d’une “paperless and cashless nation”.

Toutes ces actions et ces engagements ont valu à la ministre le surnom de « maman nationale du digital », décerné par le Représentant résident de l’ IAI- Cameroun,  Dr Armand  Claude Abanda. Néanmoins, des efforts restent encore à faire pour pour que tous les Camerounais aient accès à un internet de qualité et à moindre coût, mais aussi et surtout pour que les Camerounais puissent accéder à tous les services publics dans le confort de leur maison sans se déplacer.

Minette Libom Li Likeng a un diplôme d’Inspecteur de Régies financières, Option Douanes ( Major de Promotion) entre 1982 et 1984. Elle fut également Major de promotion lorsqu’elle obtint sa Licence Es Sciences Economiques (Option Analyse et Politiques Economiques), 1979 -1982.
Son avenue au ministère des Postes et Télécommunications à la faveur du décret présidentiel du 02 octobre 2015 portant remaniement ministériel est précédée d’un passage au ministère des Finances. Ici, elle avait gravi presque tous les échelons jusqu’à devenir Directeur Général des Douanes ( 2008-2015).

Par Jean Materne Zambo

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Burkina Faso : L’EMGA dément un Fake sur l’...

Burkina Faso : L’EMGA dément un Fake sur l’ état de santé du président Traoré et invite...

Togo : Un atelier pour clore le programme Seuil...

Togo : Un atelier pour clore le programme Seuil élaboré booster le secteur des TIC et de...
Régulation de la 5G:DG de l'ARTP et la déléguation de l'ARTP de Guinnée

Régulation de la 5G : L’ARPT Guinée s’inspire de...

- Le DG de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) du Sénégal, M....