Accueil Télécoms Gestion publique Egypte : L’ONG Amnesty International dénonce le projet de loi sur la...

Egypte : L’ONG Amnesty International dénonce le projet de loi sur la cybercriminalité et les médias

(TIC Mag) – Alors que le gouvernement égyptien a plusieurs fois déjà censuré des sites web et des plateformes Internet sous le prétexte de la sécurité national, il pourra peut-être désormais s’appuyer sur une base juridique pour justifier sa censure. Le 5 juin 2018, le parlement égyptien a approuvé une loi sur la cybercriminalité visant à encadrer les pratiques en termes de censure des contenus en ligne, de confidentialité des données, de piratage, de fraude, et à réguler les messages dont les autorités craignent qu’ils propagent « des idéologies terroristes et extrémistes ».

Dans un communiqué de presse publié le 2 juillet 2018, l’ONG Amnesty dénonce ce projet de loi et notamment les dérives qu’il pourrait occasionner. Aussi, elle demande au Parlement égyptien de « rejeter ces projets de loi draconiens et au président de renvoyer la loi relative à la cybercriminalité devant le Parlement pour qu’elle soit amendée ».

Selon Najia Bounaim, directrice des campagnes pour l’Afrique du Nord à Amnesty International, « Ces projets de loi renforceraient encore les vastes pouvoirs du gouvernement égyptien en matière de surveillance, de censure et de blocage des réseaux sociaux et des blogs, tout en criminalisant les contenus qui enfreignent des normes politiques, sociales ou religieuses définies en termes vagues ».

Cette loi accorde aux autorités judiciaires le droit d’« ordonner la censure de sites » chaque fois qu’un site héberge du contenu qui « représente une menace à la sécurité nationale ou compromet la sécurité nationale ou l’économie nationale ». La loi renforce également les bases légales permettant aux autorités de s’en prendre aux voix dissidentes ou aux critiques politiques. « Au cours de l’année écoulée, les autorités égyptiennes ont bloqué des centaines de sites, sans aucun fondement juridique. Si elles sont adoptées, ces lois légaliseront cette censure généralisée et intensifieront l’attaque contre le droit à la liberté d’expression en Égypte, qui compte déjà parmi les environnements les plus répressifs au monde pour les médias et le journalisme», explique Amnesty International.

L’ONG affirme également que depuis un an, les autorités égyptiennes ont bloqué 500 sites, dont des plateformes indépendantes d’information et des pages d’organisations de défense des droits fondamentaux.

Ecrit par TIC Mag

Laisser une réponse

SVP, commentez
SVP, entrez votre nom ici

TELECHARGEZ NOTRE VERSION MAG

NEWSLETTER WHATSAPP

Recevez gratuitement notre newsletter quotidienne

Votre adresse e-mail est en sécurité

SUIVEZ NOUS SUR TWITTER

Charlotte Kouecheu Chekep [#CCABank] à l’#AfricaBankingForum 2019 : « L’avenir de la banque africaine est digitale » - https://t.co/A8UMQeEHX1

L’ère de l’interdépendance numérique : Résumé des propositions du rapport du Groupe de haut niveau sur la coopération numérique https://t.co/4KIpaEHtox #DigitalBusinessAfrica

Charlotte Kouecheu Chekep [CCA Bank] à l’Africa Banking Forum 2019 : « L’avenir de la banque africaine est prometteur et passera par le digital » - https://t.co/8UK2HDqbDm

Voir plus...

Charlotte Kouecheu Chekep [CCA Bank] à l’Africa Banking Forum 2019 : « L’avenir de la banque africaine est prometteur et passera par le digital...

- La 11è édition de l’Africa Banking Forum (ABF) s’est ouverte ce 20 juin 2019 à l’hôtel Akwa de Douala sous...

Algérie : Baccalauréat, une année de plus sans Internet

- En Algérie, l’accès à Internet est à nouveau restreint par les autorités. Le gouvernement qui a décidé de la mesure...

Charlotte Kouecheu Chekep [CCA Bank] à l’Africa Banking Forum 2019 : « L’avenir de la banque africaine est prometteur et passera par le digital...

- La 11è édition de l’Africa Banking Forum (ABF) s’est ouverte ce 20 juin 2019 à l’hôtel Akwa de Douala sous...

L’ONUDI et SGS s’associent pour développer les capacités nationales de gestion des déchets électroniques

- Le directeur du Département de l'environnement de l'Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), Stephan Sicars, et la...

« Le fait que SGS Renovo soit une solution auto-financée est très intéressant pour le Ghana »

– Moïse YAKAN, Directeur Régional Afrique Centrale et de l’Ouest du Programme SGS Renovo, et Alexandre Lusenti, Product Manager du programme...

Cameroun : En raison du refus de baisser ses coûts, l’ART rejette le catalogue d’offres de IHS

- Au Cameroun, la filiale locale du fournisseur d’infrastructures de télécommunications IHS devra revoir sa copie, notamment son catalogue d’offres pour la fourniture...