Contrôle des fréquences : Des cadres de l’ANINF s’abreuvent à l’expertise camerounaise de l’ART

0
Philemon Zoo Zame et les cardes de l'Aninf.

[Digital Business Africa] – Une équipe d’ingénieurs l’Agence de nationale des infrastructures et des fréquences (ANINF) du Gabon a effectué une visite de travail à Yaoundé au Cameroun du 15 au 19 octobre 2018. L’équipe conduite par Serge Mvele Afana et Herman Bouangouyas, respectivement chef service et agent de contrôle du spectre à l’ANINF, s’est rendue au Centre de contrôle des fréquences de l’Agence de régulation des télécommunications (ART) à Yaoundé. L’objectif étant de comprendre le fonctionnement et la gestion de ce centre de contrôle des fréquences.

Au terme de leur séjour d’immersion de trois jours, le directeur général de l’ART, Philémon Zoo Zame, les a reçus en audience. Et Lors de cette audience avec l’équipe gabonaise, Philémon Zoo Zame a indiqué qu’il est fier de la présence de l’équipe gabonaise au sein de l’ART. Il a notamment salué la décision du directeur général de l’ANINF, Alex Bernard Bongo Ondimba, d’envoyer ses collaborateurs  s’abreuver à l’expertise camerounaise.

Philémon Zoo Zame a souhaité que les échanges continuent entre l’Aninf et l’ART et a d’ailleurs demandé à ses collaborateurs de l’ART d’examiner en profondeur les moyens de renforcement de cette collaboration.

L’on se rappelle que le 03 octobre 2018, après l’évaluation des cahiers de charges des opérateurs mobiles Orange Cameroun et MTN Cameroun à l’issue de la signature des avenants à leur convention de concession, l’Agence de régulation des télécommunications du Cameroun (ART) a assigné aux deux opérateurs mobiles principaux du Cameroun les canaux de fréquences dans les bandes de 700 et 800 MHz. Ces bandes de fréquences sont nécessaires pour une meilleure fluidité dans les communications électroniques de la technologie 4G.

Par Digital Business Africa

baniere830x100-ict-strategies

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici