Congo : bientôt la mise en service d’un réseau de fibre optique

>Le coordonnateur du projet de couverture nationale en télécommunications au Congo, M. Akouala, a annoncé récemment à Oyo, plus de 400km au nord de la capitale Brazzaville, la mise en service prochaine du réseau national de fibre optique dans la partie septentrionale du Congo, dont les sociétés chinoises CMEC et Huawei participent à la construction.

“Nous aurons une réunion technique pour compiler toutes les données recensées. Je pense que d’ici là, l’opérateur public pourra lancer la mise en service de ce tronçon Brazzaville-Owando”, a-t-il déclaré au terme d’une mission de réception provisoire dudit réseau.

“Si l’on prend la partie transmission, nous sommes pratiquement avec cette réception provisoire à 100% de réalisation de la première phase du projet. Quant à la partie commutation qu’on fait avec Huawei, elle est actuellement à 95% puisqu’il nous reste la partie qui va vers les abonnés”, a ajouté M. Akouala.

Le réseau de fibre optique nord part dans un premier temps de Brazzaville à Owando (510km) sans compter des bretelles vers les autres villes telles que Djambala et Boundji. Selon M. Akouala, le prochain cap sera mis sur la ville de Ouesso située à plus de 300km d”Owando et 800km de Brazzaville.

Le projet de couverture nationale en télécommunications consiste à mailler l’ensemble du territoire congolais en infrastructures haut débit. En janvier dernier, le coordonnateur de ce projet a procédé à la réception provisoire du réseau de fibre optique sud compris entre Pointe-Noire et Brazzaville (plus de 510km).

Les sociétés Alcatel et CMEC interviennent dans la construction et l’installation des équipements, alors que Huawei s’occupe de la partie CDMA.

Le Congo est connecté au câble sous-marin à fibre dans le cadre du projet WACS (west africa cable system) qui vise à connecter les pays ayant raté la connexion au câble SAT3 parmi lesquels la République démocratique du Congo, la Guinée Equatoriale, l’Angola, le Botswana, le Cameroun, le Togo, le Congo et le Gabon.

 

Source : China.org

 

A lire aussi :

Airtel accompagne les travaux du 17ème Sommet du COMESA

L’Afrique subsaharienne, terre de croissance pour Maroc Telecom

L’Afrique Centrale lance un programme d’installation de la fibre optique

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Louis-Marc SAKALA [ARTAC] : « Nous avons défini en Afrique centrale des durées limites afin d’appliquer un free roaming favorable au business »

Louis-Marc SAKALA [Président du Fratel sur les données] : « Nous,...

– Le réseau francophone de la régulation des télécommunications (Fratel) a tenu son 21e séminaire sur le...

Congo : « Allo ARPCE », l’application qui lie...

Congo : « Allo ARPCE », l’application qui lie le Régulateur Télécom aux consommateurs

Congo : L’ ARPCE sensibilise des magistrats à l’environnement...

Congo : L’ ARPCE sensibilise des magistrats à l’environnement numérique et la cybersécurité