20 C
Yaounde
jeudi, 22 août 2019 21:46
Acceuil TÉLÉCOMS Infrastructures Classement : Le TOP 15 des pays africains qui ont le plus...

Classement : Le TOP 15 des pays africains qui ont le plus développé les TIC en 2017, selon l’UIT

(TIC Mag) – La neuvième édition du rapport annuel de l’UIT intitulé « Mesurer la société de l’information 2017 » a été publiée aujourd’hui, 15 novembre 2017. Considéré comme l’un des référentiels des données et des analyses mondiales les plus fiables et les plus impartiales au monde sur l’état du développement mondial des TIC, ce rapport est utilisé par plusieurs acteurs du secteur des TIC et numérique. Notamment, les gouvernements, les organisations internationales, les banques de développement et les analystes du secteur privé et les investisseurs du monde entier.

L’édition 2017 de ce rapport constate que les avancées significatives ont été enregistrées dans les domaines de l’Internet des objets (IoT), de l’analyse des données volumineuses, du cloud computing et de l’intelligence artificielle (AI). Toutes des technologies qui permettront d’innover et de transformer fondamentalement les entreprises, les gouvernements et la société.

Mais aussi très attendu dans ce rapport comme toutes les années, le classement mondial de l’Indice de développement des TIC (ICT Development Index – IDI, en anglais). En 2017, l’Islande est en tête des classements IDI. Il est suivi par deux pays d’Asie et du Pacifique et de six autres pays d’Europe qui ont des marchés des TIC compétitifs et qui ont connu des niveaux élevés d’investissement dans les TIC et l’innovation pendant de nombreuses années.

En Afrique, comme toujours, c’est l’île Maurice qui vient en tête. Avec un score de 5.88. L’île Maurice occupe le 72 rang mondial. Il est suivi en Afrique par les Seychelles, 90e mondial et l’Afrique du Sud, 92e mondial. (Voir tableau)

Le Classement du Top 15 des pays africains de l’Indice de développement des TIC en 2017 – Source UIT

Le Classement du Top 10 des pays africains de développement des TIC en 2016 – Source UIT

En Afrique centrale

En Afrique centrale (zone CEEAC, y compris le Rwanda), c’est le Gabon qui vient en tête en occupant le premier rang. Le pays d’Ali Bongo Ondimba occupe le 6e rang africain et le 114e rang mondial. Avec un score de 4.11. Plus important, l’on note un gain de 10 places pour ce pays, car en 2016, le Gabon était classé 124e mondial. De quoi réjouir les dirigeants de ce pays.

Les bons élèves de la CEEAC (y compris Rwanda) en matière de développement des TIC en 2017

Economie Rang Afrique centrale 2017 Rang mondial

2017

IDI 2017 Rang Mondial 2016 IDI 2016
Gabon 1er 114 4.11 124 3.12
Cameroun 2e 149 2.38 150 2.14
Sao Tomé & Principe 3e 132 3.09  131 2.91
Rwanda 4e 153 2.18 151 2.10
Angola 5e 160 1.94 156 2.00
Guinée équatoriale 6e 163 1.86 160 1.82
RD Congo 7e 171 1.55 170 1.48
Burundi 8e 172 1.48 172 1.39
Tchad 9e 174 1.27 174 1.06
RCA 10e 175 1.04 176 0.89
Congo Brazza Non classé NC NC NC NC

Source : TIC Mag, avec données de l’UIT.

Afrique de l’Ouest

En Afrique de l’Ouest, le Ghana vient en tête avec un score de 4.05 et occupe le 116e rang mondial et le 7e rang africain. Le pays perd trois places par rapport au classement mondial de 2016 où il était 113e. Autre pays qui perd deux places sur le classement mondial, le Mali. Il passe du 153e rang au 155e rang sur 176 pays. Le Nigéria, la Guinée et la Guinée Bissau conservent leur classement de l’année précédente (Voir tableau).

Les bons élèves de la CEDEAO en matière de développement des TIC en 2017

Economie Rang Afrique de l’Ouest 2017 Rang mondial

2017

IDI 2017 Rang Mondial 2016 IDI 2016
Ghana 1er 116 4.05 113 3.88
Côte d’Ivoire 2e 131 3.14 134 2.84
Sénégal 3e 142 2.66 142 2.48
Nigéria 4e 143 2.60 143 2.44
Gambie 5e 144 2.59 145 2.43
Mali 6e 155 2.16 153 2.05
Togo 7e 156 2.15 159 1.86
Bénin 8e 161 1.94 157 1.92
Burkina Faso 9e 162 1.90 163 1.74
Guinée 10e 166 1.78 166 1.71
Guinée Bissau 11e 173 1.48 173 1.38
Liberia Non classé NC NC NC NC
Sierra Léone Non classé NC NC NC NC

Source : TIC Mag, avec données de l’UIT.

Jusqu’à présent, l’indice de développement des TIC reposait sur 11 indicateurs. Cependant, l’évolution récente des marchés des TIC a conduit à un réexamen de ces indicateurs. Ainsi, en 2018, l’indice sera défini par 14 indicateurs qui devraient permettre de mieux comprendre la performance de chaque pays et la performance relative des pays à différents niveaux de développement.

« Le rapport de cette année montre que les TIC ont le potentiel de rendre le monde meilleur et contribuent énormément à la réalisation des objectifs de développement durable », a déclaré le Secrétaire général de l’UIT, Houlin Zhao. « Cependant, relève-t-il, malgré les progrès globaux réalisés, la fracture numérique reste un défi à relever. Ceci est important car les technologies de l’information et de la communication et l’économie numérique ont le potentiel de transformer la vie de milliards d’hommes, de femmes et d’enfants. La révolution numérique peut transformer des nations et des continents entiers.  »

Pour sa part, Brahima Sanou, le directeur du Bureau de développement des télécommunications de l’UIT auteur de ce classement, espère que ce rapport sera d’une grande utilité pour les membres de l’UIT, en particulier les décideurs, le secteur des TIC et d’autres qui œuvrent à l’édification d’une société mondiale de l’information inclusive. « Tirer pleinement parti des avantages économiques et sociaux de la révolution numérique nécessite des infrastructures physiques et des services efficaces et abordables, des compétences utilisateur plus avancées et des critères et indicateurs comparables au niveau international pour soutenir les politiques publiques favorables », observe Brahima Sanou.

Par TIC Mag

Avatar
TIC Mag
TIC Mag est une plateforme d’actualités quotidiennes sur les TIC, les Télécommunications et le Numérique en Afrique. Depuis le 05 septembre 2018, TIC Mag a changé d’appellation pour devenir Digital Business Africa, la plateforme d'infos stratégiques sur le secteur des TIC, des Télécoms et du Numérique en Afrique. Son Directeur de publication est Beaugas Orain DJOYUM , journaliste et consultant en e-Réputation, en communication digitale et en veille stratégique. Pour le contact : [email protected]. Téléphone : +237 243 25 64 36

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

SUIVEZ NOUS SUR VOS RÉSEAUX SOCIAUX

33,073FansLike
6,158FollowersFollow
324SubscribersSubscribe

TELECHARGEZ NOTRE VERSION MAG

Recevez gratuitement notre newsletter quotidienne

Votre adresse e-mail est en sécurité

NEWSLETTER WHATSAPP

SUIVEZ NOUS SUR TWITTER

Wolof, Swahili, Zoulou et autres intégrés par Facebook dans la lutte contre les fake news - https://t.co/C52lmJxCgX via @DigitalBusiness #DigitalBusinessAfrica

Le Camerounais Cyrille Lavoisier Kemayou, nouveau DG de IHS Towers Rwanda - https://t.co/eXkwL73PUi via @DigitalBusiness #DigitalBusinessAfrica

Le président indien Ram Nath KOVIND inclut le Bénin dans son régime de visa électronique - https://t.co/j7VfYsu8ff via @DigitalBusiness #DigitalBusinessAfrica

Voir plus...

Emery Okundji Ndjovu : Pourquoi j’ai coupé l’Internet en RD Congo après l’élection présidentielle

- L'accès à internet et aux réseaux sociaux a été coupé en RD Congo  le 31 décembre 2018 au lendemain des...

A Abidjan, la conférence eLearning Africa va explorer les nouvelles technologies dans le secteur de l’éducation

- La conférence eLearning Africa se tiendra du 23 au 25 octobre à Abidjan en Côte d’Ivoire. Réunissant des experts internationaux en matière d’éducation et de...

Emery Okundji Ndjovu : Pourquoi j’ai coupé l’Internet en RD Congo après l’élection présidentielle

- L'accès à internet et aux réseaux sociaux a été coupé en RD Congo  le 31 décembre 2018 au lendemain des...

Cameroun : Après les nominations de mars 2019, Judith Yah Sunday nomme à nouveau sept directeurs et 62 cadres à Camtel

– Après les nominations du conseil d’administration de l’opérateur historique Cameroon Telecommunications (Camtel) le 11 mars 2019, la directrice générale de...

Le Cameroun, référence en Afrique avec la technologie 100% scanning pour le scanning des conteneurs

– Après les services des douanes béninoises, les services des douanes du Nigeria s’intéressent aussi à l’expérience camerounaise en matière de...

Moïse Yakan [SGS] : « Au Cameroun, le plus gros de notre activité réside dans la division en charge des services aux gouvernements (GIS)»

- Moïse YAKAN, Directeur Régional Afrique Centrale et de l’Ouest du programme SGS Renovo et Directeur Régional GIS West Africa, SGS...