Cameroun : Valentin Siméon Zinga démissionne d’Orange Cameroun pour cause de « gouvernance qui tient du culte de la personnalité et de l’esprit de cour » !

[Digital Business Africa] – Le chef du département Communication institutionnelle et Relations publiques d’Orange Cameroun démissionne. C’est le 26 janvier 2015 que Valentin Siméon Zinga a officiellement pris service à Orange Cameroun, alors dirigée par Elisabeth Medou Badang. Cette dernière a d’ailleurs été à la manœuvre pour le recrutement de cette grande plume du journalisme camerounais, au sein de cette entreprise. Il était alors éditorialiste et directeur des rédactions du « Groupe La Nouvelle Expression ».

Puis, en février 2018, Frédéric Debord est nommé DG à Orange Cameroun en remplacement d’Elisabeth Medou Badang, promue Directeur de Zone et Porte-Parole d’Orange Middle East and Africa, avec siège à Paris.

Visiblement, la vitesse de la connexion entre Valentin Siméon Zinga et Frédéric Debord n’était plus rapide. Du moins, pas au même débit qu’avec Elisabeth Medou Badang. D’où la démission annoncée ce jour, 22 février 2020. Raison évoquée par le démissionnaire : « une gouvernance qui tient du culte de la personnalité et de l’esprit de cour : divinités triomphantes et servilités assumées, au nom de je ne sais quel « réalisme » ! ».

Celui qui confiait à Beaugas – Orain DJOYUM le 03 février 2015 que « Ce n’est pas une page qui se tourne, c’est un nouvel ouvrage que je dois écrire » promet d’écrire rapidement un livre pour raconter son expérience à Orange Cameroun. Mais avant, Digital Business Africa vous propose l’intégralité de son message de démission:

Valentin Siméon Zinga : “Il me faudra témoigner, sans attendre. Raconter les réalités, et mettre en perspective les  mythes”

Valentin Siméon Zinga
Je me suis exposé à une gouvernance qui tient du culte de la personnalité et de l’esprit de cour : divinités triomphantes et servilités assumées, au nom de je ne sais quel « réalisme » ! Un tel logiciel de gestion des Hommes et pilotage des Idées, m’est apparu de facture et d’orientations coloniales. Il  ne m’était plus compatible.Valentin Siméon Zinga

« En conformité avec les valeurs de liberté et de dignité qui guident ma vie au quotidien, j’ai consenti, le 21 février 2020, à refermer les parenthèses Orange Cameroun ouvertes sur mon itinéraire professionnel, il y a cinq ans.

Je rends grâce à «  Mon Seigneur et mon Dieu », (Jean, 20 :28), Maître de toute chose, Source de toute grâce, pour ce que furent  ces cinq années.

J’exprime ma profonde gratitude à deux dames de valeur qui ont rendu cette aventure possible et passionnante : Elisabeth MEDOU BADANG  et Evelyne ENGUELLE NGONO. Elles n’ont pas besoin d’un hagiographe : leurs états de service parlent pour elles et  leurs parcours exceptionnels  sont en eux-mêmes probants et éloquents.

Je renouvelle mon amitié à un Monsieur, un véritable « Gentleman « , qui, dans l’anonymat que nous imposent nos convictions partagées, joua un rôle fondamental pour mon basculement du journalisme à la communication. 

Pendant cinq ans, j’ai pu impulser et accompagner stratégies, initiatives et actions, à partir de mon poste de «  Chef de Département de Communication institutionnelle et des Relations Publiques ». J’ai vécu avec enthousiasme, passion -et , je crois, professionnalisme- la culture de Cabinet, qui laisse toute leur place à la compétence, à la créativité. Je ne suis pas peu fier d’avoir fait bouger les lignes, d’avoir laissé des traces. René CHAR n’affirme-t-il pas que «  seules les traces font rêver » ? Je rêvais de révolution, j’ai imprimé mon empreinte  à de notables évolutions. 

Puis, je me suis exposé à une gouvernance qui tient du culte de la personnalité et de l’esprit de cour : divinités triomphantes et servilités assumées, au nom de je ne sais quel « réalisme » ! Un tel logiciel de gestion des Hommes et pilotage des Idées, m’est apparu de facture et d’orientations coloniales. Il  ne m’était plus compatible. 

De tout cela, il me faudra témoigner, sans attendre. Raconter les réalités, et mettre en perspective les  mythes.  C’est cela l’urgence. C’est après tout, mon métier d’origine. Ma profession pour la Vie. 

Valentin Siméon ZINGA,

Yaoundé, le 22 février 2020. »

Parcours professionnel de Valentin Siméon Zinga

Valentin Simeon Zinga-

Au plan national

– 2011 – 2015 : Chef du département Communication institutionnelle et Relations publiques d’Orange Cameroun

– 2011 – 2015 : Editorialiste et Directeur des rédactions du « Groupe La Nouvelle Expression » qui comprend : le quotidien «  La Nouvelle Expression », «  Radio Equinoxe », «  Equinoxe Télévision ». En charge de l’impulsion des activités journalistiques, de la double veille éditoriale et déontologique des organes de presse du Groupe.
– 2004-2011 : Editorialiste et Rédacteur en Chef de «  La Nouvelle Expression »
– 2002-2004 : Editorialiste et Rédacteur en Chef délégué de «  La Nouvelle Expression »
– 2000-2001 : Rédacteur en Chef de « Radio Reine »
– 1995-2002 : Rédacteur, Rédacteur en Chef Adjoint à «  La Nouvelle Expression »
– 1992-1995 : Reporter, Chef de rubrique «  Politique », Rédacteur en Chef Adjoint de «  Le Messager ».

Au plan International
Entre 1995 et 2006, correspondant au Cameroun des organes de presse internationaux :
– Le Bulletin d’information africaine (Bruxelles)
– L’Autre Afrique (Paris
– Canal Afrique ( South Africa Broadcasting Corporation)
– Dow Jones Newswire
– Radio France Internationale (Rédaction Internet) Paris

Par Digital Business Africa

Si vous avez aimé ce texte, vous aimerez bien bien d'autres. Rejoignez notre canal Telegram et notre chaîne WhatsApp pour ne rien manquer de nos infos stratégiques et de nos exclusivités. Aussi, merci de nous laisser votre commentaire au bas de cet article. Bonne navigation.

LAISSER UNE RÉPONSE

SVP, entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

spot_img

Plus d'infos

Tchad : L’Arcep et Airtel renouvellent leur licence de...

Tchad : L’Arcep et Airtel renouvellent leur licence de fonctionnement, le 1er point d’échange internet en téléchargement

Compétition : AGL avec Yiri lance un appel à...

Compétition : AGL en collaboration avec Yiri lance un appel à candidatures pour le programme Accelerate...

Numérique : La Libye détrône le Maroc au classement...

Numérique : La Libye détrône le Maroc au classement 2024 de l’Indice de développement des TIC