22 C
Yaounde
vendredi, 22 novembre 2019 03:02
Acceuil AFRIQUE CENTRALE AutoLife, InsurAfrica, Traveler, Cameroun Assurance, retour sur les solutions digitales présentées à...

AutoLife, InsurAfrica, Traveler, Cameroun Assurance, retour sur les solutions digitales présentées à Assurtech 2018

(TIC Mag) – Nombreuses ont été les solutions digitales présentées lors de la deuxième édition du forum Assurtech qui s’est tenue à Douala le 09 mai 2018 dans la salle des conférences du Gicam. TIC Mag, partenaire média de l’événement tech dédié au secteur de l’assurance, revient sur les solutions digitales et innovations proposées aux acteurs et professionnels du secteur des assurances de la capitale économique du Cameroun.

L’événement organisé par le cabinet P2A de Protais Ayangma s’est tenu sous le thème : ‘‘Assurances et Innovation’’. Une occasion donc de présenter non seulement les nouvelles innovations du secteur assurance au Cameroun, mais également de mettre en contact les assureurs et les développeurs afin de trouver des solutions pertinentes qui permettront de faciliter l’accès et la démocratisation du secteur de l’assurance, via les TIC (Technologies de l’information et de la communication).

AutoLife

Première innovation présentée à Assurtech ayant retenu l’attention de TIC Mag, l’application AutoLife. Une solution impulsée par le cabinet P2A et mis en œuvre par son partenaire en transformation digitale, Abbia Digital.  L’application est présentée aux participants par Linda Kouvouama, co-fondatrice et directrice commerciale d’ABBIA Digital. D’après ses explications, l’application AutoLife est en effet une plateforme collaborative des acteurs de l’automobile. Une solution collaborative qui retrace tous les moments de la vie de l’automobile.

AutoLife, InsurAfrica, Traveler, Cameroun Assurance, retour sur les solutions digitales présentées à Assurtech 2018
Présentation de l’app AutoLife

Sur cette application AutoLife utilisable par le grand public, les renseignements comme la marque du véhicule, sa photo, son modèle, son type, le numéro de sa carte grise, sa couleur, sa puissance, le nombre de place, son année d’acquisition, ses visites techniques, son propriétaire et même le changement de propriétaire sont accessibles.

AutoLife se présente donc comme un centre d’information qui stocke toutes les données relatives à la vie d’un véhicule. Tout le monde peut avoir accès à ces informations, mais avec des autorisations. Aussi, toutes les personnes possédant une automobile peuvent renseigner tous les sinistres concernant les véhicules. Ce qui permet à la police, au bureau des transports, aux assureurs mais aussi aux usagers, d’avoir une centrale d’information sur la vie des véhicules.

AutoLife permet également, d’après ses concepteurs, de signaler ou savoir les différents types de sinistres qu’a connu un véhicule. Ce qui permettra aux assurances de déterminer en un clin d’œil si une demande d’indemnisation pour un véhicule est légitime ou encore si une souscription à une police d’assurance pour un véhicule est légitime. Par ailleurs, précise Linda Kouvouama, le propriétaire d’un véhicule volé pourrait signaler que son véhicule a été volé et l’information sera accessible à tous.

D’après Protais Ayangma, promoteur du cabinet P2A, avec cet outil on serait capable de connaître la vie entière d’un véhicule et de s’approprier le parc automobile au Cameroun en sachant si un véhicule n’est pas assuré. « Avec l’accord du ministère des Transports, on pourrait dire quels sont les véhicules qui ne sont pas assurés. On estime qu’environ 30% de véhicules ne sont pas assurés au Cameroun… On n’a pas encore mis l’accent l’aspect sanctions, car on pourrait arriver à un point où on pourrait savoir quels sont les véhicules qui ont été sanctionnés. Cela pourrait également éviter les tracasseries policières, car un policier sera capable de vérifier tout le profil du véhicule en se connectant sur la plateforme », explique Protais Ayangma.

AutoLife, InsurAfrica, Traveler, Cameroun Assurance, retour sur les solutions digitales présentées à Assurtech 2018
Linda Kouvouama, co-fondatrice et directrice commerciale d’ABBIA Digital à Assurtech 2018

En somme, résume Linda Kouvouama, la solution Autolife est « un outil efficace qui vous aide à mieux visualiser les informations les plus importantes d’un véhicule, optimise la collaboration entre les acteurs liés au domaine de l’automobile et à mieux vous organiser en interne. Avec son interface “friendly”, elle est agréable et facile à utiliser. Ses nombreuses fonctionnalités vous permettent d’en savoir plus, plus rapidement et plus facilement. Elles invitent à une expérience utilisateur plus collaborative et plus productive que les outils traditionnels existants ».

Traveler

Une solution digitale intéressante de prévention des accidents de la circulation et de réduction de leurs impacts a été présenté au forum Assurtech 2018. Il s’agit de l’application Traveler du jeune innovateur camerounais Achiri Arnold Nji, un jeune entrepreneur de 28 ans basé à Buéa dans ce qu’il convient d’appeler la Silicon Mountain.  Traveler se donne pour objectif de surveiller la conduite des conducteurs de bus à distance et en temps réel dans le but d’améliorer la sécurité routière dans le pays.

Avec son système GPS, l’application collecte et analyse les données permettant de contrôler en direct la vitesse d’un véhicule, sa trajectoire, ses accélérations, ses arrêts anormaux, ses pannes et autres désagréments. Disponible également aux usagers, l’App permet également aux passagers de signaler toute conduite dangereuse ou panne via leur smartphone. Et s’il arrivait qu’un accident se produise, le système alerte automatiquement les hôpitaux et urgences les plus proches, ainsi que les proches des victimes. Ce qui peut permettre une prise en charge plus rapide qui peut sauver des vies.

L’application Traveler a reçu les ovations de l’ensemble des participants du forum Assurtech 2018 à Douala.

InsurAfrica

Autre application présentée lors du forum Assurtech, InsurAfrica. Une solution qui avait déjà été présentée à la première édition d’Assurtech en 2017 par le cabinet P2A et Abbia Digital. Pour l’édition 2018, Georges Nack d’Abbia Digital a présenté quelques innovations de l’application. D’après lui, c’est la solution idoine pour la transformation digitale des services et produits d’assurance proposés par les compagnies d’assurances. Objectif affiché, faciliter la gestion des assurés par les compagnies d’assurance sans que ces assurés aient encore besoin de se rendre vers les agences de la compagnie.

Selon les explications de Georges Nack, InsurAfrica est une solution qui permet aux assurés d’avoir accès aux offres d’assurance tout en améliorant la relation entre l’assuré et l’assureur. Et c’est davantage aux promoteurs des compagnies d’assurance qu’il s’adresse. Parmi les fonctionnalités de l’application, la possibilité de souscription en ligne à une police d’assurance sans se déplacer, la possibilité de déclaration d’un sinistre sans se déplacer, le suivi des réclamations des assurés via son smartphone sans se déplacer et un espace digital d’administration pour la compagnie d’assurance. Aussi, l’application permet aux assurés de connaître la position géographique des agences de la compagnie d’assurance pour mieux identifier l’agence la proche de sa compagnie.

« Qui dit InsurAfrica, dit mobilité, car vos produits sont disponibles partout dans le monde entier ; et vous avez la sécurité, car toutes vos transactions sont sûres ; vous avez la fidélité, car avec cette solution, vous pouvez gérer la fidélité de vos assurés. Vous avez également la célérité, c’est-à-dire la rapidité dans les transactions et échanges en temps réel avec vos assurés et potentiels clients qui souhaitent avoir plus d’infos sur vos services. Vous avez la possibilité de mettre sur InsurAfrica toutes vos procédures. Ce qui permet aux assurés de consulter vos offres et services. Nous avons imaginé InsurAfrica pour que l’assuré puisse communiquer aussi aisément avec sa compagnie d’assurance sans se déplacer. C’est la raison d’être d’InsurAfrica », résume Georges Nack d’Abbia Digital.

Cameroun-Assurance.com

Le forum Assurtech 2018 a également été l’occasion pour le cabinet P2A de présenter officiellement le portail http://www.cameroun-assurance.com/ lancé en avril 2018. Et c’est Judith Ngo Kam du cabinet P2A qui a présenté ce site web spécialisé sur les informations liées au secteur des assurances.

C’est en effet un portail informatif où tous ceux qui s’intéressent au secteur des assurances peuvent retrouver des informations concernant ce secteur au Cameroun et dans une certaine mesure en Afrique. Ce site web ambitionne de présenter tous les chiffres du marché, compagnie par compagnie ; toutes les statistiques en matière de règlement de sinistre, en matière de chiffre d’affaires, dans un premier temps sur une période de 5 à 6 ans. L’ambition étant d’aller jusqu’à 10 ans.

En somme, une plateforme web qui permettra aux professionnels du secteurs et journalistes de ne plus courir à la direction des Assurances ou auprès des compagnies d’assurance pour avoir des chiffres actualisés.

AutoLife, InsurAfrica, Traveler, Cameroun Assurance, retour sur les solutions digitales présentées à Assurtech 2018
09 mai 2018. Gicam. Une vue des participants à Assurtech 2018

Selon Protais Ayangma, l’actualité des acteurs du secteur des assurances au Cameroun y sera également présentée. Il explique que c’est un site web qui va être mis à jour au moins trois fois par semaine. « Nous comptons sur Jean Vincent Tchienehom qui écrit beaucoup dans le secteur des assurances. Il ne se passe pas un jour qu’il n’écrit sur le sujet. Il sera l’un des principaux animateurs de ce site web », indique Protais Ayangma.

Un accent particulier sera mis sur la documentation. « Nous allons mettre en téléchargements des ouvrages, les études, la réglementation et tous les essais sur les assurances. Nous avons encore un problème de droit d’auteur que nous sommes en train de régler », affirme le promoteur de P2A.

Le site web est en consultation gratuite pour le moment. Mais, les participants n’ont pas manqué de poser la question de savoir comment cela sera-t-il rentabilisé. Réponse de son initiateur : « C’est un grand investissement. Nous avons à temps plein deux à trois personnes qui travaillent sur le site. A défaut de le rentabiliser, nous espérons pouvoir maintenir l’équilibre. C’est n’est pas vous qui allez payer. Nous allons faire comme tout le monde. C’est-à-dire, travailler avec les assurances qui ont intérêt à communiquer sur leurs produits d’assurance. C’est le seul moyen de pérenniser ce site web et de l’améliorer. Le bénévolat a ses limites. Si cela reste gratuit, au bout d’un certain temps, il y aura relâchement. »

AutoLife, InsurAfrica, Traveler, Cameroun Assurance, retour sur les solutions digitales présentées à Assurtech 2018
09 mai 2018. Gicam. Protais Ayangma et Jean Vincent Tchieneyom à Assurtech 2018

Prix du meilleur conducteur automobile

Le cabinet P2A, lors de ce forum Assutech 2018, a lancé le prix du meilleur conducteur automobile. Ceci, dans le but de promouvoir des comportements responsables sur la route. Car, selon les chiffres du Conseil national de la route, constate le cabinet, 4 193 accidents se sont produits au Cameroun au cours de huit premiers mois de l’année 2017. Parmi ces accidents, des centaines de victimes décédés. Aussi parmi les causes de ces accidents, les excès de vitesse et les dépassements anarchiques. Chaque année, les trois meilleurs conducteurs du Cameroun, lauréats de ce prix, recevront des présents, avec comme premier lot à gagner un véhicule flambant neuf. Protais Ayangma pense en effet qu’aujourd’hui il faut complètement changer de paradigme et faire en sorte qu’il n’y ait plus autant d’accidents. Ce prix sera un pas dans ce sens.

Pour un meilleur accès à l’assurance via le digital

Autant d’innovations donc présentées à Assurtech 2018. Pour le promoteur de l’événement, le taux de pénétration de l’assurance est seulement de 2% au Cameroun. Et avec un taux de pénétration de la téléphonie mobile de 80% et un taux de pénétration de l’internet de 28%, l’opportunité est offerte aux compagnies d’assurance de toucher davantage les populations avec les produits d’assurance en exploitant les solutions qu’offrent la digitalisation. Car, pense-t-il, le problème de l’assurance est d’abord un problème d’accessibilité. Il faut pouvoir toucher et informer un maximum de personnes. Et après l’information, il faudra amener les gens à adhérer. Et pour Protais Ayangma, la digitalisation peut permettre, par un meilleur accès, de toucher un plus grand nombre.

Avis partagé par M. Tchuisseu, sous-directeur à la direction nationale des Assurances (Minfi) qui a participé de bout en bout au forum Assurtech 2018. D’après lui, la révolution numérique est en marche et aucun secteur n’échappe à cette nouvelle donne. « Elle exige une transformation de nos économies pour ne pas rester en marge. Cette révolution numérique a pour corollaire la dématérialisation. Les autorités de régulation du secteur de l’assurance sont en état de veille », note-t-il.

Ecrit par TIC Mag

Beaugas Orain DJOYUM
Beaugas Orain DJOYUM
Beaugas Orain DJOYUM est un passionné des TIC, des Télécoms et du Numérique. Il est le Directeur de publication de Digital Business Africa, la plateforme web d'informations stratégiques sur les TIC, les Télécoms et le Numérique en Afrique. Journaliste diplômé de l'ESSTIC et consultant en e-Réputation, il dirige le cabinet ICT Media STRATEGIES. Un cabinet spécialisé en veille stratégique dans le secteur des TIC, des Télécoms et du Numérique, en e-Réputation, en communication digitale, en édition web & magazine et en production des contenus médiatiques spécialisés. Pour le contacter : [email protected]. Téléphone fixe : +237 243 25 64 36. Téléphone mobile : +237 674 61 01 68

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

SUIVEZ NOUS SUR VOS RÉSEAUX SOCIAUX

33,052FansLike
6,587FollowersFollow
366SubscribersSubscribe

TELECHARGEZ NOTRE VERSION MAG

PARTENAIRE EVENT

Recevez gratuitement notre newsletter quotidienne

Votre adresse e-mail est en sécurité

Classement : Le TOP 15 des pays africains qui ont le plus développé les TIC en 2017, selon l’UIT

(TIC Mag) - La neuvième édition du rapport annuel de l'UIT intitulé « Mesurer la société de l’information 2017 » a été publiée aujourd’hui, 15 novembre 2017....

Minette Libom Li Likeng : « Faire de Campost un acteur moderne, tenant compte des mutations technologiques de l’heure »

- Après la prescription faite par le chef de l’Etat le 10 février 2016 au sujet de l’arrimage de notre pays...

Cameroun : Après Set’Mobile, voici Betoo le nouveau business de Samuel Eto’o sur les paris sportifs en ligne

- On commence déjà à avoir une idée de la suite de la carrière de l’ancien footballeur camerounais Samuel Eto’o Fils....

Cameroun : Creolink, Tv+ et TNT Africa vont désormais distribuer les chaînes Canal+

(TIC Mag) – Le géant français de l’audiovisuel Canal+ vient d’annoncer qu’il autorise trois entreprises camerounaises à distribuer ses bouquets TV dans le pays. C’est...

NEWSLETTER WHATSAPP

SUIVEZ NOUS SUR TWITTER

2,000+ delegates from 60+ countries - startup founders, VCs, Angel investors, public servants, Prime Ministers, Presidents...
Thank you for joining us in Paris to re-think government & discover the future of public services! 🚀 See you next year!

#PlusLuSurDigitalBusiness

#MinetteLibomLiLikeng : « Faire de #Campost un acteur moderne, tenant compte des mutations #technologiques de l’heure »

https://www.digitalbusiness.africa/minette-libom-li-likeng-faire-de-campost-un-acteur-moderne-tenant-compte-des-mutations-technologiques-de-lheure/

#MinetteLibomLiLikeng : « Faire de #Campost un acteur moderne, tenant compte des mutations technologiques de l’heure » - https://mailchi.mp/digitalbusiness.africa/minette-libom-li-likeng-faire-de-campost-un-acteur-moderne-tenant-compte-des-mutations-technologiques-de-lheure

Voir plus...

Minette Libom Li Likeng : « Faire de Campost un acteur moderne, tenant compte des mutations technologiques de l’heure »

- Après la prescription faite par le chef de l’Etat le 10 février 2016 au sujet de l’arrimage de notre pays...

Le Bénin adhère à la Convention des Nations Unies sur l’utilisation de communications électroniques dans les contrats internationaux

- La République du Bénin a adhéré à la Convention des Nations Unies sur le contrat de transport international de marchandises...

Au Paris Peace Forum 2019, Emmanuel Macron persiste : « Il faut de nouveaux droits en matière du numérique ! »

– Le président français a plaidé pour la création de nouveaux droits en matière du numérique ce 12 novembre 2019 à...

Le Togo recherche une entreprise pour l’installation d’une station fixe de contrôle et de gestion du spectre des fréquences radioélectriques [Appel d’offres international]

- Dans le cadre du Programme régional Ouest-africain de développement des infrastructures de Communication (West African Regional Communications Infrastructure Program ou...

Doing Business 2020 : Comment la digitalisation a propulsé le Togo au rang de meilleur réformateur d’Afrique en 2019 [VIDÉO]

– Plusieurs médias et observateurs avisés de la scène économique africaine ont salué les performances du Togo dans le 13ème rapport...

CGECI ACADEMY 2019 : Le Camerounais Célestin Tawamba célèbre l’action du président rwandais Paul Kagame [VIDÉO]

– Lors de la cérémonie d’ouverture de la 8ème édition du Forum de l`Entrepreneuriat, CGECI Academy 2019, qui s'est ouverte le...